« Silence on vaccine » et l’ONF : questions en suspens

Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/

Sur le conseil de mon ami Eric Bondo, je viens de visionner le documentaire « Silence on vaccine », « qui donne la parole à des victimes de la vaccination, ainsi qu’à des chercheurs et des spécialistes des domaines médical et juridique au Québec, en France et aux États-Unis. »

Même si j’ai avoué dernièrement vouloir pour toute ma famille le vaccin contre la grippe A(H1N1), inutile de vous dire que de voir des parents raconter la descente aux enfers de leurs enfants (et bien sûr la leur) à la suite de vaccinations (pour diverses maladies) m’a beaucoup interpellé, moi qui suis le père d’une enfant en excellente santé. Ça, c’est pour le coeur, ensuite vient la tête : les avis des spécialistes ont bien sûr terminé de m’abasourdir.

On y parle beaucoup de l’autisme (et d’autres maladies dégénératives), du mercure (et de l’aluminium) contenu dans les vaccins qui en serait la cause et du lobby pharmaceutique qui se cacherait la tête dans le sable malgré une augmentation réelle des cas graves depuis les campagnes de vaccination massives.

Après mon visionnement, je tombe sur un article d’Agence Science-Presse où on peut lire ceci :

Les vaccins causent l’autisme?


Commençons par cette peur, qui provient d’un agent de conservation appelé le thimérosal, lequel contient du mercure. Et le mercure, comme chacun sait, peut causer des problèmes neurologiques.

Il y a deux problèmes avec cette peur : la première, c’est que la quantité de thimérosal était si infime (50 millièmes de milligramme par dose) qu’elle ne pouvait infliger aucun dommage. La deuxième, c’est que bien des pays ont, dans les années 1990, interdit la présence de thimérosal dans leurs vaccins. Ce qui a fourni une opportunité en or aux chasseurs de statistiques : y aurait-il plus d’enfants autistes parmi les vaccinés « avec thimérosal »? Réponse : Non.

Pour vous dire, les bras me sont tombés deux fois… Et une troisième fois quand j’ai lu le billet d’Eric où il a simplement copié-collé un courriel annonçant le documentaire en question, pour pallier une décision de non-publicité de la part du producteur, l’Office Nationale du Film du Canada :

L’ONF a permis la sortie du documentaire sous condition qu’aucune personne, aucun commerce, ne puisse acquérir le film pour la revente. De plus aucune publicité ne sera faite pour faire connaître la sortie DVD. Conséquemment la population ne sera pas informée de la sortie du documentaire.

Ça m’a semblé presque trop gros pour être vrai, alors j’ai fait un peu d’investigation web. J’ai fait une recherche avec carrément l’extrait plus haut et ça m’a donné quand même beaucoup de résultats, sur des blogues, des sites et des forums (118). Et surtout, j’ai fait une recherche sur le blogue (très fourni) de la réalisatrice Lina B. Moreco. Je me disais qu’elle était la plus proche de l’ONF et qu’elle devait bien en parler si c’était vrai. Le mot-clé « ONF » n’a rien donné, alors, en dernier recours, j’ai parcouru sa page dédiée au film.

À la toute fin, juste avant les commentaires, une adresse est affichée, sans hyperlien cliquable et sans indication ni rien du pourquoi on l’a placé là :
http://blogue.imtl.com/2009/09/sortie-du-dvd-silence-on-vaccine-de-lina-b-moreco/

Notez ce qui y est indiqué. Ce qui est le plus bizarre, c’est qu’au début de la page dédiée il est annoncé que le film est disponible pour l’achat à la boutique de l’ONF. Donc, logiquement, ce billet devrait contenir quelque chose comme une plus-value. Et devinez qu’est-ce qu’on y indique de plus que la sortie du DVD : la même condition de l’ONF cité plus haut! Avec un petit plus :

c’est très inhabituel, pour un film venant de cet organisme public.

C’est très facile de lire entre les lignes que la réalisatrice est parfaitement au courant de toute cette histoire, mais qu’elle se mettrait dans l’eau chaude en l’indiquant trop directement. Même trop facile.

Aussi, je voulais être certain que rien de cette histoire n’était sorti dans les grands médias, alors j’ai refait une autre recherche en épurant mes mots-clés : « ONF sortie documentaire sous condition film revente aucune publicité DVD ». Et là je tombe, évidemment, sur un billet de Patrick Lagacé où il en parle en ces termes :

Il n’y a pas eu plus, ou moins, de publicité faite par l’ONF pour ce documentaire. Et si l’ONF veut «cacher» ce docu, pourquoi l’avoir financé? Pourquoi l’ONF offre-t-il, sur son site, des extraits du film? Un lien vers la boutique virtuelle où on peut acheter le DVD de Silence, on vaccine?

Pour une société d’État qui veut cacher la «vérité», on a déjà vu mieux…

J’avais déjà remarqué tout ça aussi, mais je trouve quand même étrange la quasi-approbation de la réalisatrice.

Publicités

71 Responses to “« Silence on vaccine » et l’ONF : questions en suspens”


  1. 1 Hispong Elbayne novembre 3, 2009 à 5:16

    […] mais je trouve quand même étrange la quasi-approbation de la réalisatrice.

    Renart, est-ce que tu mords la main qui te nourrit?
    Laisse-moi présager que la réponse à cette question est non. Sans l’ONF, Lina n’aurait probablement même pu réaliser son film.

    L’ONF est habituellement responsable de tout le marketing et la distribution des films qu’elle produit, alors c’est logique et normal que Lina n’ira pas se mettre dans une position opposée à celle de sa maison de production.

  2. 2 Cybèle Yves novembre 3, 2009 à 5:52

    Holala très bon billet Renart.

    Bon travail d’investigation, tu devrais aller travailler pour l’émission Enquête de R.C.

    Avec tout ça, je ne sais pas encore si je vais me faire vacciner. Je crois que je vais me contenter de prendre des mesures extrême de propreté et m’éloigner de ceux qui toussent, être très prudent quoi.

  3. 3 Jeanne Émard novembre 3, 2009 à 8:18

    Il est tout à fait légitime qu’on se questionne sur le contenu des vaccins ainsi que sur leur pertinence. Cependant, d’après ce que j’ai lu (et tu ne contredis pas cette information dans ton billet), le thimérosal semble être généralement inoffensif:

    « Thimérosal: Agent de protection et de conservation. On met du mercure pour permettre d’éviter de contaminer la fiole avec des bactéries en insérant l’aiguille plusieurs fois. Le thimérosal se transforme en éthyl-mercure, un produit rapidement éliminé, contrairement au méthyl-mercure que l’on retrouve dans l’environnement.» – Source: Collège des Médecins.

    Je serais prêt à gager 100 piastres que bien des parents qui sont inquiets pour leurs enfants n’hésitent pas à leur offrir des produits qui contient de l’aspartame. Ce produit, qui contient de la phénylalanine, provoque également de fortes réactions dans l’opinion publique…

    Pour ce qui est de l’histoire avec l’ONF, c’est effectivement extrêmement étrange… Comme le mentionne Cybèle Yves, bravo pour le travail de recherche.

  4. 4 Claude Gélinas novembre 3, 2009 à 9:04

    Merci pour cet article d’investigation.

    Pour ceux qui veulent savoir ce qu’il en est du thimerosal (composé à 65% de mercure) dans les vaccins, il faut savoir la prétendue « petite quantitée » de quelques 50,000 parties par milliard est, en fait, 25,000% plus grande que les 200 parties par milliard que l’EPA classe comme « déchet toxique ».

    Qui plus est, dans l’eau, le seuil de danger de l’EPA descend à 2 parties par milliard.

    Il faut également se rappeler que lors d’une vaccination, le thimerosal est injecté directement sous la peau et conséquemment, dans le flux sanguin.

    Plus l’hôte a une petite taille (comme dans le cas d’un bébé ou d’un jeune enfant) plus le poison mercuriel a un effet dévastateur sur les fonctions neurologiques (et autres) du corps.

    À moins d’une détoxification complète du corps —ce qui peut être mortel parce qu’on déloge et déplace des poisons— le mercure restera logé dans différentes parties du corps, pour la vie. Les dommages causés varient souvent en fonction de l’endroit où finit par se loger le mercure, comme le foie, le gras ou même, le cerveau. Ça explique, en partie, les « effets secondaires » variés de la vaccination.

    Et oui, au Canada et au Québec, presque tous les vaccins contiennent du thimerosal… même quand les pédiatres disent qu’il n’y en a pas en se disant que c’est une quantité « négligeable » (ce qui n’est pas le cas, mais bon…) alors ça ne vaut « pas la peine » de faire peur aux parents « pour rien » — vous devez TOUJOURS lire les insertions écrites qui sont fournies dans les boîtes de fioles de vaccin. C’est la seule façon d’avoir une réponse plus fiable que la simple « parole » d’un pédiatre ou d’un médecin.

    Qu’importe la quantité, le mercure est l’ennemi de la santé humaine.

    La vaccination aide simplement ce contaminant toxique (et mortel) à se loger plus profondément et de manière permanente dans notre corps.

    Il importe que vous sachiez la vérité avant d’aller vous faire des idées que le mercure serait « sans effet négatif » sur votre santé.

    Faites vos recherches, les amis!

    Defend mercury as safe. It’s not that bad, really. What’s a little mercury in your shot anyway? Ignore these inconvenient facts: A typical flu vaccine shot solution is 50,000 parts per billion of mercury. The EPA classifies any substance with more than 200 parts per billion as hazardous waste. (The EPA limit in drinking water is 2 parts per billion.) Thus, the mercury density in a vaccine is 25,000% higher than the level required to be considered hazardous waste. This is injected directly into the bloodstream of infants, children, expectant mothers and senior citizens. What could possibly be dangerous about that?

  5. 5 Vincent Sremed novembre 3, 2009 à 9:37

    Non, le thimérosal et les vaccins ne causent pas l’autisme. Il y a plus de mercure dans une boîte de ton que dans le thimérosal.

    Ce n’est pas parce qu’un événement survient après un autre qu’il est de cause à effet.

    Les parents d’enfant autistes vont toujours chercher une cause extérieure (la vieille pensée rationaliste-religieuse qui veut que l’humain et la nature soient parfaits et que seules des causes extérieures et provoquées par l’humain donnent des maladies ou des catastrophes).

    Voir ce lien de l’Agence de Santé publique du Canada sur le thimérosal et l’autisme :

    http://www.phac-aspc.gc.ca/im/q_a_thimerosal-fra.php

    NB : attention avec ce genre de documentaire, c’est de la propagande, c’est du militantisme, c’est biaisé à fond. Il faut toujours revenir à la science, pas aux croyances ou opinions (tiens, ça remonte à Platon, ça).

  6. 7 Éléonore novembre 3, 2009 à 10:05

    Merci pour le vidéo.
    J’en avais entendu parlé mais je n’avais pas encore pris le temps de le visionner.
    Il y a un point que personne ne peut contester c’est le poids et la puissance du lobbying des compagnies pharmaceutiques.
    Je ne suis pas étonnée des réactions, elles sont prévisibles…

  7. 8 Claude Gélinas novembre 3, 2009 à 10:22

    Simplement pour remettre les faits dans leur contexte.

    Il y a une différence entre l’ingestion de thon contenant des traces plus ou moins grandes de mercure qui sera plus ou moins absorbé par l’organisme, dépendant de ce qui est mangé avec et une dose de mercure injectée sous la peau, sans aucun mécanisme d’élimination possible.

    Sans dire que l’un est mieux que l’autre puisqu’à terme, les deux ont le potentiel de se loger dans différentes parties du corps pour alimenter une vie entière d’empoisonnement latent, il ne faut pas minimiser le thimerosal parce que des poissons, comble de malchance, contiennent du mecure (provenant de l’activité humaine, en très grande partie).

    Ne perdez pas de non-plus de vue que pour plusieurs vaccins, le thimerosal est ajouté manuellement par une secrétaire de clinique pédiatrique, une aide-infirmière ou une « assistante administrative » qui, pour sauver du temps, prépare les doses à l’avance. Contre toute logique, sur la fiole de thimerosal, il n’y a que le dosage « normal » pour un adulte de 180 livres et c’est la posologie que la majorité des ces « vaccineuses » suivent, religieusement. C’est un « sale petit secret » du monde pédiatrique car cette dose est beaucoup trop élevée pour un nourisson, un bébé, un jeune enfant ou un enfant… et même un adolescent de taille moyenne! Ça explique plusieurs effets secondaires plus visibles chez les enfants.

    Sachez que tous les contenants de thimerosal ou de mercure arborent une tête de mort. Minimiser les dangers de ce poison toxique et neurotoxique relève d’une grande naïveté.

    Si vous cherchez de la propagande, regardez ce qui passe du côté du duopole médico-pharmaceutique.

  8. 9 Jeanne Émard novembre 3, 2009 à 13:14

    @Claude Gélinas: quelle est votre formation?

  9. 10 renartleveille novembre 3, 2009 à 14:24

    Hispong,

    en effet…

    Cybèle,

    « Avec tout ça, je ne sais pas encore si je vais me faire vacciner. »

    moi, j’ai une tête comme une balle de ping-pong.

    Jeanne,

    « Le thimérosal se transforme en éthyl-mercure, un produit rapidement éliminé »

    dans le documentaire, ce qui est dit, c’est que parfois pour certaines personnes il n’y a pas d’élimination. Donc, qu’il faudrait développer des tests pré-vaccination.

    Vincent,

    « Il faut toujours revenir à la science, pas aux croyances ou opinions »

    donc, tu penses que les « scientifiques » interrogés dans le documentaire sont des charlatans?

  10. 11 Lina B. Moreco novembre 3, 2009 à 14:50

    Bonjour,

    Pour répondre à tous vos questionnements, je voudrais signaler d’abord et avant tout que j’ai entamé le travail de ce documentaire il y a 5 ans maintenant, suite à des rencontres avec des familles pour la réalisation de mon précédent documentaire MÉDECINE SOUS INFLUENCE. C’est lors de ces rencontres que les préoccupations des parents vis à vis la vaccination m’a été transmise. Par la suite, j’ai rencontré la famille Beaumont, dont Lauralie, (admise dans l’heure de l’injection de son vaccin DPT à l’urgence, où elle est restée quelques jours) m’a raconté l’histoire du silence autour de leur expérience post-vaccinal. Lauralie a vécue une forte réaction neurologique et est restée une enfant totalement dépendante pendant les 8 années de sa courte vie.

    SILENCE ON VACCINE, c’était pour briser le silence.

    Alors voilà que maintenant c’est le moment d’en parler, d’en discuter et d’ouvrir sur tous les points de vue possible, car on nous annonce le virus du H1N1 comme dévastateur.

    Les internautes, bloggeurs, etc.. ont découvert le film, car je travaille au moins 20 heures semaines, bénévolement, à le faire connaître dans les réseaux internet. Par contre, on en parle pas ailleurs. Les gens de la rue ne peuvent pas découvrir son existence. Il n’est pas chez Renaud Bray, ni chez Biosfaire, ni ailleurs dans les librairies à Québec, en Gaspésie ou en Mauricie. Pourquoi ? Parce qu’il est interdit à quiconque d’acquérir des droits de vente. Et pourtant, n’est ce pas le moment de le mettre en valeur ? D’être libre en tout cas de donner tous les points de vue? C’est ça qui est dommage. Encore le silence.

    En fait, ce sont les victimes de la vaccination que l’on continue à réduire au silence. Ces gens qui souffrent parce qu’ils ont cru au message de la santé publique, des médias, et qui ce sont fait vacciner pour le bien commun de la population. Aujourd’hui, ils ne reçoivent ni soins médicaux appropriés, ni compensation, rien. Le réseau de la santé préfère leur dire que tout cela est dans leur tête.

    Alors tant et aussi longtemps que nous croirons cette version des faits, nous laissons cette injustice s’installer et devenir normale. Mais il faut savoir que les vaccins ne choisissent pas leur victime, c’est la roulette russe qui a force de loi. Ça pourra être n’importe qui d’entre vous la prochaine fois, votre enfant, votre blonde, votre mère ???

    Donc si jamais vous faites parti de ceux et celles qui voulez être informés différemment, je vous invite à visiter mon blogue, à visiter les références et à visionner mon film, qui se retrouve un peu partout sur internet. Je vous invite aussi à vous poser des questions avant de vous faire vacciner. C’est à dire de vous demander si vous êtes une personne à risque de contracter la maladie contre laquelle on veut vous vacciner.

    Lina B Moreco
    http://linabmoreco.wordpress.com
    SILENCE, ON VACCINE
    Le seul film documentaire Canadien qui couvre ce sujet depuis l’invention de la vaccination.

  11. 12 Vincent Sremed novembre 3, 2009 à 14:56

    «Si vous cherchez de la propagande, regardez ce qui passe du côté du duopole médico-pharmaceutique.»

    Encore un autre…

    Pasteur n’a pas inventé le vaccin pour enrichir une cie pharmaceutique.

    Les médecins sont indépendants et ne touchent absolument rien de plus avec ou sans vaccination.

    La vaccination a fait ses preuves depuis longtemps.

    «donc, tu penses que les « scientifiques » interrogés dans le documentaire sont des charlatans?»

    Je fais confiance à la science plus qu’à l’opinion d’individus, qu’ils soient des «scientifiques» ou pas. Je mets quiconque au défi de trouver une étude scientifique valable (par exemple une étude de bonne qualité, randomisée, à double insu, ou une méta-analyse) qui prouve un lien entre l’autisme et le thimérosal ou le thimérosal et quelconque maladie. Il existe au contraire plusieurs études valables qui montrent l’absence de lien.

    Lire ceci :

    http://www.santepub-mtl.qc.ca/Mi/vaccination/miseaupoint/autisme.html

  12. 13 Claude Gélinas novembre 3, 2009 à 15:03

    @Jeanne Émard: S’il fallait que tout ceux qui laissent des commentaires aient à déclarer les grandes lignes de leur curriculum vitæ, ça deviendrait lassant.

  13. 14 Vincent Sremed novembre 3, 2009 à 15:07

    J’ajouterais une chose pour expliquer cette impression de cause à effet qu’ont les parents d’enfants autistes.

    L’autisme se développe dans l’enfance.

    La vaccination se fait dans l’enfance.

    Les deux n’ont pas liens prouvés et il est prouvé qu’ils n’ont pas de liens, mais les deux ont une relation de temporalité.

    Facile de vite sauter aux conclusions pour quelqu’un qui n’a pas de notion d’épidémiologie :

    B survient après A, donc A cause B.

  14. 15 KittyBlues novembre 3, 2009 à 15:35

    En faisant la recension des articles scientifiques sur l’autisme, on constate que la pathogénèse de la maladie est très variée. En effet, les études démontrent qu’il y aurait des facteurs psychodynamiques et familiaux, des facteurs organiques, neurologiques et biologiques, des facteurs génétiques, des facteurs immunologiques, des facteurs périnatals, des facteurs neuro-anatomiques, puis des facteurs biochimiques.

    Bref, la science ignore ce qui développe l’autisme car il y a trop de facteurs en concomitance. À ce jour, l’autisme est toujours considéré comme un trouble psychopathologique.

    Personnellement, je me questionne : si la cause de l’autisme était le vaccin comment expliquer qu’il y ait trois fois plus de garçons atteints que de filles?

    De plus, voici la suite du billet de Lagacé, concernant le court-métrage « Silence on vaccine » :

    http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/?p=70723527

  15. 16 Jeanne Émard novembre 3, 2009 à 15:41

    @Claude Gélinas: Dans votre premier commentaire, vous nous dites « Faites vos recherches, les amis! » C’est ce que je fais, je me renseigne. Je fais cependant très attention à qui j’ai affaire. D’où ma question: quelle est votre formation académique?

    Je me méfie de ce qui s’écrit présentement sur Internet et la blogosphère. Je porte attention à ce que disent les experts. On ne s’improvise pas scientifique sur des questions aussi importantes que celles-là.

  16. 17 Vincent Sremed novembre 3, 2009 à 15:44

    @Claude Gélinas :

    «pour plusieurs vaccins, le thimerosal est ajouté manuellement par une secrétaire de clinique pédiatrique, une aide-infirmière ou une “assistante administrative” qui, pour sauver du temps, prépare les doses à l’avance. Contre toute logique, sur la fiole de thimerosal, il n’y a que le dosage “normal” pour un adulte de 180 livres et c’est la posologie que la majorité des ces “vaccineuses” suivent, religieusement. C’est un “sale petit secret” du monde pédiatrique car cette dose est beaucoup trop élevée pour un nourisson, un bébé, un jeune enfant ou un enfant… et même un adolescent de taille moyenne! Ça explique plusieurs effets secondaires plus visibles chez les enfants.»

    C’est absolument n’importe quoi. D’où tenez-vous cette fausse information ? On vous a mal renseigné, mon vieux…

    La concentration de thimérosal est la même, quel que soit le volume de vaccin administré dans le muscle (qui varie selon adulte ou bébé). La différence entre la concentration et le volume des liquides, on apprend ça en secondaire 4… C’est comme de la bière. Une gorgée ou une bouteille contient toujours 5% d’alcool, mais l’effet n’est pas le même. Retournez à l’école, mon vieux…

    Que de faussetés sur Internet ! L’épidémiologie devrait s’enseigner au secondaire…

    Tout le monde aime jouer au médecin, ça doit remonter à la petite enfance, avec la voisine… Ferions-nous confiance à des non-ingénieurs pour créer des ponts ? Ça me mets toujours en beau tabarnak, et après les médecins ramassent les pots cassés et prennent un temps fou au bureau à défaire tous ces mythes et cette désinformation…

    Quoi ? Google et Youtube ont remplacé PubMed!!! C’est rendu la source de données médicales? Ciboire…

  17. 18 Claude Gélinas novembre 3, 2009 à 15:56

    Je vérifie mes infos avant de les publier alors à partir de là, vous êtes libres de croire ce que vous voulez.

  18. 19 Vincent Sremed novembre 3, 2009 à 16:06

    @Claude :

    Mais cessez de badiner, nous voulons connaître votre source et sa valeur, puisque vous affirmez quelque chose d’aussi grave qui pourrait influencer des centaines de parents à ne pas faire vacciner leur enfant…

  19. 20 Vincent Sremed novembre 3, 2009 à 16:14

    @Claude

    «Sachez que tous les contenants de thimerosal ou de mercure arborent une tête de mort. »

    En première année de médecine, dans le cours de pharmacologie, on apprend que l’eau est un poison.

    Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, dit Paracelse, considéré comme le père de la toxicologie et de la médecine expérimentale, disait au début du 16e siècle:

    « Tout est poison, rien n’est poison, ce qui fait le poison c’est la dose »

    Ça n’a pas changé.

  20. 21 Jeanne Émard novembre 3, 2009 à 18:24

    @Claude Gélinas: vous ne répondez pas à ma question, ce qui me laisse croire que vous n’avez pas la formation nécessaire pour vous prononcer sur la gravité de la situation et sur les dangers potentiels du vaccin. Fait cocasse, comme vous publiez des annonces Google sur votre blogue, on peut y voir une publicité pour le site du gouvernement du Québec (pandemiequebec.gouv.qc.ca) et une autre pour la liste des annonceurs ayant comme mot clé « vaccin influenza », incluant la clinique Medisys qui offre des services de vaccination. Comme quoi tout est payant!

  21. 22 Marie-Hélène novembre 3, 2009 à 18:39

    Merci Renard pour le vidéo, je le cherchais depuis un ‘tit bout. Je crois que tu aimerais le livre « Death by Prescription » de Terence H. Young, le fondateur de Drug Safety Canada. Ce livre explique comment fonctionne les compagnies à pilules. Il faut trouver un juste milieu dans toute cette affaire, se garder en santé sans se faire manipuler mentalement.

  22. 23 Jeanne Émard novembre 3, 2009 à 19:34

    Je viens de visionner le film. Renversant. Et certaines études datent des années 30… Ils ne font pas assez de fric ces phamaceutiques?

  23. 24 un gars novembre 3, 2009 à 19:45

    Ce que je peux témoigner, un jour je vais au CLSC pour faire vacciner ma fille, elle devait avoir 2 ans.
    L’infirmière m’offre de faire les deux vaccins à la fois, je dis ok puisqu’elle me le propose, ça doit être bon.

    Je reviens à la maison, la mère de ma fille était en crisss, elle m’a traité de stupide.
    Le vaccin était sur la cuisse, elle a un trou dans la cuisse depuis ce temps qui est encore visible 15 ans après, le muscle n’a pu absorber, j’imagine que c’est du à l’agression et le muscle ne s’est pas développé normalement, un peu hypertrophié.

    Je ne peux affirmer qu’il y a un lien direct mais c’est exactement à la même place ou on l’a piquée.

    C’est vraiment pas évident ces trucs, on ne sait rien alors il est facile d’être un peu stupide. Si j’avais su, j’aurais dit non.

  24. 25 renartleveille novembre 3, 2009 à 22:33

    Lina B. Moreco,

    merci pour cette réponse. J’ai ajouté un hyperlien qui la pointe sur le blogue de Patrick Lagacé, à la suite de son billet :

    http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/?p=70723527

    « Je vous invite aussi à vous poser des questions avant de vous faire vacciner. »

    Cela me semble très important, et ce n’est vraiment pas un réflexe généralisé. J’en suis moi-même la preuve.

    Vincent,

    est-ce que tu as visionné le documentaire?

    Marie-Hélène,

    y’a pas de quoi!

    « Il faut trouver un juste milieu dans toute cette affaire, se garder en santé sans se faire manipuler mentalement. »

    c’est ça le plus difficile…

    Jeanne Émard,

    « Et certaines études datent des années 30… Ils ne font pas assez de fric ces phamaceutiques? »

    ça c’est bien quelque chose qui m’a bien frappé, avec le fait que les fabricants de vaccins mettent des additifs parce qu’ils ne veulent pas investir dans la propreté de l’usine…

  25. 26 Vincent Sremed novembre 3, 2009 à 23:50

    Renart, je ne l’ai pas tout regardé parce que je viens de tomber en vacances, mais de ce que j’ai vu, c’est biaisé et alarmiste et plusieurs affirmations sont gratuites. Je promets de trouver le temps entre une baise et une bière pour le visionner au complet et je te reviens là-dessus…

    Je trouve la réalisatrice de mauvaise foi avec l’histoire de la pub et je suis bien d’accord avec P Lagacé. Ça sent la théorie du complot.

    Tiens, je vais le visionner sur mon nouveau iPodTouch.

  26. 27 Vincent Sremed novembre 4, 2009 à 1:43

    Renart, as-tu lu le lien que j’ai posté ?

    Il nous manque beaucoup d’informations dans le documentaire.

    Encore une fois, le biais est le lien de causalité qui est à différencier du lien de temporalité. Les témoignages des parents sont touchants, mais ne prouvent rien. Les études statistiques ne montrent pas d’augmentation d’autisme avec les vaccins et le thimérosal. S’il y avait une cause à effet, les statistiques le montreraient évidemment, au nombre d’enfants vaccinés. Curieusement, on n’en parle pas dans le documentaire. C’est du « B survient après A, donc A cause B ».

    Deuxièmement, ce n’est pas parce qu’on trouve une substance au potentiel toxique dans le corps humain que cette substance est responsable de l’autisme. Est-ce que ces substances sont aussi présentes chez les enfants normaux ? Si oui, cela rend le lien de cause à effet très peu probable…

    Ce que je constate, c’est qu’on fait abstraction des études statistiques (épidémiologiques) et qu’on se concentre sur du cas par cas en affirmant une causalité alors que l’effet du hasard est évacué.

    Le mercure est un vieil élément d’alchimistes, c’est pour cela qu’il frappe autant l’imaginaire social et fait peur, selon moi… D’ailleurs le dieu Mercure est Hermès, qui était l’objet de cultes « hermétiques », secrets et réservés aux alchimistes initiés. Tout cela est très intéressant socialement, j’aimerais être sociologue pour pousser cette réflexion…

  27. 28 David Corleone novembre 4, 2009 à 11:24

    J’ai bien de la misère avec le terme «documentaire» pour ce film. On parle plus de pamphlet, non!?

  28. 29 ebondo novembre 4, 2009 à 13:45

    Dans la vie, une chose qui me fait mourir de rire, c’est de voir d’un côté la population prendre conscience que nos autorités baignent dans le conflit d’intérêt avec toutes les industries « paresseuses » qui vendent leur produit à travers les institutions publiques (infrastructures, pharmacologie,édition scolaire, etc.) à une clientèle captive. Et de l’autre côté, dès que le gouvernement crie à la théorie du complot, ces mêmes citoyens montent au barricades pour le défendre.

    Faut se décider : l’État et le complexe pharmaco-médical veulent-ils notre bien ou s’en contre-foutent-t-ils? Répondre à cette question règle tout le débat.

    En tout cas, je comprends que tout le débat relève de la foi. Ceux qui n’ont plus foi en leurs dirigeants et leurs institutions, et ceux qui refusent de croire qu’il existe une possibilité que l’État et des industriels-criminels marchent main dans la main. Eh oui, c’est un constat extrêmement douloureux à faire, mais, à ce que je sache, la plupart des enfants survivent à l’annonce de l’inexistance du Père Noël.

    Entre les deux, il y a ceux qui préféreraient qu’on leur dise quoi faire mais qui, comme ils n’ont aucune confiance entre leur propre jugement (la petite voix en dedans, elle vous dit quoi?), ils ne veulent pas s’y fier et attendent de voir qui leur fera le plus peur.

  29. 30 David Gendron novembre 4, 2009 à 14:11

    Vincent, vous semblez négliger que la grande majorité des médecins n’ont PRATIQUEMENT AUCUNE connaissance en épidémiologie, ce qui explique en partie la confiance fragile de certains. Heureusement, vous ne correspondez pas à la description.

  30. 31 renartleveille novembre 4, 2009 à 14:14

    Vincent,

    « Renart, as-tu lu le lien que j’ai posté ? »

    je viens de le lire, ça me calme un peu. Je ne sais pas trop pourquoi, mais il me reste un doute.

    David Corleone,

    « J’ai bien de la misère avec le terme «documentaire» pour ce film. On parle plus de pamphlet, non!? »

    Le pamphlet est plus un genre littéraire, mais si on peut l’inclure comme genre cinématographique et/ou télévisuel, je crois qu’il serait un sous-groupe du documentaire, a contrario de la fiction.

    ebondo,

    « dès que le gouvernement crie à la théorie du complot »

    donne-moi donc un exemple de ça, je vois pas…

  31. 32 David Gendron novembre 4, 2009 à 14:17

    Plus je lis des commentaires là-dessus, plus je perçois à quel point les conspirationneux anti-vaccin sont des attardés mentaux et à quel point les autorités s’en servent pour contrôler les gens.

  32. 33 renartleveille novembre 4, 2009 à 14:21

    David,

    donc, si je comprends bien, tu avoues toi-même être un attardé mental puisque tu crois que « les autorités s’en servent pour contrôler les gens », ce qui est un réflexe de conspirationniste…

  33. 34 Marie-France novembre 4, 2009 à 14:51

    Pour ma part, je me fie surtout aux monographies disponibles sur les sites internet des compagnies productrices des divers médicaments. Il faut se taper les pages de textes obscurs, mais cela vaut la peine, surtout la section EFFETS INDÉSIRABLES…

    exemple: le site de Merck-Frosst: sur le vaccin ROR

    http://www.merckfrosst.ca/assets/fr/pdf/products/MMRII_0902-a_126334-F.pdf

    Il vérifie les effets indésirables jusqu’à 42 jours. je trouve ça un peu « court terme », mais bon…

    Système nerveux/troubles psychiatriques:
    Convulsions fébriles chez les enfants, convulsions afébriles ou crises convulsives, céphalées,
    étourdissements, paresthésie, polynévrite, polyneuropathie, syndrome de Guillain-Barré, ataxie,
    méningite aseptique (voir ci-dessous), encéphalite postrougeoleuse à inclusions. Le risque de troubles neurologiques graves à la suite de l’administration du vaccin à virus vivant contre la rougeole est beaucoup moins élevé que celui d’encéphalite et d’encéphalopathie relié à la rougeole causée par le virus de type
    sauvage (un cas sur deux mille cas rapportés). (SEULEMENT??)

    Système respiratoire:
    Pneumonie, pneumonite, toux, rhinite.

    Peau:
    Érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, formation de vésicules au point d’injection, enflure, prurit.

    Sens:
    Diverses formes de névrite optique, y compris névrite rétrobulbaire, papillite et rétinite; paralysie
    oculaire, otite moyenne, surdité nerveuse, conjonctivite.

    Appareil génito-urinaire:
    Épididymite, orchite

    Autres
    On a rapporté, quoique rarement, des décès de causes variées, et parfois d’origine non déterminée, après l’administration de vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (FIOU ! RAREMENT !)

    Une arthralgie ou une arthrite, ou les deux à la fois, (généralement de nature transitoire et rarement chronique) et une polynévrite sont des complications courantes de la rubéole causée par le virus de type sauvage; leur fréquence et leur gravité peuvent varier selon l’âge et le sexe du
    sujet; leur fréquence est la plus élevée chez la femme adulte et la plus faible chez l’enfant avant
    la puberté. Des cas d’arthrite chronique ont été associés à la rubéole causée par le virus de type sauvage et
    ont été reliés à la présence persistante du virus ou de l’antigène viral, ou des deux, dans les tissus
    organiques. On a rarement observé des symptômes articulaires chroniques chez les personnes
    vaccinées. Les réactions articulaires sont peu fréquentes et habituellement de courte durée chez les enfants
    à la suite de la vaccination. Chez les femmes, la fréquence d’arthrite et d’arthralgie est généralement plus élevée que chez les enfants (enfants : 0 % à 3 %; femmes : 12 % à 20 %)19, et ces affections ont tendance à être plus prononcées et à durer plus longtemps. Ces symptômes peuvent persister pendant des mois et, quoique rarement, pendant des années.(ENCORE UNE FOIS: RAREMENT, FIOU, HEIN)

    On a rapporté des cas de panencéphalite sclérosante subaiguë (PESS) chez des enfants qui
    n’avaient pas d’antécédents de rougeole causée par le virus de type sauvage et à qui l’on avait
    administré le vaccin contre la rougeole. Certains de ces cas se sont peut-être produits à la suite
    d’une rougeole non diagnostiquée avant l’âge de un an ou à la suite de l’administration du vaccin
    contre la rougeole. D’après une évaluation de la quantité de vaccins contre la rougeole distribués
    à l’échelle nationale, la proportion des cas de PESS attribuables au vaccin équivaut à environ un
    cas sur un million de doses distribuées. Cette proportion est très inférieure à celle reliée à la
    rougeole causée par le virus de type sauvage, soit 6 à 22 cas de PESS sur un million de cas de
    rougeole. Les résultats d’une étude rétrospective effectuée par les Centers for Disease Control
    and Prevention suggèrent que le vaccin contre la rougeole a contribué à protéger contre la PESS
    en prévenant la rougeole qui comporte un risque inhérent de PESS21.
    Des cas de méningite aseptique ont été rapportés à la suite de la vaccination contre la rougeole,
    les oreillons et la rubéole. Un lien de causalité a été établi entre la méningite aseptique et la
    souche Urabe utilisée dans le vaccin contre les oreillons. Bien qu’un lien temporel ait été établi
    entre l’administration de M-M-R® II et de rares cas de méningite aseptique, aucune donnée
    confirmée par des épreuves de laboratoire ne permet de relier la souche Jeryl Lynn® utilisée dans
    le vaccin contre les oreillons et la méningite aseptique.
    Des cas de panniculite ont été rapportés, quoique rarement, à la suite de l’administration du
    vaccin contre la rougeole22.
    Des cas de réactions allergiques graves, y compris une réaction anaphylactique, ont été rapportés
    peu après l’administration de M-M-R® II.

    Je retiens les mots: rarement et peu fréquents. Combien ? Je veux des chiffres, pas des adverbes flous. Une chance sur 14 millions, c’est rare mais il y a toujours bien une personne par semaine qui gagne à la loto 6/49, non ? je ne souhaite pas ça à personne, après le visionnement du documentaire. Et je n’ai pas la pensée qui me dit que je vais être « chanceuse » et ne pas avoir d’accident vaccinal, ni mes enfants….

    Mon humble avis.

  34. 35 renartleveille novembre 4, 2009 à 14:51

    Vincent,

    j’ajoute ici ce texte, qui va absolument dans ton sens :

    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/200911/03/01-917894-grippe-a-h1n1-une-crainte-basee-sur-des-mythes.php

    Mais remarquons, quand même, que « Point de vue » est en rouge…

  35. 36 Marie-France novembre 4, 2009 à 15:07

    Peut-être cet article, du Journal of American Physicians and Surgeons Volume 9, Number 2, Summer 2004 peut faire un peu contrepoids à un article de Cyberpresse ?

    Detection of Measles Virus Genomic RNA in
    Cerebrospinal Fluid of Children with Regressive
    Autism: a Report of Three Cases

    J.J. Bradstreet, M.D.; J. El Dahr, M.D.; A. Anthony,
    M.B., Ph.D.; J.J. Kartzinel, M.D.; A.J. Wakefield, M.B.

    Download article in PDF format

    http://www.jpands.org/vol9no2/bradstreet.pdf

    La conclusion de l’article:

    Autistic encephalopathy (AE) is a complex disorder in which there is clearly more than one potential mechanism for regression. Cofactors including genetic predisposition are likely to influence the presentation and timing of symptom development. The potential mechanisms of AE in these children include, but are not limited to, some or all of the following: a toxic gut-brain interaction
    such as occurs in hepatic encephalopathy; immunological
    disruption of central nervous system functions; and direct viral invasion of the brain.

    Preliminary evidence for an autoimmune phenomenon in some
    AE children reported here and elsewhere, and alternative
    mechanisms of encephalopathy in these children, require detailed study. These data indicate that sensitive and specific virological and immunological analysis of CSF is indicated in children undergoing AEwith regression following exposure to live virus vaccines.

    The authors all support safe vaccine public policy, and
    recognize the historic contribution vaccines have made to public health. These findings are offered as observations of previously unpublished adverse events apparently related to the MMR vaccine, in the hope of furthering interest in safer vaccines.

    J.J. Bradstreet, M.D., J. El Dahr, M.D.
    A. Anthony M.B., Ph.D., M.R.C.Path.
    J.J. Kartzinel M.D. A.J.
    Wakefield, M.B., F.R.C.S., F.R.C.Path

  36. 37 David Gendron novembre 4, 2009 à 16:50

    « donc, si je comprends bien, tu avoues toi-même être un attardé mental puisque tu crois que « les autorités s’en servent pour contrôler les gens », ce qui est un réflexe de conspirationniste… »

    Peut-être me suis-je mal exprimé. Je trouve odieux la réaction hystérique et infantilisante des autorités face à cette clique lilliputienne d’attardés mentaux conspirationneux anti-vaccin, dont nous n’aurions presque pas entendu parler n’eût été d’Internet et de la blogosphère. Ceux qui croient que le mouvement anti-vaccin est très puissant devraient moins surfer sur le Net pendant quelques temps…

  37. 38 Marie-France novembre 4, 2009 à 17:36

    « clique lilliputienne d’attardés mentaux conspirationneux anti-vaccin »

    Accepter que l’autre peut avoir raison et respecter son droit d’exprimer son opinion est un réflexe et un indice de maturité intellectuelle et émotionnelle. D’adultes. De grandes personnes.

    Qui essayez-vous de convaincre avec ces arguments injurieux ? ou plutôt de faire taire…

  38. 39 Vincent Sremed novembre 4, 2009 à 19:01

    @Marie-France :

    L’article que vous citez est sans lien avec la peur actuelle des gens concernant le vaccin antigrippal, mais parlons-en quand même.

    Nous savons depuis longtemps qu’un vaccin vivant atténué comme le RRO peut causer dans de très rares cas des effets secondaires s’apparentant à certains symptômes que cause le virus lui-même. Cela n’a rien à voir avec le thimérosal, mais avec le fait que le vaccin est vivant (une minorité de vaccins seulement sont vivants, et ce n’est pas le cas de celui contre la grippe H1N1 qui est à cet égard sans danger).

    Par contre, sans le vaccin, les cas de rougeole reviendraient en grande pompe chez les enfants et le nombre d’encéphalites et de complications graves augmenterait en flèche, comme c’était le cas avant le vaccin et comme c’est le cas en Afrique ou en Asie où la rougeole tue 350000 personne par année chez les non vaccinés (77% de la population mondiale est vaccinée). Les « effets secondaires rares » décrits dans la monographies sont les effets fréquents des virus de la rougeole/rubéole/oreillons. La vaccination contre la rougeole, de même que celle contre la polyo et le variole sont des succès de la médecine.

    Les gens ne s’en rendent pas compte parce qu’ils ne voient plus personne en mourir à cause de la vaccination… Ils ont donc l’impression d’être vaccinés pour rien. Plusieurs décident alors de ne pas faire vacciner leur enfant, se disant que la couverture vaccinale des autres va les protéger. Et un jour, paf, une épidémie survient, due à la baisse de la couverture vaccinale…

    «Avant l’arrivée de la vaccination au début des années 1960, la rougeole était la première cause mondiale de mortalité par infection (135 millions de cas annuels entraînant 6 millions de décès). La mortalité en a été divisée par 3 à la fin des années 80, près de 10 ans après une politique de vaccination de masse. Il reste cependant encore de très nombreux cas de rougeole en raison d’une couverture vaccinale non optimale mais aussi en raison de l’échec de la vaccination dans près de 15 % des cas.» —Wikipedia.

    Encore une fois, il faut balancer les risques. Un risque minime pour la vaccination, versus un risque significatif pour le virus lui-même. Ne pas se faire vacciner, c’est un risque à prendre plus grand que se faire vacciner, en termes statistiques.

    PS : je n’ai aucun lien avec les cie pharmaceutiques que je me fais un plaisir à dénoncer pour leurs abus envers les médecins. Je n’ai aucun lien avec l’État avec qui les médecins passent leur temps à se battre, comme tout syndicat se bat avec son employeur. Ceux qui voient un complot associant médecins et cie parma sont dans le champ.

  39. 40 Marie-France novembre 4, 2009 à 19:03

    Wikipedia ? c’est votre source d’informations ?

  40. 41 Éléonore novembre 4, 2009 à 19:10

    J’aime bien de passage écrit par ebondo
    « En tout cas, je comprends que tout le débat relève de la foi. Ceux qui n’ont plus foi en leurs dirigeants et leurs institutions, et ceux qui refusent de croire qu’il existe une possibilité que l’État et des industriels-criminels marchent main dans la main. Eh oui, c’est un constat extrêmement douloureux à faire, mais, à ce que je sache, la plupart des enfants survivent à l’annonce de l’inexistance du Père Noël. »

  41. 42 Vincent Sremed novembre 4, 2009 à 19:23

    @Marie-France,

    Non, je m’en suis servi pour copier lâchement ce paragraphe simplifié sur les statistiques mondiales, parce que les références après vérifications de ce paragraphe sont valides (OMS). Je suis en vacances, ça ne me tente pas de réécrire tout. Je suis paresseux quand je suis en vacances.

    Je savais bien d’ailleurs que vous alliez (ou quelqu’un d’autre) le souligner, c’est pourquoi j’ai vérifié avant de citer ce paragraphe.

  42. 43 Éléonore novembre 4, 2009 à 19:27

    Pour ma part, je rêve qu’un jour je vais voir une campagne aussi « virulente » (ha le méchant jeu de mot) aussi persuasive, pour ne pas dire agressive, en faveur de l’allaitement maternel !

    On parle de vaccin à tour de bras, mais a t-on oublié que le premier, le plus puissant, le plus sain, le plus propre, le plus dépourvu d’effet indésirable des vaccins est LE LAIT MATERNEL ?

    Encore une fois au cour de l’ère moderne on a réussi à convaincre tout le monde qu’un produit sortit d’une chaine de fabrication était quasi aussi bon qu’un produit sain et naturel. Le quasi étant écrit en petit et le aussi bon en gros.

    On a convaincu la population que le lait obtenu mécaniquement à partir du lait de vache déshydraté, donc un lait biologiquement mort, était aussi bon que le lait de la mère, constitué de cellules vivantes, saines, un lait bourré d’anticorps variés, un lait qui évolue avec l’age du bébé passant du colostrum à des formules différentes avec le temps, un lait qui change continuellement de saveur permettant de développer le goût et l’intérêt du bébé à la nourriture varié, un lait parfaitement digestible, toujours de bonne température, un lait gratuit et donné avec amour !

    Voici un extrait d’un article sur le colostrum

    « De couleur jaunâtre, il est très riche en protéines et anticorps indispensables à l’immunisation du nouveau-né et pauvre en sucres. Les types d’anticorps rencontrés dans le colostrum dépendent des agents infectieux auxquels la mère a été exposée durant son existence, soit naturellement, soit par vaccination ( Type IgA principalement mais aussi IgG et IgM , permettant une barriere immunitaire digestive pour le nouveau né ainsi que le developpement d’une immunicite )

    Le nouveau-né est capable d’absorber les anticorps dans les premiers temps après la naissance, de façon passive, tant que la perméabilité des cellules intestinales permet de laisser passer ces grandes molécules. Par la suite les anticorps sont détruits au cours du processus de la digestion. Cette transmission ne peut pas se faire durant la gestation car le placenta est imperméable aux anticorps.

    Les nouveau-nés nourris au sein sont ainsi mieux immunisés que ceux nourris au biberon. Le colostrum est aussi considéré comme le premier aliment devant pénétrer le tube digestif après la naissance et aucun produit actuellement ne peut le remplacer. »

    Alors à quand le grand battage médiatique sur les avantages du lait maternel ???

    Ha ben non, comme c’est gratuit et naturel, il n’y aura aucune compagnie pour en vanter les mérites…

  43. 44 Vincent Sremed novembre 4, 2009 à 21:19

    Éléonore, vous avez raison, mais les anticorps maternels ne durent pas très longtemps (immunisation passive, comme une injection d’immunoglobulines) et ne protègeront pas contre les maladies pour lesquels il existe des vaccins après quelques mois. Ça ne remplace pas la vaccination.

    Moi, je pense qu’il faut l’encourager, mais il ne faut pas culpabiliser les femmes qui choisissent le lait non humain. Je pense qu’elles sont en général bien informée des avantages, mais parfois les inconvénients l’emportent pour la mère. Ça fait longtemps que moi j’en entends parler en tout cas, milieu médical ou pas.

    Ne pas oublier aussi que des substances que la mère ingère se ramassent aussi dans le lait maternel.

    Je dis ça parce que j’ai tellement souvent entendu des femmes militantes de l’allaitement dénigrer celles qui ont choisi de ne pas le faire… Il faut relativiser un peu devant militants en tout genre.

  44. 45 Darwin novembre 4, 2009 à 21:52

    Deux vidéos d’Amir Khadir sur la vaccination :

    H1N1: pourquoi se faire vacciner selon Amir Khadir
    Partie 1

    partie 2

  45. 46 Éléonore novembre 4, 2009 à 22:04

    « Ne pas oublier aussi que des substances que la mère ingère se ramassent aussi dans le lait maternel. »

    oui bien cela c’est la base hein ? si on fume, boit de l’alcool ou abuse du café c’est la même chose que pendant la grossesse, ni plus ni moins.

    « mais parfois les inconvénients l’emportent pour la mère. »
    et alors les désavantages pour la mère devraient primer sur les avantages pour le bébé ? Je croyais naïvement qu’on discuttait ici de ce qui était le meilleur pour l’enfant que ce soit en terme de vaccination ou autres comportements.
    Voici ce qu’on peut lire: « Les recommandations actuelles de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Unicef prônent l’allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois de vie et par la suite aussi longtemps que la mère et l’enfant le désirent. »

    Si les mamans, soient disant bien informées, font le choix du lait artificiellement fabriqué en usine c’est qu’on les a convaincu que ce lait était aussi bon que le lait maternel, ce qui évidemment est faux. Et qui peut donc nous convaincre que ce lait là est aussi bon si non les compagnies qui le fabrique ?

    Qui pourra me convaincre qu’une purée déshydratée et réhydraté de patate Shériff est aussi bonne en valeur alimentaire sinon en gout qu’une purée faite à partir de pomme de terre cuite au four et légèrement assaisonnée à la crème sure et la muscade, à part la compagnie Shériff elle-même ??? On en revient à une histoire de compagnies et de gros sous…

    Il ne faut pas culpabiliser les femmeset/ou les couples qui n’allaitement pas, refusant pour des raisons souvent monétaires et professionnelles de ne pas donner le meilleur à leurs bébés, mais culpabilisons les femmes qui ne ferons pas vacciner par contre…

    Les avantages de l’allaitement sont immenses pour la mère et l’enfant, on commence juste à entrevoir les répercussions sur la santé globale d’une personne. Je ne vous vois pas beaucoup relativiser en matière de vaccin, je ne vois pas pourquoi je devrais le faire en matière d’allaitement maternel qui est un geste totalement sain et naturel.

  46. 47 Vincent Sremed novembre 4, 2009 à 23:56

    «Je croyais naïvement qu’on discuttait ici de ce qui était le meilleur pour l’enfant que ce soit en terme de vaccination ou autres comportements.»

    Dans ce cas-ci, il y a aussi la mère dont il faut tenir compte. Les gerçures aux seins ou les infections fongiques, l’épuisement, les levers plus fréquents, les contraintes publiques, etc. sont des raisons qui font abandonner l’allaitement dans bien des cas. Je ne crois pas que beaucoup de femme aujourd’hui pensent qu’il est aussi bon de donner du lait en formulation plutôt que leur lait.

  47. 48 Vincent Sremed novembre 5, 2009 à 0:36

    «si on fume, boit de l’alcool ou abuse du café c’est la même chose que pendant la grossesse, ni plus ni moins.»

    Oui, mais aussi les contaminants de toute sorte, qu’ils soient par exemple dans le poisson (mercure), les fruits (pesticides), les produits naturels, les médicaments, les virus, etc, que la mère ingère.

    Mais bon, ce n’est pas une raison pour le pas recommander l’allaitement.

  48. 49 Vincent Sremed novembre 5, 2009 à 8:20

    @Darwin :

    ça fait du bien de voir ça, un collègue qui dit exactement la même chose que moi, mais qui en plus est spécialisé dans ce domaine et jouit d’une crédibilité sociale immense au Québec, et même dans ce milieu des militants anti-tout.

    À faire circuler, en effet.

  49. 50 Marie-Hélène novembre 5, 2009 à 10:29

    @Vincent: Jusqu’à tout dernièrement ou l’allaitement est redevenu à la mode, on a convaincu les mères que le lait maternisé était meilleur pour les bébés. Entre autre. Il existe des tonnes d’anecdotes là dessus et pire encore.

    Les recherches sur le lait maternel ne sont toujours pas terminées et la santé des nourrissons n’est pas encore comprise à 100%. Moi par contre, j’ai tendance à vouloir me fier à Mère Nature, qui fait ça depuis des milliards d’années. Un petit point, je ne connais pas les statistiques sur l’immunité des nourrissons allaités et je me dis que, de toute façon, une telle recherche doit être extrêmement difficile à gérer scientifiquement, étant donné le nombre innombrable de divergences qui peuvent apparaître.

    Je peux tout de même vous témoigner que ma fille, à l’âge de deux ans, encore allaitée 2 fois par jours, a pratiquement dansé au travers de la picote que son frère et sa soeur aîné lui avaient rapporté de l’école. Eux en étaient couverts et faisaient de la fièvre. Elle a eu, au plus, une trentaine de picots. Des anecdotes de la sorte, j’en ai plein.

    Désolée mon cher, mais jusqu’au moment ou vous aurez allaité, et oui c’est possible mais hyper difficile pour un homme de le faire, je vous prierais de garder vos opinions de médecin mal-informé sur l’allaitement pour vous même. J’en ai trop vu comme vous-même, qui découragent les mères d’allaiter par simple méconnaissance de la chose. L’allaitement c’est un art qui prends l’appui de tous pour bien fonctionner. Si vous le désirer, vous pourrez m’accuser de faire partie de la Mafia de l’Allaitement.

    De toute façon, le sujet ici est la vaccination sur la grippe, que vous êtes plus informé que moi de discuter, mais au sujet de l’allaitement, vous avez prouvé que vous n’en connaissez vraiment pas assez. Si vous désirez aider vos patientes avec ce sujet, je vous prie de les référer à la Ligue La Leche. Sur ce, merci du débat.

  50. 51 Vincent Sremed novembre 5, 2009 à 12:13

    @Marie-France

    wow , on a touché une corde sensible… Pas besoin d’être une femme pour voir des femmes abandonner l’allaitement en raison des problèmes que j’ai mentionnés. Et comme vous ne savez pas lire, je redis pour la 3e fois que je recommande l’allaitement et que oui je réfère aux organismes d »aide à l’allaitement. Vous êtes bourrée de préjugés ma chère.

    Je nuance, vous ne le faites pas.

  51. 52 Nicole novembre 5, 2009 à 13:01

    @Marie-Hélène

    en effet, la lecture ne semble pas être votre fort… Vincent l’avait clairement indiqué qu’il encourageait l’allaitement. Il n’a exposé que l’autre côté de la médaille. Alors avant d’insulter une personne, relisez-vous, il serait plus sage.

    —-

    J’ai moi-même allaité ma fille pendant un an, mais outre l’allaitement, je suis d’avis que si on devient mère il faut également prendre soin de ses enfants. Et pour cette raison, bien que nous en payons en sacrifice en tout genre, je demeure à la maison pour au moins les 3 premières années de vie de chacun de mes enfants.

    Les gens s’inventent toute sorte d’histoire et se disent pour se convaincre qu’en envoyant les enfants en bas âge à la garderie et qu’ils attrapent plein de virus, ça fera des enfants plus forts et plus résistants. C’est drôle, mais de tous ceux que j’ai connu qui ont et été à la garderie, encore aujourd’hui adolescents et jeunes adultes, il ont toujours la goutte au nez, les yeux pochés et toutes les raisons du monde pour rester à la maison malades. Je ne trouve pas ça convainquant.

    Concernant le lait artificiel, disons que les gens qui ont tenter de convaincre les femmes de cesser d’allaiter sont vraiment nombreux. Très peu de scientifiques et si oui, ils étaient payé pour dire ce qui convenait le mieux à l’entreprise qui allait faire du cash! C’est à l’époque de l’apparition du féminisme que les femmes voulaient être libres de mener une carrière, de ne pas avoir les seins flasques et de donner plus de responsabilité paternelles aux hommes pour ne pas avoir cette impression d’être femme au foyer.

    Oui, les entreprises de biberon et de lait artificiel en on profiter pour faire de l’argent, mais les première personnes à mettre au banc des accusés concernant le fait de cesser l’allaitement maternel ce sont les femmes elles-mêmes! Qu’on se le dise!

    Pour le vaccin, je trouve ça fou que les gens puissent «capoter» de la sorte avec ce qu’un vaccin contient ou peut contenir. Et que tout le monde s’improvise scientifique juste à la lecture de certaines info ou à la vu de documentaire. Ça me fait penser à une connaissance qui lors d’une conversation, a subitement dit: «Pourquoi n’arrêtes-tu pas de me contre-dire? Ils l’ont dit à la TV ça doit être vrai!» Faut en prendre et en laisser… c’est le gros bon sens.

    Pourquoi faire tout un drame pour un vaccin qui est quand même supposer être une protection contre un virus. Et on ne s’inquiète pas davantage de ce qui est connu et prouvé et qui fait partie de notre quotidien. (La mal-bouffe, la nicotine, l’alcool, les drogues, etc)

    Les gens n’ont pas cesser de fumer sachant pertinemment qu’il y a des effets nocifs sur la santé. Les McDo et autres fastfood sont toujours remplis de gens. Ça se passe sous vos yeux, mais pas un mot, pas un véritable geste, pas une manifestation, rien! Juste des «documentaires» parfois par-ci par-là… à se demander à quoi bon faire ce genre d’émission si ça ne change en rien l’attitude des gens. C’est bien beau d’informer… mais si l’info est pour rentrer dans l’oreille d’un sourd citoyen et sortir de l’autre, gardons cette argent pour des films de divertissement! ;o)

    Peut-être suis-je chanceuse ou pas, mais je suis ravie que ma fille est âgé de deux ans et qu’elle n’a eu dans sa courte vie jusqu’à maintenant que deux petits rhumes de rien du tout. Peut-être est-ce parce que ses parents sont et ont été dans leur vie très peu malade, peut-être est-ce le choix de ne pas l’exposer trop jeune à des risques inutiles.

    Je ne crois pas que d’attraper des maladies ça nous rend plus fort. Il a une centaine de virus du rhume différents qui circulent, ce n’est pas parce qu’on en attrape un qu’on est immunisé à vie. Mais on sait que le système immunitaire des jeunes enfants n’est pas «fort» en bas âge… ce n’est pas en l’exposant au virus en tout genre qu’on le renforce! Enfin, autrement pourquoi faites-vous vacciner vos enfants? Laissez-le prendre la tuberculose, la rougeole et autre s’ils survivent… alors la je m’inclinerai et j’avouerai que tous les parents qui disent avoir des enfants plus «forts» parce qu’ils sont toujours malades (un non sens) ont raison!

  52. 53 lutopium novembre 5, 2009 à 13:10

    Ma conjointe a tout essayé, elle tenait à allaiter elle-même ses enfants. À deux reprises, elle s’est retrouvée à l’urgence suite à des complications majeures(infection des mamelons). Mais on s’éloigne du sujet ici, on parle des vaccins… Et comme le dit si bien Vincent, le lait maternel ne remplacera jamais les vaccins.

    J’ai lu des dizaines de commentaires sur Facebook au cours des deux derniers jours. C’est incroyable ce que les gens peuvent dire, penser et croire… J’ai essayé de convaincre une dame que l’homéopathie ne pourrait rien faire pour se protéger du virus ou d’en combattre ses symptômes. Peine perdue. Et y’en a des centaines comme ça.

  53. 54 Éléonore novembre 5, 2009 à 19:43

    @ Vincent « Dans ce cas-ci, il y a aussi la mère dont il faut tenir compte. Les gerçures aux seins ou les infections fongiques, l’épuisement, les levers plus fréquents, les contraintes publiques, etc. sont des raisons qui font abandonner l’allaitement dans bien des cas. Je ne crois pas que beaucoup de femme aujourd’hui pensent qu’il est aussi bon de donner du lait en formulation plutôt que leur lait. »

    Vincent ce sont là des inconvénients qui se contournent si la personne en a la volonté ET si elle reçoit aide et encouragement. Les gercures, les seins engorgés, les bébés qui supposément ne veulent pas téter, etc etc etc, sont bien plus des symptomes que la mère n’a pas été soutenu adéquatement. Au moindre découragement on tend un biberon à la mère en lui disant que C’EST PAS GRAVE C’EST AUSSI BON.

    Au lieu de cela on devrait donner confiance aux mères en leur capacité, leur donner du support et surtout leur donner l’heure juste en ce qui a trait au lait de fabrication industrielle.

    Moi juste à savoir que les poupons boivent inlassablement matin midi et soir le même lait ayant le même gout, alors qu’un monde de saveurs pourrait s’ouvrir à eux, bien je trouve cela désolant…

  54. 55 Éléonore novembre 5, 2009 à 19:58

    @Lutopium
    « Ma conjointe a tout essayé, elle tenait à allaiter elle-même ses enfants. À deux reprises, elle s’est retrouvée à l’urgence suite à des complications majeures(infection des mamelons). Mais on s’éloigne du sujet ici, on parle des vaccins… Et comme le dit si bien Vincent, le lait maternel ne remplacera jamais les vaccins. »
    la plupart des problèmes au mamelon sont causés par une mauvaise position de la bouche de l’enfant, c’est la base de l’allaitement, mais si une femme ne reçoit pas de support, elle ne saura peut-être pas corriger cette position.

    Personne ne me fera croire que la très grande majorité des femmes du Québec sont incapables d’exercer une fonction biologique que la très grande majorité des femmes dans le passé et le présent et cela partout dans le monde sont capables d’exercer avec facilité et sérénité et cela pour le mieux de leur santé et de celle de leur enfant…

    Non je ne crois pas qu’on soit hors-sujet,on parle toujours de la confiance qu’on accorde avec complaisance a des compagnies chimiques qui nous vendent leurs produits en endormant notre méfiance…

  55. 56 Nicole novembre 5, 2009 à 21:45

    @Éléonore

    Je suis d’accord qu’il faut aider certaines femmes au départ pour qu’elles sachent comment bien allaiter. Mais de dire que toutes les femmes en sont capables et le peuvent simplement sous-prétexte qu’elle sont femmes et que mère Nature en a décidé ainsi, c’est selon moi faux!

    Les femmes n’allaitent pas toutes depuis la nuits de temps. Vous devez savoir comme moi, qu’il y a toujours eu dans les tribus et même dans les sociétés plus avancées des nourrices, qui elles allaitaient pratiquement parfois toute leur vie. Il ne faut pas s’imaginer que tous les gens de ce beau monde ont été allaité par le passé par leur propre mère.

    Les raisons étaient diverses pour lesquelles des mères ne pouvaient nourrir leurs enfants. Dans la noblesse c’était socialement mal vu ou disons que ce n’était pas le travail d’une femme de haut niveau (ça je l’accorde c’est stupide). Mais dans d’autres sociétés, les femmes venaient en aide à celles qui éprouvaient des difficultés qui aujourd’hui peuvent parfois être disons surmontées grâce entre autres à nos «compagnies pharmaceutiques» au bout du compte… crème et autres babioles.

    Je n’ai pas eu de problème avec ma fille, je me considère chanceuse, aucune gercures, aucune infection, aucune douleur, et ni même d’engorgement. Pas utilisé de crème, uniquement mon propre lait pour éviter des problèmes. Allaitement parfait quoi! Mais je n’oublierai jamais la fois où à ses 6 mois avec ses magnifiques deux premières incisives supérieures elle m’a mordu un mamelon! Celui-là a pris plus d’une semaine à guérir! Et je continuais l’allaitement malgré tout, mais mon mari sait que j’en pleurais presque.

    Il y a des femmes qui ont cette sensibilité que d’autres n’ont pas. Elles peuvent avoir des difficultés ou des inconforts physiques, et cela, même si on leur montre la meilleure manière qui soit. Tous les bébés ne sont pas pareils et ni toutes les mamans. Parfois les «match» ne sont pas toujours parfaits!

    Autrement, je vous dirais, pourquoi faut-il que lors d’un accouchement une femme hurle comme si on saignait un cochon a vif alors que l’autre est muette comme une carpe? Elles ne gèrent pas la douleur de la même manière… ça s’apprend? Peut-être bien que oui, mais ça fait partie aussi du tempérament et de la tolérance à la douleur!

    Cela dit, je crois que parfois les personnes pro-allaitement vont trop loin. Elles jugent trop rapidement autant les femmes qui n’allaitent pas que ceux qui les encouragent afin qu’elles ne se sentent pas coupables. À chacun son choix, tous et chacun ont la capacité de se faire une idée en évaluant avec les informations qu’ils peuvent recevoir et aller chercher. Si tous et chacun ne sont pas capables de faire ces démarches… c’est qu’il en est ainsi et qu’il faut accepter de ne pas tous provenir du même moule.

    Et puis je le répète, s’il faut accuser quelqu’un d’avoir laisser tomber l’allaitement, regardons-nous dans le miroir, femme, parce que ce sont principalement nos mères qui ont voulu vivre autre chose (ici entre autre au Québec). Le choix revient toujours à la mère, si elle se laisse influencer… ne doit-on pas se poser la question plutôt, sommes-nous toutes faites pour être mères? Je n’aime pas comparer parce que parfois c’est brutal comme lien, mais ce ne sont pas toutes les chattes qui sont de bonnes «mères». Et ça c’est dans la nature. J’ai eu l’occasion d’observer aussi des chiennes et je peux vous dire que certaines se foutent pas mal de leurs chiots quand il est question de leur propre intérêt. Alors que d’autres sont hyper protectrice et «affectueuse» si je peux me permettre ce mot.

    Tant qu’à moi, on doit choisir. Nos mères avaient choisi la liberté et la carrière. Aujourd’hui, les femmes tentent d’être des superwomen, ressembler à leur grand-mère (étant mère au foyer) et à leur mère (étant carriériste) Mais moi je crois, et c’est bien personnel, vaut mieux faire une chose bien que plusieurs choses toutes un peu de travers!

  56. 57 Éléonore novembre 5, 2009 à 23:07

    @Nicole
    je ne juge pas les femmes qui ne veulent pas allaiter, je juge ceux qui leur font croire que le lait artificiellement conçu sur la base d’une protéine bovine, un lait biologiquement mort et sans gout, est aussi valable que leur lait à elle.

    Pour ce qui est le l’histoire de l’allaitement, j’ai une maitrise en histoire sociale, c’est un de mes champs de recherche. Si une femme de la noblesse ne pratiquaient pas l’allaitement ce n’était pas par incapacité physique c’était par choix social.

    On parle d’une fonction biologique qui pour une personne normalement constituée, normalement nourrit, etc devrait s’effectuer normalement dans la majorité des cas (avec parfois de l’aide) aussi normalement qe nos autres fonctions biologiques.

  57. 58 Nicole novembre 6, 2009 à 8:31

    @Éléonore
    Désolée mais le pseudo ne vient pas avec un cv, je ne pouvais deviner votre champs d’expertise.

    Toutefois je me permets de dire que le concept de «normalité» est aujourd’hui bien relatif. C’est une question de perception générale et disons que l’allaitement malheureusement est devenu depuis quelques années «anormal» puisque dans nos sociétés modernes il n’était plus pratiqué en majorité. L’allaitement reprend le dessus depuis la dernière décennie et redeviendra probablement la norme.

    C’est étrange comment une activité apparemment aussi naturelle et normale puisse se faire tasser de la sorte. Mais pourquoi s’en étonner, il a de cela déjà trop longtemps que, comme a dit Michel Serres, «l’homme est sortie de la nature.» Et cela a tout point de vue.

    Bref, moi autre sujet, celui du billet, j’ai hâte d’être vacciné. Je fais confiance à Amir Khadir et je trouve ses explications claires et tout à fait logique. Chacun son champs d’expertise alors je ne peux que souhaiter qu’il soit honnête (comme je le crois) et lui faire confiance.

  58. 59 Vincent Sremed novembre 6, 2009 à 9:26

    Bonjour Renart,

    Un documentaire de Enquête, à radio-canada, sur les anti-vaccins. Intéressant.

    http://www.radio-canada.ca/emissions/enquete/2009-2010/Reportage.asp?idDoc=95287

  59. 60 lutopium novembre 6, 2009 à 9:57

    @Éléonore: Nous ne sommes quand même pas des cruches, vous croyez que nous n’avons pas demandé de l’aide pour faciliter l’allaitement naturel? Consultations auprès du CLSC, quelques appels à la Ligue La Lèche… nous avions même louer une ost.. de pompe électrique chez Jean Couteux! Et vous croyez que nous avons tout laissé tomber en nous réfugiant dans la facilité des produits synthétiques? Votre commentaire frise l’insulte chère madame.

    Et, pour en revenir au sujet de l’enfilade, ce que je constate ces jours-ci c’est la confusion totale entre le scepticisme des gens envers le « cartel » pharmaceutique et les progrès de la science. Si nous sommes inconfortables devant l’opportunité qu’ont les pharmaceutiques de faire des tonnes de fric avec les campagnes de vaccination, nous devrions peut-être porter une attention particulière à l’idée de Pharma Québec? http://www.quebecsolidaire.net/actualite-nationale/hausse-des-prix-des-medicaments-une-raison-supplementaire-daller-de-lavant-avec-pharma-quebec

  60. 61 renartleveille novembre 6, 2009 à 12:26

    Merci Vincent, je vais aller voir ça.

  61. 62 Nicole novembre 6, 2009 à 14:50

    Je n’avais pas eu l’occasion de l’écouter hier. Ce reportage enquête est hallucinant. Je m’autorise à la place de M. Poirier a dire comme disait si bien Yvons Deschamps dans un de ses sketch… Une folle c’t’une folle! Mme Lanctôt devrait être enfermée! Et ce qui est vraiment désolant ce sont tous ces gens qui l’écoutent et qui rient à ses «blagues». Comparer un virus a un viol, faut le faire!

    Reportage à voir absolument!

  62. 63 lillithlanoire novembre 6, 2009 à 16:27

    Puis-je vous suggérer quelque chose? Faites une comparaison statistique de la mortalité infantile avant l’invention des vaccins et après… Il est vrai qu’il y a des accidents avec la vaccination, mais ces accidents, si malheureux qu’ils soient, ne représente qu’un pourcentage infinitésimal… l’arrêt des politique de vaccination massive des enfants produirait un réel désastre sanitaire et épidémiologique.

    Vous voulez réellement protéger la santé de vos mômes? Commencez par refuser toute junkfood, par acheter bio, par ne pas fumer chez vous, par ne pas leur fournir de mobile avant l’age de 15 ans… par faire attention avec les réseaux wifi dont l’innocuité n’a pas encore été prouvée, par leur faire faire du sport, par habiter, si possible, en zone rurale…

    Bref, je pense que cette polémique sur les vaccins est un paravent dressé pour ne pas voir ce qui menace réellement la santé des plus jeunes…

  63. 64 Vincent Sremed novembre 9, 2009 à 9:26

    Bonjour,

    Un exemple personnel de ce que la vaccination peut éviter :

    Ma copine, dans la vingtaine, a choppé le H1N1, probablement dans le métro ou dans un magasin… Elle n’a pas eu le temps de se faire vacciner, n’étant pas dans les groupes prioritaires. Elle a une forme bénigne de la grippe (ne nécessitant pas d’hospitalisation), mais elle tousse sans arrêt, fait de la fièvre, est alitée et faible, elle n’a pas dormi de la nuit (et moi non plus). Demain elle a deux examens qu’elle devait étudier aujourd’hui en plus de faire des travaux longs, et elle doit travailler ce soir à son nouvel emploi.

    En plus d’être malade, elle est stressée pour ses examens et son emploi auxquels elle ne pourra pas se rendre. Elle devra peut-être aller chercher un billet du médecin et perdre ainsi de nombreuses heures où elle aurait préféré rester couchée. Elle craint aussi de retourner chez elle puisque l’une de ses colocs est asthmatique et non vaccinée et qu’elle pourrait lui transmettre la grippe.

    Et oui, elle aurait aimé éviter tous ces désagréments avec un simple vaccin si peu risqué…

    Comme je l’ai dit, la vaccination ne sert pas qu’à prévenir les décès et les hospitalisations.

    Heureusement, moi je suis vacciné et je ne crains donc pas de chopper son H1N1 que j’aurais attrapé à 100% autrement et qui aurait détruit mon début de vacances.

  64. 65 Éléonore novembre 10, 2009 à 16:34

    @ Lutopium vous écrivez « Nous ne sommes quand même pas des cruches, vous croyez que nous n’avons pas demandé de l’aide pour faciliter l’allaitement naturel?  » qu’est-ce que j’en sais moi de ce que vous avez fait comme démarches ou de ce que ma troisième voisine fait comme démarches pour réussir son allaitement ? Je n’ai pas l’honneur de vous connaître, ni l’intention de vous insulter, j’ai émis des commentaires d’ordre généraux sur l’allaitement, les cas particuliers, sont ce qu’ils sont, soient particuliers.

    Dans la généralité, la grande majorité des femmes peuvent allaiter. Malheureusement ce qui est constaté encore trop souvent c’est l’abandon par manque de support et de soutien familial. OMS recommande que l’allaitement soit encouragé jusqu’à ce que l’enfant soit âgé de deux ans, même s’il a commencé à manger d’autres aliments et nous sommes malheureusement très loin du compte.

  65. 66 Éléonore novembre 10, 2009 à 17:08

    @lillithlanoire vous écrivez « Puis-je vous suggérer quelque chose? Faites une comparaison statistique de la mortalité infantile avant l’invention des vaccins et après… »
    Cette démarche est totalement impossible, la vaccination n’est pas le seul élément à considérer dans l’analyse de l’amélioration notable de la santé des enfants.

    Deux autres points essentiels à prendre en ligne de compte sont: L’ALIMENTATION ET L’HYGIÈNE.

    Par le simple fait de manger à sa faim, de la nourriture saine et variée, d’avoir accès à de l’eau potable, de pouvoir se laver les mains, de dormir à l’abris de la morsures des rongueurs ou des insectes, de pouvoir désinfecter une plaie rapidement, tout cela concoure grandement à l’amélioration de l’état de santé générale des nations.

    Si on meure encore dans les pays du Tiers monde ce n’est par manque de vaccin, mais par manque de nourriture et d’eau:
    « Selon un rapport du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et de l’Organisation mondiale de la la santé (OMS), près de 1,5 millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de diarrhée dans le monde. C’est la deuxième cause de mortalité infantile après la pneumonie. Au total, les infections diarrhéiques, propagées par les eaux sales, sont à l’origine de près de 18 % des décès d’enfants dans le monde.  »

    D’ailleurs si la fameuse épidémie dite « espganole » en 1918 put faire des millions de morts c’est parce qu’on sortait de la première mondiale, que l’agriculture, l’organisation sociale, etc, étaient complètement chamboulées. Les gens avaient connus la faim, le froid, la misère, la peur, la torture, la détresse, etc avec pour résultat que la maladie trouvant un terrain parfait fit plus de ravages que la guerre elle-même 😦

  66. 67 Vincent Sremed novembre 10, 2009 à 17:25

    L’OMS recommande aussi la vaccination.

  67. 68 Éléonore novembre 10, 2009 à 19:44

    @Vincent : ta copine a passé le test de dépistage ? Je lui souhaite un prompt rétablissement.

    Cependant, la maladie fait partie de la vie, surtout en période de stress, tu auras beau appliquer à ta copine tous les vaccins existant sur la planète, elle pourra chopper une gastro-enterite, une bronchite, une laryngite, une sinusite, la grippe saisonnière, un rhume d’homme et même la varicelle et elle serait faible, fatiguée, nauséeuse, clouée au lit pareillement.

    Ma fille c’est fait arracher deux dents de sagesse vendredi, ça devait être l’affaire de 48 heures, finalement 4 jours et demi plutard, elle est toujours au anti-douleur aux 4 heures, elle a la joue enflée et jaune, la machoire très douloureuse, elle a mal au coeur, mange peu, dort mal, a du revenir de ses cours pour montrer sa machoire à la dentiste qui lui a donné des anti-douleur encore plus fort et des anti-biotiques « au cas ou ».

    La vie c’est ça et s’imaginer qu’on controle tout, avec un vaccin ou quoi que ce soit, est un grand leurre.

    Bon ben moi je vais lire:
    « Les maladies infectueuses, l’Illusion du risque zéro »
    Produit par les Presses de l’université Laval et les éditions du CHU Ste-Justine (2009)

    C’est un collectif dirigé par Bruce Tapiéro et Marie-Eve Carle et un gros paquet de PHD 🙂

    Le titre me plait bien.

  68. 69 Vincent Sremed novembre 10, 2009 à 20:55

    «@Vincent : ta copine a passé le test de dépistage ? Je lui souhaite un prompt rétablissement.
    Cependant, la maladie fait partie de la vie, surtout en période de stress, tu auras beau appliquer à ta copine tous les vaccins existant sur la planète, elle pourra chopper une gastro-enterite, une bronchite, une laryngite, une sinusite, la grippe saisonnière, un rhume d’homme et même la varicelle et elle serait faible, fatiguée, nauséeuse, clouée au lit pareillement.»

    Merci pour elle.

    Elle a déjà fait « une gastro-enterite, une bronchite, une laryngite, une sinusite, la grippe saisonnière, un rhume d’homme et même la varicelle », mais n’a jamais été aussi faible, nauséeuse et clouée au lit de cette façon. Elle ne se souvient pas d’avoir été aussi malade dans sa vie… Elle a raté ses examens et son travail et est au lit depuis 3 jours et n’a rien mangé depuis. Elle tousse sans arrêt, fait de la fièvre et a mal partout, alternant les frissons et la sudation selon les poussées de fièvre…

    Le test de dépistage de la souche d’influenza est dans son cas inutile et n’est plus fait pour les cas bénins comme elle, puisque 99,9% des souches d’influenza qui circulent sont du A(H1N1). L’influenza saisonnier (A ou B) n’est pas encore arrivé. Comme elle n’a aucun symptôme de gravité médicale, elle n’a pas consulté à l’urgence. Comme bien d’autres cas bénins qui resteront chez eux, elle ne comptera donc pas dans les statistiques.

    Mais vous avez raison Éléonore, comme pour l’allaitement maternel, on doit écouter les spécialistes de l’OMS et se faire vacciner contre cette grippe pour éviter à soi-même et à d’autres d’être aussi ou plus malades qu’elle…

  69. 70 Marc novembre 13, 2009 à 14:58

    Vincent ô grand doc : »Les études statistiques ne montrent pas d’augmentation d’autisme avec les vaccins et le thimérosal »

    Voici le transcript de la conférence Simpson-Wood, organisée par le Center Disease Control, tout ce qu’il y a de plus scientifique, crédible, sous contrôle … c’est long, 240 pages, en anglais, faut lire .. Y a 5 pages sur les scientifiques invités, leurs CV, toutes des summités … et regardez ce qu’ils ont observé sur le thimérosal ….

    http://www.autismhelpforyou.com/HG%20IN%20VACCINES%20-%20Simpsonwood%20-%20Internet%20File.pdf


  1. 1 Jeanne Émard Rétrolien sur novembre 6, 2009 à 6:42

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 277 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Publicités
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :