Sur le nationalisme

Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/

Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse.
Mais si vous retirez du nationalisme cet attachement et tout ce qu’il implique, vous en retirez une part importante et peut-être même l’essentiel de ce qui mérite d’être sauvé de ce sentiment.

Normand Baillargeon

Publicités

24 Responses to “Sur le nationalisme”


  1. 1 Rémi septembre 18, 2009 à 4:12

    Mais en même temps, je crois qu’il faut faire attention à ne pas tomber dans l’illusion de la division. Genre nous versus eux

  2. 2 lutopium septembre 18, 2009 à 5:28

    Merci pour le lien, je ne pense pas toujours à visiter le blogue de M. Baillargeon qui, soit dit en passant, est un des plus pertinents sociologues (si je peux me permette de l’étiquetter ainsi) de notre pays.

    Le billet de M. Baillargeon me rejoint entièrement. Le militantisme « à la Falardeau », celui repris depuis quelques années par Patrick Bourgeois et ses disciples, commence à me tomber sur les nerfs. Un des arguments les plus utilisés par ces adeptes est la réappropriation de la liberté. Totalement vide de sens et de pertinence en ce début de 21ème siècle. L’idôlatrie envers les patriotes et le combat contre les anglais n’a plus sa place dans le débat sur la souveraineté du Québec. Le désir d’émancipation nationale des québécois doit, à mon avis, être étroitement relié à la protection de sa langue et de sa culture tout en étant associé à un projet de société, à une définition du « vivre ensemble » qui se démarque des idéaux individualistes et rétrogrades qui se pointent le nez à l’ouest de l’Outaouais. Allez dire à des chinois ou à des iraniens que vous ne vous sentez pas libres…

    S’il est vrai que la grande majorité des québécois sont plus solidaires que lucides, un peu plus à gauche qu’à droite et que l’ouest canadien (y compris l’Ontario) adhère à des idéaux « conservateurs », il faut alors saisir le moment et s’affirmer comme nation – française et progressiste. Ce nationalisme est cependant inclusif et respectueux du droit à l’auto-détermination des premières nations.

    Parfois, j’espère que les conservateurs deviennent majoritaires et que cette réalité sera le coup de pouce dont les québécois ont besoin pour reprendre le goût de vivre différemment et, enfin, se donner un PAYS.

  3. 3 Hérétik septembre 18, 2009 à 8:20

    Ne s’agit-il pas de patriotisme ? Un attachement profond envers l’endroit où nous vivons et ses habitants ?

    Toutefois, je trouve cette notion un peu large. L’attachement à l’échelle d’un pays ou d’une nation est largement abstrait. Nous sommes attachés à quelques individus (famille, amis) qui nous ressemblent, à une ville ou un quartier (où nous vivons, où nous avons grandi), mais à tout un pays ?

    En fait, la nation, la patrie, le peuple, sont tous des concepts mouvants, adaptés d’un individu à l’autre et qui n’ont jamais de formes définitives. On peut s’en réclamer, mais appelé à les définir, ils vont étrangement ressembler aux individus que nous connaissons et aux endroits que nous habitons. La nation québécoise n’a pas la même signification pour un habitant de Gaspé que pour un Montréalais.

    Je suis profondément attaché aux gens que je connais et que je respecte, ainsi qu’à la ville où j’ai grandi. Tout ce qui dépasse cet horizon est une construction politique à laquelle je peine à adhérer.

  4. 4 lutopium septembre 18, 2009 à 8:44

    @Hérétik: il est plus que temps que les québécois de toutes les régions trouvent les moyens pour tisser des liens entre eux. Si les québécois de la vieille capitale ne peuvent sentir les montréalais, à quoi ça sert de parler d’un pays?

  5. 5 Hérétik septembre 18, 2009 à 8:58

    Je n’ai aucune animosité envers la métropole, ni envers la Nunavik ou la Basse-Côte-Nord. Je constate simplement que le nationalisme est une extension politique d’un phénomène d’attachement commun à tous et qui se limite à notre univers immédiat. Il s’agit d’une construction qui repose sur certaines valeurs et caractéristiques communes, mais aussi sur une bonne part de fantasmes.

    Est-ce que je me sens Québécois ?

