Des poubelles éventrées

Je vais vous parler d’art, mais, s’il vous plait, lisez un peu avant d’aller voir ailleurs. Pour ceux qui ne sont pas très à l’aise avec l’art contemporain, je vais tenter de vous emmener quelque part où vous n’avez jamais été, en dépit de l’avis que vous allez avoir à la fin du texte. Vos tomates n’en seront que plus juteuses.

Ce ne sera que des mots. Ce ne sera pas de l’art abstrait, ce ne sera pas des excréments en guise de sculpture. Des mots comme les autres, presque les mêmes que dans le Journal de Montréal. Dans un autre ordre. Et, en plus, je n’ai jamais été subventionné…

Car je comprends que, souvent, les propos des artistes (et je ne parle pas des vedettes de la télé, qui galvaudent ce terme à outrance, même si on ne sait pas trop c’est à qui la faute…) peuvent paraître un peu absurdes pour quelqu’un qui n’est pas à l’aise avec ça, mais je vais tenter quelque chose avec vous. N’ayez pas peur.

Alors, quand j’étais étudiant en art, au début des années 90, j’ai eu une idée de performance (ou une action) que je n’ai jamais mise à exécution, car, comme vous le verrez, malgré la noblesse de la cause, il y avait un problème moral (et légal) qui me chicotait.

Le thème de ma performance était l’environnement (ce n’était pas très à la mode dans ce temps-là…). La logique de mon idée concernait le concept de l’ébouage, de tout le système de ramassage des ordures et de leur enfouissement dans les dépotoirs. Je pensais que les gens — et je le pense toujours — sont insensibles aux problèmes de la pollution par les déchets ménagers parce que premièrement ces déchets sont rassemblés dans des sacs verts et des poubelles : cachez ce sein que je ne saurais voir! Aussi, parce que ces déchets disparaissent comme par enchantement pendant qu’on a le dos tourné : un camion d’éboueur n’est pas très invitant pour le regard… Alors, j’ai toujours en tête l’image de balayer la poussière en dessous du tapis : l’humanité a toujours eu tendance à faire ça, malheureusement.

Donc, le coup que je voulais faire était du vandalisme pur et simple, et je voulais que quelqu’un me filme pour diffuser ce document dans un contexte d’exposition plus tard : je voulais me promener dans les rues un jour où les gens laissent leurs sacs d’ordures dehors et les détruire, étendre leur contenu partout, foutre un bordel monstre! Je voulais que les gens voient là, étendu devant leurs yeux, la quantité de choses qu’ils jettent. Mais qu’est-ce qui est le plus absurde? La situation de la pollution, ou la performance que je voulais faire?

Oui, je sais, certains répondront que c’est mon idée qui est la plus absurde. Je suis d’accord, c’est un coup d’éclat qui ne pourrait être clair pour tout le monde, et c’est entre autres pour ça que je ne l’ai jamais fait. Et, c’est pour ça aussi que je vous le raconte ici. Je ne fais de mal à personne en exposant cette vue de l’esprit — et encore moins à ceux qui n’ont pas continué leur lecture jusqu’ici — je ne fais que mettre de l’avant un problème quasi philosophique. À vous de le regarder avec votre propre jugement, votre propre talent, à partir de vos valeurs et vos connaissances. Et de surtout en parler à votre manière. Mais de grâce, ne tuez pas le messager même s’il ne parle pas comme les autres.

19 Responses to “Des poubelles éventrées”


  1. 1 Louis avril 25, 2007 à 13:55

    Je trouve que c’est une excellente idée, quoi que selon moi il faut aussi par la suite expliquer aux gens la démarche et, qui sait, ramasser les ordures…

  2. 2 Renart L'éveillé avril 25, 2007 à 16:19

    Oui, effectivement mon Louis! C’est bien pour ça que cette idée est restée dans ma tête tout ce temps, et que, seulement, je la fais vivre aujourd’hui dans mon texte. D’où l’explication de l’absurdité de la chose.

    J’ai fait toutes mes études dans ce domaine, et même moi, je déplore presque l’idée d’avoir à tout expliquer aux gens non initiés alors que souvent, c’est simplement un regard ouvert la clé, et surtout un intérêt en général qui manque à la lecture. Comme avec la poésie et le textuel, il faut se laisser bercer par les images que les artistes proposent, pour être simpliste dans mon explication. Car il n’existe pas, comme en science, de vulgarisation de l’art contemporain. Surtout que je considère souvent que ces deux disciplines sont voisines, dans le sens qu’il y a de la recherche. Et, comme dans tout, ce sont souvent les artistes les plus consensuels qui vendent (ceux qui peuvent se retrouver dans les maisons de ceux qui peuvent se les payer, dans le privé comme dans le public) et les autres qui sont subventionnés — et c’est sûr qu’il y a des exceptions, il y a des artistes qui vendent et qui sont aussi subventionnés, comme dans tout, hé hé! (et je ne partirai pas dans une chasse aux sorcières ici… et je ne suis pas non plus en train de me plaindre que je ne fais pas parti de ce monde, j’ai simplement choisi une autre voie).

    Alors le discours des réactionnaires de la droite qui sont contre toutes subventions aux arts parce qu’il n’y a pas, comme avec la science, d’application pratique dans la réalité, est puéril : pour leur répondre simplement je pourrais leur dire entre autres que l’esthétique d’aujourd’hui n’est souvent qu’une relecture de ce que les artistes ont proposé avant (quand tu connais un peu l’histoire de l’art, tu t’en rends compte assez vite, et quand, aussi, comme moi, tu as de moins en moins d’intérêt pour ça en particulier, tu t’en rends de moins en moins compte, malheureusement). Sauf que si on me répond à ça que l’esthétique ça ne sert à rien, que tout pourrait bien être beige et monochrome que ça ne changerait rien, qu’est-ce que je peux répondre? Je n’y répondrai pas ici, en tout cas, pas tout de suite… si la question se pose, je me lancerai! Alors, c’est pour arriver à des questions comme celles-là que j’aurais bien aimé que tu publies mon texte. 😉

    Alors, si tu ne connais pas beaucoup l’art contemporain et que ça t’intéresse de le découvrir un peu plus, je t’invite à lire mon roman que je viens de laisser en ligne (l’adresse est bien en évidence sur la page d’accueil — je me répète peut-être, mais, l’information est pour tout le monde par la même occasion). Bien que le roman aborde plein de sujets, c’est vraiment « L’art contemporain pour les nuls/Guide pratique » comme le dit le sous-titre. Je considère que c’est parce que l’art est inhabituel que les gens sont réticents envers ce qu’il a à offrir, et surtout, qu’ils ont souvent besoin d’explication. J’essayais de pallier à ma manière à cette situation, mais je sais aussi que c’était très risqué de ma part de prendre ce sujet pour mon premier roman.

    Mais, pour terminer, je vais me flatter un peu la bedaine (qui ne le ferait pas à ma place?) en rapportant ce qu’un ami m’a dit après avoir lu mon roman :

    — Ça m’a fait penser au roman de Patrick Süskind, Le Parfum. Comme lui m’a fait comprendre le monde des odeurs, toi tu m’as fait comprendre le monde de l’art contemporain.

  3. 3 Folliculaire avril 25, 2007 à 23:38

    Je te suggère de lire Paolo Freire, un Brésilien qui a beaucoup écrit.

    Un jour, alors que le maire ne voulait pas entendre parler du problème de rats dans sa ville, Freire et un groupe ont ramassé plusieurs rats et ils les ont laissé à l’entrée de la maison du maire. Vraiment beaucoup de rats.

    Le maire a soudainement voulut s’attaquer au problème de rats…

    Il faut parfois faire des gestes absurdes afin de réveiller les consciences endormies..

  4. 4 Renart L'éveillé avril 26, 2007 à 0:19

    Très bon exemple folli!

    Mais la grande question qui reste à se poser c’est de savoir si l’absurdité est gratuite ou non.

  5. 5 La plume souverainiste avril 26, 2007 à 3:12

    Salut Renart !

    Ton sujet m’interpelle beaucoup car les arts, c’est ma vie ! Aussi, j’ai fait un (court) passage au Bac en arts visuels et médiatiques, alors pour les trucs bizarres, j’en ai vu plus d’un !

    Moi je crois que tu aurais dû la faire, cette performance. En lisant ton texte, sans même les explications, tout m’est apparu plus qu’évident ! Tu peux illustrer d’un coup toutes ces ordures que l’on croit disparues dès qu’elles prennnent le bord de la route. Alors là, ça saute aux yeux : ce que je croyais disparu est en fait toujours existant, là quelque part…

    Aussi, de merveilleux gros plans auraient été d’excellents témoins d’une chose : on jette bien des choses recyclables ! Ou encore bien de la nourriture à moitié consommée ! Voilà un deuxième point : prise de conscience sur notre paresse, notre gaspillage, bang !

    Enfin, de mettre tout ça au sol, près des domiciles, nous démontre très clairement que ces ordures resteront sur cette terre, notre terre, dans notre cour ! Voilà pour moi une évidence !

    Moi, pareille performance en images m’aurait grandement intéressée. J’ai vu bien des trucs d’artistes bizarres seulement pour être bizarres. Par ailleurs ton concept a le mérite de dénoncer, de nous questionner. Et franchement, tu n’aurais pas besoin d’expliquer ta démarche en long et en large, pour moi ça aurait été évident… et c’est ce que j’apprécie d’une bonne oeuvre, que le message puisse être décodé sans que l’on connaisse la démarche complète de l’artiste.

    Sur ce, je te laisse en te partageant ma citation préférée, de Lavoisier :

    «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.»

    À bientôt !

  6. 6 Folliculaire avril 26, 2007 à 3:58

    L’absurde devient gratuit, quant à moi, si c’est uniquement pour faire du trouble. Si par contre, l’absurde (toujours du point de vue de l’ordre établi) est un moyen d’attirer l’attention sur une autre absurdité, je ne vois pas de problème.

    Un autre exemple, Patch Adams, ce médecin américain qui prône pour la gratuité médicale et l’humour comme mode de soins. Pour certain, il est vraiment absurde, car il transgresse le rôle d’un médecin.

    Idem pour nous, citoyens, la société nous demande de nous comporter d’une telle manière. Sortez de ce registre, et vous êtes absurde!

  7. 7 Renart L'éveillé avril 26, 2007 à 4:44

    Salut Plume! (Tu préfères Plume ou ton vrai nom?)

    Je peux t’avouer que j’ai écrit ce texte en pensant le publier dans UHEC, alors, je savais qu’il y aurait sûrement plein de gens à droite pour le lire : c’est pour ça le ton prudent. (Et ici, ça sent trop visuellement la gogauche, les péquisssses et les Verts Solitaires pour eux, ils ne le liront pas, en tout cas moins que chez Louis.)

    J’ai peut-être un préjugé, mais j’ai l’impression que les gens qui ont une pensée de droite sont automatiquement fermés à l’art, en tout cas ce genre-là, plus actif, plus contestataire. Et l’art décoratif, bien peu pour moi!

    Donc, je ne m’adressais pas de prime abord particulièrement à des gens comme toi qui sont à l’aise avec l’art contemporain. En général, de tous les horizons (que ce soit de droite ou de gauche), ces propositions artistiques sont dérangeantes.

    Je te donne un exemple personnel. Une connaissance à moi (un compositeur de musique électro-acoustique assez connu dans son milieu) m’avait demandé de lui prêter une de mes oeuvres parce qu’il l’aimait beaucoup, mais qu’il ne pouvait pas l’acheter (il va sans dire…). Après quelques années sans avoir de nouvelles, alors que je l’avais appelé pour savoir s’il voulait finalement l’acheter, il m’a avoué vouloir que je la reprenne. Devant mon incrédulité, il m’a confié un peu gêné que mon oeuvre avait créé l’émoi chez ses invités pratiquement à chaque fois qu’il avait reçu des gens chez lui, et vraiment rien de positif! Pourtant, je savais quel genre de fréquentations il avait et ça m’a beaucoup surpris.

    Je te mets l’eau à la bouche, mais je ne te dirai pas c’était quoi l’oeuvre, tu n’auras qu’à lire mon roman pour le savoir, car j’en fais une description assez détaillée. Hé hé! Le pire, c’est que je décris une autre anecdote dans mon livre en rapport à une oeuvre qui a créé aussi de l’émoi dans mon propre appartement, dans le temps où j’avais des colocataires, d’autres amis à moi musiciens, des amis de l’autre gars aussi.

    Ah! l’incompréhension!

  8. 8 Renart L'éveillé avril 26, 2007 à 4:49

    Très bien dit, Folliculaire!

    Je me bats contre la droiture depuis longtemps et c’est le cas de le dire!

    Ha ha! La drouature!

    Mon ami hier en a sorti une bonne : la RECTURE!

  9. 9 La plume souverainiste avril 26, 2007 à 5:40

    @folliculaire
    Lorsque tu parles d’absurde, je suppose que tu fais référence au chaos, ce qui est très prisé en art contemporain, tellement que ça en est rendu LA norme; voilà bien l’ironie puisque si chaque artiste fait dans le chaos, créant ainsi une norme établie, ce n’est donc plus marginal. Moi qui fait plutôt dans le classique, me voilà… marginale justement 😉 Bon, je déraille…

    @renart
    aucun problème avec fannie, ou la plume… au choix !

    Si tu préfères que je ne commente pas tes billets sur l’art… hummm… j’aurai bien de la difficulté à m’abstenir 😉 mais je comprends que tu t’adressais à tous de manière générale. Seulement j’ai bien aimé ce concept de vidanges, héhé !

    Pour ma part, j’ai aussi des trucs assez étranges à la maison qui ont suscité de drôles de réactions dans mon entourage… alors ils sont dans le garage ! Sois certain que j’irai lire tes extraits de romans.

    En passant, moi j’aime bien te lire ici, on se sent un peu plus en famille justement. Il y a des jours où ces échanges coriaces avec la droite m’épuisent un peu j’avoue. Il faut vraiment être en forme…

    Est-ce que tu publies en double ? Ou sinon quel genre de nouvelles publies-tu chez Louis ?

  10. 10 Renart L'éveillé avril 26, 2007 à 6:09

    Nan, je ne voulais pas dire par là que tu ne peux pas commenter mes textes sur l’art, bien sûr! Tu es tellement la bienvenue au contraire, ça fait tellement longtemps que je n’en ai pas parlé! Ben, ça m’arrive d’en parler avec ma copine des fois, mais c’est plus dans des comparaisons avec le milieu et ses études en littérature, alors…

    Mais tu m’as intrigué avec ton histoire de chaos. Dis-m’en plus! Je suis un peu au courant de ce qui se passe en art contemporain, mais je n’avais pas vu le chaos comme point en commun des démarches actuelles.

    Pour ce qui est de ma collaboration avec Louis, je n’ai écrit que deux textes qui sont passés là (« La Drouate » et « Du zèle déplacé »). « Des poubelles éventrées » à été refusé. Alors, ça me dirige vers des textes plus journalistiques pour UHEC et mes textes artistiques ici. L’arrangement que j’ai c’est que je peux publier un texte ici après 24 heures à UHEC. Ça me va très bien.

    Y’a moyen de voir tes oeuvres quelque part, au moins en photo?

  11. 11 La plume souverainiste avril 26, 2007 à 19:46

    Bof, pour le chaos je n’emmerderai pas trop tes lecteurs à ce sujet 😉 J’ajouterais seulement qu’il me paraît normal que ce soit la tendance en art contemporain, pour faire contre-poids d’abord aux normes établies en art ; la maîtrise des techniques est passée au second rang (je n’approuve pas, mais bon, ça c’est une autre histoire). L’idée maîtresse est donc axée sur l’exploration, la démarche de l’artiste, son expression véhiculée par n’importe quel médium, et quand je dis n’importe quel, c’est vraiment n’importe quel…

    Ceci étant dit, s’alignant sans doute sur la tendance actuelle au je, me, moi, l’artiste est davantage centré sur lui-même, créant ainsi des réalisations qui lui sont si personnelles que le spectateur, l’observateur néophyte (ou même artiste…) parvient difficilement à déchiffrer le fruit de sa démarche. D’un autre côté, voilà l’artiste, l’arroseur arrosé, pris au piège puisqu’en voulant «créer pour lui et lui seul» et à la fois crier sur la place publique ses états d’âmes, il se voit une fois de plus incompris des autres, et encore plus isolé !

    Alors je crois qu’il serait important de se questionner, en tant qu’artiste, sur l’importance de l’autre dans notre démarche : le lecteur, le spectateur, l’admirateur. Bref, oui, créer pour soi, mais aussi s’assurer de l’accessibilité de nos œuvres aux autres. Mon questionnement rejoint sans doute celui du musicien : «je ne veux pas faire dans le commercial, mais je veux devenir célèbre, que mon art soit reconnu». Comment trouver le juste équilibre ?

    J’avais déjà ouvert un blogue pour publier mes trucs, mais j’ai arrêté… Mais cette conversation me donne envie d’en recréer un autre, c’est vrai qu’on a l’espace, gratuitement, alors pourquoi ne pas en profiter ! Je te tiendrai au courant, comme dirait Jack Bauer !!!

    Ouf… au sujet d’UHEC, je ne pensais pas que c’était hummm… sérieux à ce point ! Pourquoi ces contraintes de publication sur ton blogue personnel (période de 24h) ? Et pourquoi «refuser» tes textes ? N’est-ce pas une tribune libre ? Bien des journalistes ont leur propres blogues, ne sont pas «contraints» d’une façon ou d’une autre je crois, et il ne s’agit pas de Gesca ici là ! Et je ne vois pas en quoi tu doives limiter en quelque sorte tes publications personnelles du fait que tu publies aussi sur UHEC… est-ce dans le but de s’assurer d’un bon ranking dans les Palmarès !? Enfin, c’est mon opinion, mais je pense qu’il ne faut pas trop se monter la tête avec ces histoires de blogue, non !?

  12. 12 Folliculaire avril 27, 2007 à 2:27

    Hi! Hi! Je vois bien que le concept de l’absurde et le refus du statu quo n’est pas vraiment entendu de la même manière.

    Je suis en sciences sociales et biosanté, alors l’absurde se définie comme étant une nouvelle façon de déranger les normes sociales et l’encrassement des consciences et l’ordre établi. Pour certain, c’est l’anarchie, mais ce n’est pas vraiment cela pour moi. L’absurde doit être pour démontrer l’absurde de l’autre.

    D’un point de vue sociologique, l’absurdité est nécessaire afin de déstabiliser le statu quo. Mais à chacun son absurdité!

  13. 13 Renart L'éveillé avril 27, 2007 à 6:28

    Fannie, je suis tout à fait d’accord avec toi sur le point de rejoindre les gens, mon roman est en quelque sorte une manière de me rapprocher d’eux, et de les aider à faire aussi un pas vers nous, les artistes.

    Mais, concernant la maîtrise des techniques, ça dépend toujours de l’artiste. La vieille école dit qu’il faut apprendre les techniques avant de pouvoir s’en affranchir (j’ai fait ce bout de chemin là et ça ne me sert plus…). Moi je trouve que de l’art qui repose seulement sur la virtualité est un peu vide parfois. Mais il y a des oeuvres hyperréalistes qui sont vraiment impressionnantes et intéressantes à la fois. Et d’autres démarches comme celle de Jean-Pierre Raynaud (botaniste qui a décidé de devenir artiste en remplissant un pot à fleurs de ciment… c’est un de mes artistes préférés!) qui n’a aucune technique académique (si tu veux voir ce qu’il fait, cherche pour la série des « Psycho-objets »). Je pense simplement que l’oeuvre est plus importante que la technique qui la sous-tend.

    Folliculaire, je suis surpris de savoir que le concept de l’absurdité se retrouve en sciences sociales et biosanté. Ton avant-dernière phrase « D’un point de vue sociologique, l’absurdité est nécessaire afin de déstabiliser le statu quo. » rejoint pas mal l’idée de la performance que je décris ici.

  14. 14 AntiPollution avril 27, 2007 à 15:06

    Monsieur l’éveillé,
    Je vois que vous avez ajouté un lien vers mon blog et je vous en remerci, mais en voulant retourner sur le mien je me suis apercu qu’il faut modifier le lien en enlevant 2007.Sinon la fameuse « page introuvable »

    Concernant les poubelles éventrées, souvent il est plus difficile de se pencher car on aime faire le travail par les autres.

  15. 15 Renart L'éveillé avril 27, 2007 à 15:14

    Anti-pollution, voilà c’est fait pour le lien!

  16. 16 AntiPollution avril 27, 2007 à 17:06

    M. Renart, à 13h05 le lien indique encore/2007

  17. 17 FthG avril 28, 2007 à 6:24

    Drole de coincidence….Pendent que je te lissait sur ma radio chantais « What I’m gona do with you..
    Tu aurai du performer ….

    FtheG

  18. 18 DavidB janvier 20, 2008 à 1:09

    exact… Étendu dans la rue ou dans un sac quon videra dans un dÉpotoir le rÉsultat est le meme! RECYCLONS DIT NAPOLEON!


  1. 1 Rétrospective : autour de l’été 2007 « Rétrolien sur janvier 6, 2008 à 0:24

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 311 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]

%d blogueurs aiment cette page :