    Qu’est que cela signifie ? Peut-on en donner une seule signification, commune à tous, sans y introduire des préjugés et des exclusions (puisqu’il faut – évidemment – définir aussi les non-québécois) ? Je me fous pas mal des querelles sémantiques sur le nationalisme. Mon peuple, c’est ma famille, mes amis, ceux que je respecte, peu importe leur couleur ou leur langue maternelle. Ma patrie, c’est la Terre entière.

  6. 6 un gars septembre 18, 2009 à 10:20

    Moi j’appelle ça l’enracinement, l’ancrage.
    Je n’y vois aucun problème. Les déracinés même sur trois générations ont des racines qui se rendent outre atlantique.
    Plus on est ancré mieux c’est.
    On revient toujours à la même chose le québécois est mal ancré pour toutes sortes de raisons. Un inconscient collectif troublé.

  7. 7 un gars septembre 18, 2009 à 10:28

    Hérétik, la patrie c’est la terre, je veux bien mais vous oubliez l’univers et peut-être même les univers.

  8. 8 un gars septembre 18, 2009 à 10:41

    Si tu retires les sentiments, que reste-t-il? La logique, l’intelligence, le discernement ou peut-être même les bons sentiments? Ce Baillargeon parle de quels sentiments?
    C’est se placer au dessus des instincts. Il traine sa vie ou ce Baillargeon, dans une université avec un bon salaire, un bon fond de pension, membre de son Ordre peut-être même. Pressé de publier, pressé d’encadrer des étudiants, etc, etc.
    Sous un vernis intellect, ce genre de propos est très moralisateur et désincarné.

  9. 9 Hérétik septembre 18, 2009 à 11:31

    @ un gars

    L’univers, c’est bien, mais ça manque d’atmosphère.

  10. 10 renartleveille septembre 18, 2009 à 12:16

    Pour ma part, je crois qu’il ne reste que la langue, et ce qui vient avec, pour lier le tout. Même l’Histoire me semble insuffisante, même si elle est importante : ce qui est, je sais, sacrilège avec le Moulin à parole qui vient de se passer.

    Je continue de croire en un nationalisme pratique, en dehors de la passion.

  11. 11 David Gendron septembre 18, 2009 à 12:42

    Entièrement d’accord avec Baillargeon!

    Néanmoins, tous ne ressentent pas ce sentiment et ceux qui ne le ressentent pas ne doivent pas souffrir des excès nationaleux des autres. Mais bon, ça revient un peu à ce que Baillargeon dit, en fait.

  12. 12 David Gendron septembre 18, 2009 à 12:42

    J’aurauis dû dire « attachement » plutôt que « sentiment ».

  13. 13 lutopium septembre 18, 2009 à 13:00

    @Hérétik: je ne te visais pas particulièrement! Mais force est de constater qu’il y a quelque chose d’étrange entre ces deux villes… Je pourrais t’en parler longtemps, moi qui suis né à Québec et qui ai choisi de m’installer dans la région de Montréal au début des années 90.

    Le refus de la brasserie Molson et de l’organisation des Canadiens d’approuver l’entrée des Nordiques dans la LNH, les propos réactionnaires des animateurs de radios-poubelle envers le Plateau Mont-Royal et, plus récemment, les chicanes de clocher autour des festivals et de leur synergie sont quelques exemples qui démontrent que la solidarité du peuple québécois est quelques fois déficiente.

    Reste la langue et la culture. Je suis d’accord avec renart là-dessus.

  14. 14 David Gendron septembre 18, 2009 à 15:28

    Il y a aussi les fusions forcées, les coupures de salaires de Parizeau chez les fonctionnaires et la censure nationaleuse dans le dossier Haine FM.

    Le PCul et le Bloc ont eux aussi stimulé le mépris, ça se joue à deux!

  15. 15 Daniel Charette septembre 18, 2009 à 21:50

    Il y avait un avion volant dans les airs, rempli de gens de toutes les sphères. L’avion est tombé au beau milieu des conifères…après quelques semaines,les survivants étaient toutes,tous frères. Au pays du Québec, nous n’avons pas encore assez souffert pour saisir le sens plénier de cette appartenance à notre langue, à notre terre!

    L’ère du « chacun pour soi » tire à sa fin mes frères.

  16. 16 Vincent Sremed septembre 19, 2009 à 9:09

    Totalement d’accord avec Hérétik.

    Ce que décrit Baillargeon n’a rien du nationalisme, mais s’approche plus du patriotisme s’il désigne le pays (l’amour de sa terre natale). S’il désigne le quartier ou la ville, même patriotisme n’est pas approprié et je ne connais pas de terme précis.

    La vision que décrit Lutopium « une définition du “vivre ensemble” qui se démarque des idéaux individualistes et rétrogrades qui se pointent le nez à l’ouest de l’Outaouais » me laisse perplexe. J’ai habité Toronto, Québec, la Basse-Côte-Nord, Montréal et Paris, et ce n’est pas différent au Québec en termes d’individualisme par rapport à ailleurs en Occident. Je trouve cette affirmation limite xénophobe… Tout dépend des quartiers que l’on habite…

    Cessons donc ces pensées nationalistes que « nous » valons mieux parce que nous sommes nés au Québec…

    De plus, il s’agit d’un énorme jugement de valeur : être individualiste = rétrograde… C’est la caricature d’une philosophie A contre une philosophie B (socialiste, mot qui a été remplacé par « solidaire » pour tenter d’éluder le côté péjoratif…) Quelqu’un d’individualiste peut très bien être solidaire et lucide. Tout se nuance. Rien n’est manichéen comme les propagandistes et les politiciens aiment le faire croire.

    «Si les québécois de la vieille capitale ne peuvent sentir les montréalais, à quoi ça sert de parler d’un pays?»

    Exactement. Il est illusoire de penser que « nous » sommes une grande famille au Québec et que si tous s’entendaient et comprenaient, ils formeraient un pays. C’est une vision qui prétend un peu à la vérité. Et si ceux qui refusent l’indépendance avaient autant « raison » que les indépendantistes ? C’est une opinion A contre une opinion B.

    Mais les propos de Lutopium contre le nationalisme à la Falardeau (pro-patriotes, pro-FLQ, anti-anglais, et galvaudeurs du mot liberté) me font plaisir.

  17. 17 lutopium septembre 19, 2009 à 13:15

    @Vincent: loin de moi la xénohobie! Pas du tout. Ce n’est que la réalité: le défunt parti Réformiste et le nouveau Parti Conservateur sont beaucoup plus populaire en Alberta et en Colombie-Britannique, c’est comme ça. J’ai de la famille dans la vallée de l’Okanagan et j’y vais à tous les deux ans depuis une quinzaine d’années. Cette région est l’équivalent du midwest américain où les gens tiennent mordicus à porter leur arme à feu à la ceinture, où la religion s’entremêle avec le politique, où l’homophobie est omniprésente, l’avortement un pêché mortel et quoi d’autre encore.

    Je ne crois pas que les québécois s’identifient à ce courant de société. Et ça aussi, ça fait partie de notre culture.

  18. 18 Le Canadien errant septembre 19, 2009 à 13:59

    Brassens a écrit une chanson là-dessus. Son titre : « La ballade des gens qui sont nés quelque part ». En voici les deux premiers couplets :

    C’est vrai qu’ils sont plaisants tous ces petits villages
    Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
    Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
    Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
    Et c’est être habités par des gens qui regardent
    Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
    La race des chauvins, des porteurs de cocardes
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

    Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
    Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
    Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
    Vous font voir du pays natal jusqu’à loucher
    Qu’ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
    Ou du diable vauvert ou bien de Zanzibar
    Ou même de Montcuq il s’en flattent mazette
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

  19. 19 Le Canadien errant septembre 19, 2009 à 14:05

    Tant qu’à faire, en voici les trois autres couplets :

    Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
    Enfouissent la tête on trouve pas plus fin
    Quand à l’air qu’ils emploient pour gonfler leurs baudruches
    Leurs bulles de savon c’est du souffle divin
    Et petit à petit les voilà qui se montent
    Le cou jusqu’à penser que le crottin fait par
    Leurs chevaux même en bois rend jaloux tout le monde
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

    C’est pas un lieu commun celui de leur connaissance
    Ils plaignent de tout cœur les petits malchanceux
    Les petits maladroits qui n’eurent pas la présence
    La présence d’esprit de voir le jour chez eux
    Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
    Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
    Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

    Mon dieu qu’il ferait bon sur la terre des hommes
    Si on y rencontrait cette race incongrue
    Cette race importune et qui partout foisonne
    La race des gens du terroir des gens du cru
    Que la vie serait belle en toutes circonstances
    Si vous n’aviez tiré du néant tous ces jobards
    Preuve peut-être bien de votre inexistence
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

  20. 20 renartleveille septembre 19, 2009 à 18:56

    « Je ne crois pas que les québécois s’identifient à ce courant de société. Et ça aussi, ça fait partie de notre culture. »

    Tu marques un bon point Lutopium!

  21. 21 Vincent Sremed septembre 19, 2009 à 22:32

    «Cette région est l’équivalent du midwest américain où les gens tiennent mordicus à porter leur arme à feu à la ceinture, où la religion s’entremêle avec le politique, où l’homophobie est omniprésente, l’avortement un pêché mortel et quoi d’autre encore.»

    Idem sur la Basse-Côte-Nord par exemple et dans bien des régions du Québec (sauf l’arme à la ceinture… il est dans le Pick Up).

  22. 22 renartleveille septembre 20, 2009 à 13:49

    Vincent,

    je ne crois vraiment pas que les gens de nos régions soient comme les gens dont Lutopium dresse le portrait. Pour ce que j’en connais, ils en sont même très loin…

  23. 23 Vincent Sremed septembre 20, 2009 à 14:18

    @Renart :

    Lutopium dresse un portrait trop caricatural.

    Je connais personnellement des gens de Calgary, de Toronto, de Vancouver, de Saskatoon qui sont très progressistes et des gens de la Côte-Nord, de Gaspé, de Chibougameau, de Chicoutimi ou de Québec qui sont des « rednecks ». Et à Montréal, j’ai entendu beaucoup d’intolérance et de racisme envers les anglophones et les immigrants (du racisme à la Falardeau et cie). Ce n’est pas parce que ces gens votent PQ qu’ils sont nécessairement de gauche ou partagent des valeurs « progressistes »… De la même façon, ce n’est pas parce que des gens dans l’Ouest ont voté Harper qu’ils sont tous des « rednecks ». Plusieurs votent Harper surtout parce qu’il vient de l’Ouest. S’il était Libéral, ils voteraient sans doute Libéral…

    Il y a de tout partout. Ce n’est pas vrai que nous sommes mieux au Québec qu’ailleurs au Canada… C’est une vision très montréalaise, je dirais même plus très Plateau… Du pétage de bretelles.

    Souvenez-vous des « accommodements raisonnables »…

  24. 24 Le Canadien errant septembre 23, 2009 à 9:45

    Je continue en chanson. « Mes jeunes années » de Charles Trenet:

    Mes jeunes années
    Courent dans la montagne,
    Courent dans les sentiers
    Pleins d’oiseaux et de fleurs
    Et les Pyrénées
    Chantent au vent d’Espagne,
    Chantent la mélodie
    Qui berça mon coeur,
    Chantent les souvenirs,
    Chantent ma tendre enfance,
    Chantent tous les beaux jours
    A jamais finis
    Et, comme les bergers
    Des montagnes de France,
    Chantent le ciel léger
    De mon beau pays

    Voilà donc le genre de sentiment que l’on voudrait tous éprouver pour son pays. Malheureusement ce n’est pas toujours possible. La preuve « le plat pays » de Jacques Brel:

    Avec un ciel si bas qu’un canal s’est perdu
    Avec un ciel si bas qu’il fait l’humilité
    Avec un ciel si gris qu’un canal s’est pendu
    Avec un ciel si gris qu’il faut lui pardonner
    Avec le vent du nord qui vient s’écarteler
    Avec le vent du nord écoutez-le craquer
    Le plat pays qui est le mien

    La plus belle chanson québécoise racontant la beauté du pays à tout de même ce refrain reflétant nos sentiments ambigues :

    « Mon pays, ce n’est pas un pays: c’est l’hiver. »

    Et dès qu’ils en ont les moyens, les Québécois vont passer leurs vacances, leurs retraites, etc. au soleil… D’ailleurs Charlebois chantait:

    Cartier, Cartier
    Ô Jacques Cartier
    Si t’avais navigué
    À l’envers de l’hiver
    Cartier, Cartier
    Si t’avais navigué
    Du côté de l’été
    Aujourd’hui on aurait:

    Toute la rue Sherbrooke bordée de cocotiers
    Avec perchés dessus des tas de perroquets
    Et tout le Mont Royal couvert de bananiers
    Avec des petits singes qui se balanceraient
    Au bord du St-Laurent on pourrait se baigner
    Tout nu en plein hiver et se faire bronzer!

    La chanson de Vignault est plus jolie mais je crois que les Québécois préfèrent celle de Charlebois.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : veuillez vous assurer que le compte Twitter est public.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 222 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Publicités
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :