Enquête, belle-mèropathie et Narcisse

Toujours au le sujet du vote stratégique, il faut que j’ajoute que le groupe Anti-Harper, trouvé via Steve Proulx, fait vraisemblablement l’objet d’une enquête par Élections Canada :

Le directeur général […], Marc Mayrand, a affirmé que l’initiative ne pourrait être qu’une «planification organisée de votes stratégiques». Mais elle pourrait aussi être contraire à la loi électorale, qui interdit aux électeurs de vendre leur vote ou d’accepter une gratification quelconque en échange de leur vote.

En espérant que le couperet légal ne tombera pas sur ce groupe, j’ai encore plus peur des répercussions de la sortie des « anciens » députés du Bloc. Coudon, la belle-mèropathie de Landry fait des siennes! Il y a trop de serrage de mains dans la politique… attention, les maladies, ça s’attrape!

Et pour terminer, en plus de vous inviter à poursuivre la discussion politique à la suite de ce billet, je vais répondre ici à une nouvelle commentatrice, Bb (bienvenue ici! et aussi à Médidoc et à Joe Blogue!), commentatrice qui m’accuse de narcissisme parce que je ne suis pas d’accord avec son choix (pour le Parti Conservateur) et ses arguments. Je citerai donc quelques extraits pour plus de clarté :

Évidemment, lorsqu’une analyse vous semble simpliste, elle est nécessairement religieuse, non? Il n’est pas question de religion, ici. Il est question de foi. C’est sur cette “valeur”, un autre mot qui n’est plus politiquement correct pour les gauchistes de votre genre, c’est sur cette valeur, et uniquement sur celle-ci que l’on peut “croire” en un pays, que l’on peut bâtir un pays.

S’il faut que je clarifie ma position, et je ne vais surtout pas répondre à cette attaque gratuite sur mon supposé manque de « valeur » en tant que « gauchiste » (même si j’essaye de me montrer de plus en plus centriste), je « crois » immensément en ce possible pays, mais pas en des termes nationalistes, et surtout pas réactionnaires…

Je prône un nationalisme pratique, extérieur à la passion, pour qu’elle en fleurisse plus aisément, en fin de compte, au travers du tissu serré de nos nouvelles interactions interculturelles et interraciales. Parce qu’on le voit bien, la passion qui s’appuie sur la tradition, a priori, est la plupart du temps réactionnaire, destructive, négative. Un nationalisme qui ne s’appuierait que sur le consensus linguistique serait comme une remise à zéro, un moment charnière, d’où pourrait ressortir quelque chose d’important, de concluant. (Ce dernier paragraphe est une partielle réécriture, et tiré de : Sur la question linguistique : pour un nationalisme pratique)

Qu’est-ce que notre cher État québécois nous a légué depuis trente ans à part la décadence? Dites-le moi! Pour résumer ma réponse, je vous répondrai: L’âge des ténèbres… Pour moi, et pour la majorité silencieuse, le Québec, c’est devenu le Québec de L’âge des ténèbres.

Parlons-en de L’âge des ténèbres… et de la décadence… Le pire c’est que je suis en partie d’accord avec les critiques contre l’État québécois, mais elles ne m’apparaissent de votre côté que comme caustique et destructives, sans trop de prise sur la réalité, puisque du mien je vois aussi beaucoup de décadence du côté, comment dire, privé!? Nous sommes si peu dans un système socialiste, et beaucoup dans un système capitaliste, qui sert très bien la classe riche, et encore passablement bien la classe moyenne. Et ça me surprendrait grandement que vous soyez dans la classe pauvre…

Ne voyez-vous pas autour de vous que le nationalisme n’existe plus? Ne voyez-vous pas que le seul moyen de sauver le Québec, c’est-à-dire de le rendre aux Québécois, c’est de faire sauter les nationalistes d’État? Si vous ne le voyez pas, c’est que vous faites partie de cette Élite montréalaise prostrée dans sa tour d’ivoire, tout comme ceux qui, aux lendemains (sic) des élections provinciales de 2006 n’arrivaient pas à percer le “mystère de Québec” et du ROQ, qui avait voté massivement pour l’ADQ.

Je ne veux pas de ce nationalisme-là, il me pue au nez, parce qu’il se contente de peu, parce qu’il se contente d’analyser par à-coups d’intérêts que je qualifierais, simplement, de domestique (ou plus crument : proche de sa poche…). C’est le culte du « moi » qui s’accumule en un « nous » intolérant à la dimension éthique, qui ne tient pas en compte l’autre qui n’est pas son semblable, qui n’est pas de sa fratrie idéologique.

Les gens conservateurs (et leurs frères politiques adéquistes) n’ont pas le monopole de la famille, ni de l’espoir en un monde meilleur, ni de la pérennité de la culture et de la langue (pour la culture, en fait, ils croient faussement qu’il y en a de la bonne et de la mauvaise…).

Cette manie que vous avez de vous déconnecter du réel pour mieux regarder le Narcisse en vous. Continuez, Narcisse.. Continuez…

Il semble bien que vous fassiez de la projection et je sois simplement un miroir dans lequel vous aimez vous mirer…

(Photo : Ana Laranjeira)

21 Responses to “Enquête, belle-mèropathie et Narcisse”


  1. 1 medidoc septembre 15, 2008 à 21:29

    Merci pour le mot de bienvenue Renart.

    Je ne commente pas la politique en général, seulement tout ce qui touche la santé.

    Mais je lis avec plaisir!

  2. 2 Reblochon septembre 15, 2008 à 21:52

    Ha ha ha ! Et c’est une nationaliste canadienne qui te dit cela ? Ne te laisse pas faire. Et si elle t’embete, envoie-la moi, en tant que personne de droite je lui expliquerai pourquoi son clivage politique n’a pas lieu dans ce debat.

    Trente ans qu’on branle dans le manche, qu’on fait du surplace parce que justement nous ne sommes pas une nation libre et que le statu quo etouffe toute possibilité de nous epanouir et de progresser ! Qu’elle s’achete un cerveau ! Ils sont en solde en ce moment, c’est les elections !

  3. 3 internationaliste septembre 15, 2008 à 22:22

    C’est comique de voir l’obsession envers les gauchistes qui est manifesté par nombre de conservateurs. Un peu plus et tout le monde ou presque se voit qualifier de gauchiste par ces gens. Même Mario Dumont quand il s’est prononé pour la nationalisation de l’eau!

  4. 4 lutopium septembre 15, 2008 à 22:24

    Je crois qu’on l’a attachée et forcée à regarder « L’Illusion Tranquille » une douzaine de fois en ligne.

  5. 5 renartleveille septembre 15, 2008 à 23:59

    Medidoc,

    ça me fait plaisir! Et un commentaire respectueux d’un blogueur est un ticket d’entrée dans mon agrégateur, alors à une prochaine fois ici ou chez toi!

    Reblochon,

    eh! que tu es méchant! Elle a une bonne plume la dame, donc un cerveau bien constitué, enfin assez à mon goût! T’es vraiment un saligaud de la pire espèce! 😉

    Internationaliste,

    mais au moins, elle n’a pas écrit « gaugauchiste »…

    Lutopium,

    Ha ha ha! Trop bon!

    *

    Et pour terminer, un petit quelque chose pour Bb :

    « Le libertarien Martin Massé s’est récemment livré à un exercice intéressant, confronter la perception «populaire» à la réalité objective en matière d’étatisme, et il en est venu à une conclusion pour le moins surprenante: les conservateurs sont plus dépensiers que les libéraux et… les péquistes!

    Concrètement, Massé a analysé la croissance réelle des dépenses gouvernementales sous le gouvernement conservateur. Si on se fie à la perception populaire, un gouvernement de droite devrait sabrer dans les dépenses gouvernementales. Eh bien non! Sous Harper, les dépenses ont augmenté de 7,4% par année. En comparaison, les dépenses n’avaient augmentées que de 7% sous Paul Martin et de 5,9% sous Jean Chrétien. Le pire c’est que même le P.Q. de Bouchard-Landry a réussi à mieux contrôler les dépenses que Harpeur! »

    Pour la suite, c’est par là : http://voixdefaits.blogspot.com/2008/09/tatisme-les-conservateurs-plus.html

  6. 6 Le Détracteur Constructif septembre 16, 2008 à 7:06

    @internationaliste : Bien sur que tout le monde est qualifié de gauchiste par ces gens! Quand on se situe si loin dans la droite, tout le reste du monde nous semble bien à gauche 😉

    @Renart : « Les gens conservateurs (et leurs frères politiques adéquistes) n’ont pas le monopole de la famille, ni de l’espoir en un monde meilleur, ni de la pérennité de la culture et de la langue (pour la culture, en fait, ils croient faussement qu’il y en a de la bonne et de la mauvaise…). »

    J’ai adoré ce passage. Je n’arrive pas à comprendre madame. Les Conservateurs ont si bien engourdi l’idée d’indépendance que sa position, à mon avis, n’est qu’un suicide de tout ce qui reste d’espoir de souveraineté. Ses arguments sont des non-sens à bout portant!

  7. 7 Reblochon septembre 16, 2008 à 9:32

    Et un torchon de Pratte, un !

    http://www.cyberpresse.ca/article/20080916/CPOPINIONS03/809160715/7068/CPELECFED

    Comme quoi les souverainistes en voie de disparition font encore peur. Preuve que nous ne sommes pas si moribond que cela. entre 35 et 40% des quebecois (au sens large et electoral qui comprend les nationalites canadiens ne reconnaissant pas la nation quebecoise (comme Dion, Robillard, Canon, …) et qui vivent chez nous en se faisant passer pour des Quebecois !)

    Ce qui tend quand meme à demontrer que si un vote pour le Bloc avantage les partis souverainistes provinciaux… un vote qui n’est pas pour le bloc avantage les partis federalistes provinciaux… y a-t-il encore des souverainistes assez morrons pour voter pour un parti federalistes au federal ?

    Faites une campagne electorale provinciale pour vous rendre compte du soutien que recoivent l’ADQ et le PLQ de la part du PCC et du PLC et de ses deputés !

    On devrait tous voter Bloc et ensuite envoyer une lettre à notre deputé de rester chez eux au lieu d’aller à Ottawa !

  8. 8 Nicolas Racine septembre 16, 2008 à 9:38

    Les commentaires laissées par cette intervenante me font vraiment penser à ceux de l’illustre Galadriel, qui sévissait jusqu’à récemment sur un blogue bien connu.

    Ce qui me met la puce à l’oreille, c’est qu’envers moi aussi, elle a parlé de délire narcissique !

    Peut-être que mon elfe préférée est revenue du Valinor pour nous hanter ?

  9. 9 bb septembre 16, 2008 à 11:26

    Eh bien… Je vois que mon petit mot a fait réagir l’auditoire… Il en est même qui n’ont que des insultes à écrire, faute d’arguments ou d’idées, c’est selon. Je ne passerai pas des heures à écrire ma réponses, comme vous l’avez sans doute fait, cher Renart. Je voudrais simplement commenter cette partie de votre réponse:

    Je prône un nationalisme pratique, extérieur à la passion, pour qu’elle en fleurisse plus aisément, en fin de compte, au travers du tissu serré de nos nouvelles interactions interculturelles et interraciales.

    Vous voyez, c’est avec ce genre de réponse, et donc, de façon de penser qui n’a plus rien à voir avec le réel, mais qui se réfugie dans l’imaginaire, pour ne pas dire la rêverie et le fantasme, c’est à cause de ce genre de réponse, donc, que le Québec, d’ici quelque temps, n’existera plus en tant qu’entité. « Le tissu serré de nos nouvelles interactions interculturelles et interraciales »… non, mais, qu’est-ce qu’il ne faut pas lire!!! Où vivez-vous? Dans quel pays? Ah! Peut-être avez-vous pigé cette belle phrase pompeuse dans le rapport Bouchard-Taylor? Vraiment, il est désolant de voir des personnes qui se disent des « artistes », qui sont, en fait, enrégimentées par ce politiquement correct progressiste québécois.

    Vous ne voulez pas de ce nationalisme populaire? Eh bien, vous n’êtes pas le seul. Il y a, à Montréal, et dans les alentours, des personnes qui rêvent d’une « interaction interculturelle et interraciale » si « serrée » qu’ils sont, comme Narcisse, en train de se noyer.

    @Nicolas Racine
    Eh non, je ne suis pas Galadriel. Le légendaire Narcisse est, en fait, la personne toute désignée pour illustrer le mal qui ronge l’élite bien-pensante de notre beau Québec. J’ose espérer que je ne suis pas la seule à s’en être aperçue.

    Et, pour tous ceux qui, en parlant de bb, écrivent « ces gens-là », je me demande si, vous aussi, vous rêvez « d’interaction interculturelle et interraciale »… Car, c’est gens-là, comme vous dites, ce sont des personnes bien ordinaires, vos mères, vos pères, vos « matantes », vos voisins. Vous arrive-t-il d’avoir une conversation avec quelqu’un qui se trouve de l’autre côté du spectre de vos positions idéologiques, c’est-à-dire, plus à droite? Et de débattre pour trouver la vérité au lieu de débattre pour avoir raison? Personnellement, j’ai été à la gauche, assez gauche, pendant bien des années. Puis, des événements ont fait en sorte que je me suis retrouvé à droite. Je crois avoir l’avantage de connaître les deux côtés de la médaille… ce qui ne semble pas être le cas des blogeurs ici présents. « Ces gens-là » c’est le Québec, une bonne partie du Québec.

  10. 10 internationaliste septembre 16, 2008 à 11:30

    Je pense que côté insultes tu donnes pas ta place chère BB. C’est toi qui a commencé à insulter Renart en le traiter de narcisse parce qu’il ose, sacrilège suprême, penser différemment de toi!

    Une nouvelle convertie aux idées conservatrices qui se croit détentrice de la vérité absolue! Tu n’es pas venue ici pour débattre mais pour imposer ta soi-disant « vérité ». Les sectes religieuses font la même chose.

  11. 11 bb septembre 16, 2008 à 11:47

    Eh, internationaliste, mille excuses si j’ai osé écrire le mot « vérité ». Aussi, je n’ai pas « traiter » Renart de Narcisse… C’était une simple observation… MON observation. Et il me semble que Renart soit le seul dans cette tribune à ne pas s’en être vexé… Il a joué sur la chose, nous a mis une belle photo… Étrange, vous ne trouvez pas? Votre réaction, internationaliste, illustre bien mon propos précédent, qui est de dire que les gens ont la fâcheuse habitude d’exclure l’autre de la conversation en le disqualifiant au lieu de tenter de comprendre ses idées. Je n’ai jamais écrit que j’avais la vérité absolue. Je ne prétends pas « imposer » mes idées. C’est vous qui le dites. Et tout de suite, vous me cataloguer avec les sectes… Franchement!

  12. 12 Reblochon septembre 16, 2008 à 12:37

    Mais si on a bien compris vos idees. Comme vous prenez de l’age, vous devenez comme beaucoup de gens plus egocentrique, vous commencez à perdre vos valeurs sociales pour ne penser qu’à votre petit cul et des solutions simplistes pour ne pas trop vous donner mal à la tete. Ensuite vous amalgamez tout le monde chez les gauchistes, meme si personnellement je suis presque sur d’etre plus à droite que vous, en tout cas je n’ai jamais ete socialiste !, et vous faites exactement ce que decris internationaliste. Pour etre une personne de droite et pour avoir milité pendant 20 ans dans des partis de droite … je connais tout à fait ce genre de comportement. Et oui, plein de vieux (vieilles) gauchistes nous rejoignent quand ils se rendent compte que leur petite vie compte plus pour eux que le bien etre d’une nation ou d’un peuple. Et quand vous serez encore plus vieille, peut-etre entendrez-vous l’appel du seigneur envers lequel vous serez toute devouée pour racheter vos actions gauchistes passées, sentant la mort planer sur vous… à la solution de la vie eternelle, c’est si simple et ca ne fait pas mal à la tete… surtout quand on se sent si precieuse. Ca serait vraiment dommage pour l’humanité de vous perdre.

    Bref, un discours trop souvent entendu, petit, simpliste, ridicule avec encore moins d’arguments que les gauchistes, des solutions tidicules à des problemes complexes, solutions deja essayé dans d’autres pays et qui ont prouvé qu’elles n’etaient pas efficaces, mais ca, vous vous en foutez, et vous ne voulez surement pas le savoir.

    Vous militez pour une droite religieuse aveuglée par ses dogmes avec des raccourcis aussi simpliste que:
    – un foetus est un etre vivant
    – la drogue c’est mal
    – les BS et les pauvres sont des faineants
    – les jeunes delinquants doivent etre enfermés
    – la guerre preventive pour nous proteger du terrorisme
    – non aux piqueries, on ne va pas payer la drogue à ces gens
    – les races nous envahissent avec leur culture et leur religion
    – la culture qui n’est pas à notre gout, ce n’est pas de la bonne culture.

    Quelle ouverture d’esprit. Ce n’est plus de la droite ! C’est de la stupidité crasse ! Ca aussi ce ne sont pas des insultes, mais une simple observation. Faut-il encore etre doté de ce sens !

  13. 13 internationaliste septembre 16, 2008 à 13:46

    Salut Reblochon. En pleine forme d’après ce que je vois! Tu m’enlèves bien des mots de la bouche, même si bien entendu je suis très loin d’être de droite.

  14. 14 Kevin septembre 16, 2008 à 22:50

    S’en est hallucinant à quel point vous êtes mêlé. First, oui Renart est narcissique, il me fait penser aux artistes qui font imprimer des invitations ici une fois de temps à autre et qui passent des heures à gosser sur des détails royalement insignifant (comme un crénage après un : ).

    Pour ce qui est de BB, je n’ai pas suivi la discussion précédente mais vous leurs avez ouvert la porte grande ouverte pour vous faire blaster.

    « Ensuite vous amalgamez tout le monde chez les gauchistes » – Il a raison là dessu, mais vous mélangez simplement les termes : vous voulez dire étatiste. Il y a plusieurs façon de voir la vie. Chez les étatistes, la société est un amalgame de gens, tous plus idiots les uns que les autres et incapable de penser à long terme. De ce fait, il y a un organisme imprégné du divin qui doit diriger les moutons pour le bonheur universel. Cet organisme promet d’éliminer la pollution, la pauvreté, de glorifier la culture et l’économie, d’imposer (ou diffuser pour les gauchistes) des valeurs à grande échelle (que ce soit l’abstinence (droite) ou l’écologisme abusif(gauche)) et finalement, assurer la sécurité de tous et éliminer le moindre risque de malheur.

    La séparation gauche/droite, dans ce contexte, n’a pas grande valeur puisqu’ils veulent tous une chose : agrandir la taille de l’état pour qu’il soit dans le moindre recoin de nos vies. La gauche considère que l’état est le seul à pouvoir offrir des services de qualité (…. on a un bel exemple au Québec) alors que la droite considère que le marché a des failles et qu’il doit être corrigé par des investissements publics (bref forcer les comportements d’investisseurs selon les intérêts du gouvernement en place), la réglementation ou carrément le monopole protégé par l’état. L’exemple ultime de la gauche est l’URSS et celui de droite est l’Allemagne nazie (quoi qu’il y avait beaucoup de gauche là dedans). Ce que Reblochon (tu parles d’un nom qui fait « cabochon ».. whatever) dit est excactement la droite conservatrice autoritaire qui veut contrôler les valeurs et les pensées des gens. La gauche elle ne prend même pas le temps de le forcer, elle contrôle tout, elle est le seul fournisseur, le seul employeur et le seul investisseur. De ce fait elle considère déjà la société comme homogène.

    L’autre point de vue, c’est de considérer que la société n’est pas « dirigée par le gouvernement » (ce qui serait impossible parce qu’il n’est ni omnipotent, ni omniscient), mais bien qu’elle est un gigantesque amalgame de différentes personnes qui partagent des besoins, des goûts, des aspirations et des compétences différentes. On pourrait y voir l’anarchie et le massacre collectif des uns envers les autres mais la beauté de la société est que tout s’enchaîne ensemble et en autant qu’on respecte les droits de propriété (la vie et la liberté individuelle étant l’ultime propriété), personne ne peut améliorer son sort sans contribuer à celui d’un autre.

    Prenon mon patron par exemple. Il poursuit, naturellement, des fins égoïstes : diriger son entreprise, accumuler de l’argent et vivre sa vie. Même chose pour moi qui veut un maximum de salaire pour un minimum d’effort. Le seul moyen possible pour mon patron est de satisfaire ses clients par un service impeccable et peu coûteux, autrement ils iront voir ailleur. Même chose pour moi qui doit offrir un service efficace et rapide à mon patron pour être en mesure de négocier un salaire intéressant. À grande échelle, ça crée ce qu’on appelle l’économie :

    – Pour avoir une entreprise prospère, il faut des investissements, pour avoir un investissement, il faut un projet intéressant qui semble rentable pour avoir la confiance d’un investisseur (ou un groupe d’investisseurs), donc prouver nos compétences par un service exemplaire ou une méthode révolutionnaire (qui profite à la société).

    – Pour qu’un investisseur qui veut de l’argent, il faut choisir les projets qui sont les plus efficaces, sans quoi on perd notre investissement.

    – Les gens accumulent de l’épargne dans des banques qui elles-même le font fructifier par des investissements. Elles sont donc responsable de l’argent qui leur est confié et ont tout intérêt à ne pas le négliger.

    Pour ce qui est des sujets comme l’écologie, le respect des droits de propriété est largement suffisant : les gouvernement ont longtemps (et continuent) de donner des permis de polluer ou de saccager l’environnement (par exemple la forêt boréale). En réalité, une entreprise n’a pas le droit de polluer un cours d’eau qui touche ma propriété puisque ça constitue une agression qui peut être punie par la loi.Dans les faits, l’état autorise les entreprises à le faire parce que c’est politiquement (ou financièrement) rentable. Autrement, il serait beaucoup moins coûteux pour une entreprise de développer des techniques d’éliminations des déchets qui sont écologiques. (au fait j’ai été dans le comité d’environnement de mon collège pendant 2 ans)

    Pour ce qui est de la pauvreté, ce n’est pas une « responsabilité sociale » tout simplement parce que la société n’a pas de responsabilité, pas plus qu’elle ne pense ou agit. Ce n’est qu’un groupe de personne qui vivent sur un territoire X déterminé par des frontières géo-politiques qui évoluent en fonction d’accords entre états (bref ne détermine absolument pas l’homogénéité d’une société). C’est une responsabilité individuelle : les pauvres sont responsable de leur sort, les conditions de départs sont insignifiante et l’histoire est remplie de fils de riche qui se sont effondré autant que de nobody qui sont devenu gros. Pour ceux qui ont besoin d’aide, des organismes privé (mot détesté par la gauche par contre)(privé veut dire vous ou moi, comme dans vie privée) qui sont financé par les gens, de manière volontaire, en fonction de leurs valeurs propres (comme les juifs ont de gigantesque réseau d’entraide). Si vous désirez encourager une piquerie, vous pouvez faire un don, si vous voulez encourager un artiste vous pouvez acheter son travail, si vous voulez aider ceux dans le besoin, vous pouvez donner à un organisme qui les aide. Les organismes non-étatique contribuent déjà beaucoup plus que l’état à la situation de ceux dans le besoins, même si l’état s’arroge le monopole de la vertue (Dans la rue)(AMDI)(Action contre la faim). La réalité par contre, c’est que l’état envoie le message aux citoyens « ne vous occupez pas de votre prochain, par mon omniscience j’ai la société en main ». On appelle ça de la déresponsabilisation, ce qui mène à l’égocentrisme. L’avantage de ces organismes non-étatique, c’est qu’ils sont responsable face aux donateurs (comme une entreprise à ses clients) et donc évitent le gaspillage, simplement en aidant ceux qui en ont besoin et non les parasites (alors que l’état n’a pas vraiment d’incitatif sauf la « bonne volonté des fonctionnaires »).

    Même chose pour la culture : les artistes qui sont intéressants et qui ont du talent seront reconnu par le public. Ça implique des efforts pour se faire connaître et développer son art mais… voulez vous vraiment encourager ceux qui veulent un chèque sans avoir à fournir un travail (artistique) de qualité? Pour les imbécile heureux qui croient que les goûts minoritaires seraient délaissé, détrompez-vous parce que minoritaire ne veut pas dire insignifiant. Mon art favori c’est l’art corporel, très marginal dans la société (et même pour certain ce n’en est pas…)(art corporel=tatouage, perçage, scarification, body painting). Malgré tout, il y a une grosse communauté mondiale et il y a régulièrement des conventions, qui n’ont absolument pas de contribution publique (il y en avait une à Montréal la semaine dernière, c’était sublime!!). Les gens sont prêt à encourager les artistes qui leur plaît… le danger survient lorsque l’état prend cet argent à la population (en taxe) et prétend investir « là où il faut ». On arrive dans un fascisme culturel, l’état qui décide de ce que les gens aimeront ou pas… et donc ça menace les arts corporels dans mon cas.

    Petite récapitulation pour faire la nuance entre droite étatique et liberté :

    – la drogue c’est mal (en fait c’est un problème personnel, au même titre que n’importe quelle dépendance, qu’elle soit chimique ou psychologique)(remarquez que la drogue est de mauvaise qualité dans le marché noir parce que réprimée, alors que l’alcool est une drogue absolument semblable à d’autre mais légale, de bonne qualité et en vente dans des commerces de confiance)(la répression n’élimine pas le besoin de drogue des gens, elle ne fait que les diriger vers le marché noir qui les abuse et dégrade la qualité des drogues tout en augmentant leur force de dépendance)

    – les BS et les pauvres sont des faineants (La pauvreté est un problème personnel qui peut être réglé en se prenant en main ou alors par l’aide d’une autre personne de base volontaire. Chacun est libre et responsable de sa vie, si une personne a de la difficulté à vivre, je peux personnellement contribuer de toutes sortes de manière)(le BS est octroyé de façon quasi-systématique et n’aide pas les gens, il les rends dépendant de l’état en leur offrant une solution qui ne demande pas d’effort. Il contribue à les enfermer dans une situation de pauvreté tout en se donnant des air vertueux)

    – les jeunes delinquants doivent etre enfermés (question délicate, un crime reste un crime mais les parents ont une responsabilité face à leurs enfants jusqu’à ce qu’ils atteignent la majorité)(de toute manière de les enfermer en prison ne règle certainement pas le problème, surtout si c’est un crime comme consommer de la drogue.. crime sans victime)

    – la guerre preventive pour nous proteger du terrorisme (la guerre préventive est une agression pure et simple d’un état sur une population… c’est pas trop complexe..)(seul un meutrier peut être jugé, pas ses compatriotes qui n’ont absolument rien à voir avec lui, une population étrangère n’est pas une menace)(pour les détails, ça devient beaucoup plus complexe)

    – non aux piqueries, on ne va pas payer la drogue à ces gens (on ne paye pas la drogue, on les laisse se piquer dans un lieu sécure pour éviter de les laisser se blesser ou blesser d’autres gens)(anyway, si les drogues étaient légales, elles seraient prises en charge par des compagnies responsables qui offriraient des produits de qualité et non la scrap actuelle, un peu comme l’alcool)(pour ceux qui doutent, allez voir ce qui est arrivé lorsque l’état a criminalisé la vente d’alcool au début du siècle avec ses bonnes intentions pour « protéger les gens d’eux-même)

    – les races nous envahissent avec leur culture et leur religion (une culture n’est pas une menace pour une autre, toute personne a le droit de faire ce qu’elle veut en autant qu’elle n’agresse pas qui que ce soit)(liberté de religion ne donne pas le droit de tuer/voler/violer au nom de celle-ci)

    – la culture qui n’est pas à notre gout, ce n’est pas de la bonne culture. (la culture n’est pas une « responsabilité de socité » parce que les goûts culturels ne sont pas homogène dans une société. De prétendre encourager la culture nationale relève du fascime. On peut, au mieux, encourager ce qui plaît à la majorité au détriment du reste de la population)(les gens valorisent et financent les artistes qui leur plaît, ce n’est pas le rôle de l’état de prendre leur place)

    L’état n’est pas une finalité ni l’expression de la société, c’est un moyen utilisé par la majorité (principe de démocratie : 1 homme 1 voix – 50% +1 décide pour le reste) qui est basé sur la coercition pour forcer des comportements qui ne seraient pas spontané (investissement dans X et X domaine par exemple)(valeurs X que certains partagent). Son seul rôle est de punir les agressions et de légiférer en ce sens. Même le service de sécurité (qu’on appelle police) n’a pas besoin d’être un monopole d’état.

    Pour ce qui est de BB, elle ne semble pas une « conservatrice » mais bien simplement une personne qui veut vivre sa vie et ne pas imposer sa vision de la société aux autres. Je vous invite, madame, à venir sur le Québécois Libre discuter avec nous.

    @Renart : Tu n’as pas eu assez de te faire planter par M. Masse, tu fais en plus une faute dans son nom. Vraiment… faut le faire, si tu veux venir argumenter de manière solide (tu y arriveras, je l’espère), tu est le bienvenu. Pour ce qui est de l’article sur les conservateurs : c’est vrai, ils sont dépensiers et pas mieux que la gauche étatique… mais pas pire par contre. Au fait, si c’est toi qui a fait le montage photoshop… travailles là dessu parce que c’est d’une qualité douteuse (je suis technicien en préimpression et je sais faire du graphisme).

  15. 15 renartleveille septembre 16, 2008 à 23:53

    Kevin,

    je suis bien content que mon message privé ait fait son effet. Ton style me tape toujours aussi sur les nerfs, mais dans ce commentaire pas assez (dans ce que j’ai réussi à lire) pour que je l’efface comme les deux derniers… De toute façon, c’est tellement interminable que je ne crois pas que beaucoup de gens auront la patience de passer au travers…

    « Tu n’as pas eu assez de te faire planter par M. Masse »

    Ce n’est pas mon impression, mais si ça te fait plaisir de le penser et de l’écrire ici, je suis bien content pour toi!

    « tu fais en plus une faute dans son nom »

    C’est une citation d’un billet du blogue Voix de faits, wow! ça te fait jouir de me prendre en défaut, mais oui, je suis fautif d’avoir simplement fait du copier-coller…

    « si tu veux venir argumenter de manière solide (tu y arriveras, je l’espère), tu est (sic) le bienvenu »

    Je n’en ai strictement rien à foutre d’argumenter avec vous parce que je n’ai rien à y gagner, le libertarianisme influence déjà ma pensée en partie alors voilà ce que j’ai déjà gagné! Je lis plein de choses intéressantes, dont le blogue du QL parfois, et quand je ne suis pas d’accord, je passe à autre chose, car vous êtes trop extrémistes pour pouvoir discuter calmement et ça ne m’intéresse pas. Point. Comme de me pencher en détail sur ton commentaire.

    Étant donné que tu parles de planter, j’ai lu voilà pas si longtemps un texte de Normand Baillargeon, une réponse à Martin Masse, et j’ai trouvé ça très jouissif! Pour moi, ça c’est planter, mais je suis déjà certain que tu vas dire le contraire : c’est la beauté des relations humaines, comme quoi le point de vue est tellement important. Quand tu auras compris ça, tu vas peut-être relaxer et discuter calmement. En passant, tu devrais prendre exemple de ton confrère libertarien Philippe David, j’aime bien discuter avec lui, même si parfois nous ne sommes pas d’accord.

    « Au fait, si c’est toi qui a (sic) fait le montage photoshop… travailles là (sic) dessu (sic) parce que c’est d’une qualité douteuse »

    Si tu parles de la femme qui s’embrasse en effet miroir, ce n’est pas de moi, il y a le crédit photo à la fin du billet… Je l’ai choisi justement parce qu’elle avait un côté crade, et que c’était une femme… voilà!

    « (je suis technicien en préimpression et je sais faire du graphisme) »

    Clap clap clap!

  16. 16 renartleveille septembre 17, 2008 à 0:15

    Bb,

    « Je ne passerai pas des heures à écrire ma réponses (sic), comme vous l’avez sans doute fait, cher Renart. »

    Très drôle, j’y ai mis, au pire, une quinzaine de minutes…

    Pour le reste, si vous ne savez pas lire entre les lignes, je vais vous expliquer mon réalisme. Le Québec d’aujourd’hui est le Québec d’aujourd’hui, s’il faut que j’use d’un truisme aussi simpliste, et il faut l’inclure dans notre définition du nationalisme, en faire un pont avec le passé, sans pour autant dénigrer le présent à son profit. En somme, une mise à jour, ce qui est assez contraire au traditionalisme que prônent les conservateurs.

    « Vous ne voulez pas de ce nationalisme populaire? Eh bien, vous n’êtes pas le seul. Il y a, à Montréal, et dans les alentours, des personnes qui rêvent d’une “interaction interculturelle et interraciale” si “serrée” qu’ils sont, comme Narcisse, en train de se noyer. »

    Est-ce que c’est vraiment ce que je lis? Un discours xénophobe?

    « Personnellement, j’ai été à la gauche, assez gauche, pendant bien des années. Puis, des événements ont fait en sorte que je me suis retrouvé à droite. Je crois avoir l’avantage de connaître les deux côtés de la médaille… »

    Ça, c’est un discours qui me fait bien rire! Je suis assez capable de perspective pour m’imaginer complètement de droite, mais je choisis, mes idées ne sont pas à la remorque des « événements », ce qui est pour moi le grand défaut des gens de droite (réactionnaire est le bon terme, mais pas assez précis à mon goût). Pour ma part, je ne veux pas être à la remorque de ma vie…

    Ce n’est parce que mon voisin est un assisté social qui me réveille la nuit parce qu’il parle trop fort que je vais nécessairement vouloir qu’on coupe son chèque, et à ses semblables… (C’est de la fiction, bien sûr!)

  17. 17 Reblochon septembre 17, 2008 à 0:28

    … tu parles d’un nom qui fait “cabochon”.. whatever

    Ha ha ha ! Et Kevin dans le milieu du jeu video… tu sais ce que ca veut dire ?

    Y a rien de meilleur que le reblochon et ca prouve qu’une chose qui sent les pieds peut etre succulente sur des patates avec des lardons !

    Bon pour en revenir à ce magnifique paté, que je retrouve là-dedans. Ca fait plaisir de lire quelqu’un qui n’argumente pas avec ses pieds. Bien qu’il y ai quand meme quelques grossieres erreurs ou dirons-nous de jolis raccourcis. Mettons cela sur la necessité d’aborder de facon rapide chaque point.

    Pour la drogue, on pourrait ajouter qu’en plus de la mauvaise qualité, on encourage d’autres crimes reliés à ce trafic et force le consommateur à frequenter des milieux peu recommandable. Milieu qui ne se genera pas pour essayer de refourguer d’autres drogues aux pauvres consommateurs qui auraient mieux de planter eux-memes leur carré d’herbe qui rend nigaud.

    Pour les arts et la culture, j’avais pensé à des ONG auquels nous pourrions donner une part de notre salaire, le tout deductible d’impots, qui ensuite redistriburaient cela aux artistes. Si la redistribution ne nous convient pas, on change d’ONG. Parce que devoir gerer la distribution du pognon à chaque artiste que j’aime bien, c’est un peu couillon car ca ne permettrait pas à d’autres de sortir de l’ombre. A la difference des annees passées, à cause de la multiplication des medias et moyens de communications, il faut vraiment vouloir se tenir informer pour suivre tout ce qui se fait ! Et parfois, la culture, meme quand elle ne m’interesse pas directement, je reconnais quand meme que c’est une richesse pour mon pays. Alors je prefere laisser le soin à des pros de gerer tout ce fric et le distribuer de facon intelligente.

    Quand à affirmer qu’une culture n’est pas une menace pour une autre, c’est valable dans un systeme qui ne serait pas multiculturaliste et dans un pays n’etant pas sous la domination d’une nation etrangere qui favorise les divisions (grace à ce meme multiculturalisme) pour mieux regner. Et sortir une vision simpliste comme: toute personne a le droit de faire ce qu’elle veut en autant qu’elle n’agresse pas qui que ce soit ; c’est oublier qu’une agression peut etre ressenti differemment suivant les personnes. Et personnellement le multiculturalisme et le communautarisme que cela fait naitre, ca m’agresse enormement ! Si il y a bien une chose qui m’enarve au plus au point, c’est cette forme d’egocentrisme culturel et ethnique !

    Et les conservateurs, sans tenir compte de la gauche, de l’etatique, des depenses… ils sont tous simplement un danger pour le Quebec en tant que nation. Autant que le peuple quebecois peut retrouver certaines similitude avec des ontariens, autant que nous n’avons rien à voir avec ces farmes de l’ouest ! Ni pour la religion, ni pour la vision sociale (et je suis pourtant de droite), ni pour les priorités et les chemins à suivre. Si ca me fait presque plaisir d’apprendre qu’ils vont passer majoritaire, c’est que j’ai toujours ete un peu honteusement un fervant de la politique negative et du pire pour faire passer plus rapidement des idees aupres du petit peuple craintifs et ignorants. C’est plus facile apres de batir une belle cage aux homards à partir d’une base solide… pour cela ca nous prend un gouvernement majoritaire: conservateur ou liberal. En fin de compte, les deux me vont, car les Quebecois ne pourront que constater que ca reste dans les deux cas une impasse pour l’epanouissement de la nation quebecoise au sein du canada.

    Mais la conlusion, la phrase qui resume à peu pres tout ce que je pense des sociétés modernes, cette magnifique analyse simple et concise que je vais afficher sur un mur de ma maison, c’est quand meme: la société est un amalgame de gens, tous plus idiots les uns que les autres et incapable de penser à long terme. Voila, c’est exactement cela ! Et on s’en rend compte encore plus pendant les periodes electorales. Mais bon, en sachant cela, on se dit bien que malheureusement, l’etat reste encore le meilleur moyen global pour diriger ce troupeau et donner une certaine cohesion sociale.

    Pour BB, vous faites erreur quand vous dites qu’elle ne veut pas imposer sa vision … c’est bien ce qu’elle a essayé de faire en venant discuter ici. Ce n’etait pas une simple pensee philosophique du si et du pourquoi !

    Et si elle n’avait pas ajouté cette ridicule phrase sous son pamphlet : « Les Conservateurs sont ceux qui se rapprochent le plus de cette conviction, de ces valeurs, de cette foi. Celle du centre-droit, qui a toujours été celle des Québécois. », j’aurais ete pratiquement en accord avec sa vision de la politique du pire… « Parce que je veux que le sacro-saint Modèle québécois pète, […]. Parce que mon pays, le Québec, ne pourra jamais se faire avec le PQ ou le BLOC, mais avec le peuple, qui, à la suite de l’éclatement politique, va se ressaisir et recommencer à bâtir un vrai pays. » Là où je ne suis pas d’accord, c’est que ca risque quand meme de se faire avec le PQ, on n’inventera pas un nouveau parti souverainiste potable prochainement et le peuple de moutons ne se levera pas comme elle le pense. Donc le PQ profitera de cette eclatement de nos valeurs et des conservateurs majoritaires pour rebatir la fameuse cage aux homards en promettant un monde meilleur (quelle raison de merde de vouloir un pays !) au petit peuple credule.

    En attendant, c’est patapouf qui se frotte les mains… j’espere bien que ca va lui peter dans la face !

  18. 18 renartleveille septembre 17, 2008 à 1:26

    Reblochon,

    je félicites ton courage oculaire!

  19. 19 bb septembre 17, 2008 à 5:16

    Bon. Cher Reblochon. Dans votre portrait si exhaustif de la droite avec laquelle VOUS avez milité pendant 20 ans – et dans laquelle bien sûr vous m’incluez – vous avec omis certains « dogmes » et je vais m’empresser de vous en nommer quelques-uns:

    – je suis contre le registre des armes à feux
    – je suis contre la contraception
    – je suis contre le sexe avant le mariage
    – je suis contre le mariage homosexuel
    – je suis pour Sarah Palin
    – je suis pour André Pratt

    J’espère que ce tableau vous plaira… Oh! J’oubliais! Bien sûr,

    – je suis xénophobe (n’est-ce pas Renart)
    – je suis raciste
    – je suis catholique
    – je suis blanche
    – je suis mariée avec un blanc, québécois, francophone (ce qui est très suspect)
    – je suis une femme à la maison qui a 8 enfants
    – je n’ai pas de secondaire 5

    Reblochon. Vous pouvez bien parler de vision petite et ridicule… Personnellement, j’aime bien votre nom. J’aurais bien apprécié que vous m’explicitiez à moi aussi ce que vous n’aviez pas aimé de mes propos sur les Conservateurs (valeurs, etc.). Je spécifie : Les Conservateurs sont mes ennemies objectifs, c’est évident. Mais pour l’instant, ils sont mes meilleurs ennemis que je tiens très près de moi.

    Bonne et sainte journée à tous!

    ps : « le foetus est un être vivant ». Mettre en doute cette affirmation m’a toujours fait sourire. Croire que le foetus n’est pas un être vivant tient plus de l’idéologie pro-choix (ie pro-femme, ie pro-plus fort contre le plus faible), car il est bien évident que le foetus est un être vivant. La seule mesure objective du début d’une vie humaine individuelle, c’est la fusion du sperme et de l’oeuf pour former le zygote humain, l’être humain à son tout début. À ce moment, le zygote possède la totalité du code génétique qu’il possèdera jusqu’à sa mort. C’est un fait scientifique qui peut être prouvé en laboratoire, c’est un fait logique qui peut être expliqué, et c’est un fait de la loi naturelle qui peut se défendre moralement peu importe nos croyances religieuses. Bref, c’est un fait tout à fait objectif. Tout autre définition du début de la vie humaine n’est qu’une imposition arbitraire d’une opinion humaine qui n’a aucun fondement scientifique. C’est ça, Rodoblon, un dogme.

  20. 20 Reblochon septembre 17, 2008 à 9:00

    Pour etre vivant dans le sens qu’on lui donne… c’est à dire socialement avec des droits reconnus, il faudrait deja qu’il est vecu le cherubin.

    Avec la capote nestor, tu n’es pas né, tu n’es pas mort.

    Apres si vous me parlez d’un futur etre humain… on peut en effet discuter longtemps sur ce sujet. Mais en simplifiant enormement les choses, ce que j’appelle la vie, c’est avant tout une experience, un vecu.

    Je suis bien d’accord avec votre vision sur le besoin d’avoir des conservateurs majoritaire, je l’ai deja dit. Ce que je n’ai pas aimé c’est, je le repete, cette phrase: « Les Conservateurs sont ceux qui se rapprochent le plus de cette conviction, de ces valeurs, de cette foi. Celle du centre-droit, qui a toujours été celle des Québécois. »

    Les conservateurs ne sont pas ceux qui se rapprochent le plus du centre-droit si cher aux quebecois, ca c’est de la propagande conservatrice tentant de faire passer ces rednecks pour ce qu’ils ne sont pas, soit des reformistes farmers extremistes religieux de l’ouest n’ayant rien à envier aux republicains les plus durs ! on ne parle pas des conservateurs du ROC se trouvant en ontario ou dans les maritimes ! Donc votre parti de centre-droit que vous cherchez au federal, il s’appelle le PLC et lui aussi adevenant qu’il soit majoritaire, ca devrait reveiller les quebecois. En fin de compte, la seule variable à retenir, c’est pas de Bloc à ottawa pour que le petit peuple se reveille et arrete de se sentir protegé et que ce parti fasse le jeu du federalisme canadien. On se comprend là-dessus.

    Mais militer pour le ras-de-maree Bloc est aussi une option qui pourrait porter ses fruits. Deja en redonnant espoir aux souverainistes desabusés, surtout ceux n’y croyant plus à cause du vol de 1995. Et aussi parce que Harper ne peut se permettre d’avoir une victoire importante des souverainistes au Quebec. Les gens de l’ouest n’ont toujours pas digeré les cadeaux qu’il a fait pour acheter l’electorat naif du Quebec (en esperant que ca ne soit que de la naiveté et que ca ne demontre pas que nous soyons un petit peuple minable achetable… nous voila revenu au temps des amerindiens qui cedaient leurs terres pour des verroteries !). La seule raison pourquoi cette opposition de racistes anti-francophones ne s’en prend pas à Harper, c’est que pour le moment sa politique a portée fruit. Si nous envoyons le message que meme avec ces cadeaux nous ne changeons pas de cap et que le but ultime est un pays… Harper aura à mon avis beaucoup de mal à rester en place. Il y aura surement division et peut-etre meme une province qui claquera la porte de la federation… il n’y a pas que nous qui n’en sommes pas satisfait !

    Donc un ras-de-maree conservateur pour effrayer les Quebecois ou un ras-de-maree Bloc pour ecoeurer les canadiens et foutre Harper dans la merde… les deux options me vont. Et si c’etait possible, meme un ras-de-maree du PLC m’amuserait grandement, avec un chef pareil en face de nous, nous ne pourrions pas perdre le prochain combat.

    Bref, je m’en fous bien de ce que ca sera, mais il faut que ca soit un ras-de-marée … et aujourd’hui, je ne sais vraiment pas de quelle couleur il sera. C’est bien ce qui m’embete, j’ai peur qu’on se tape encore 5 ans de statu quo, de tiedeur avec un gouvernement minoritaire ou faiblement majoritaire.

    Vivement les elections à deux tours pour que les petits partis arretent de parasiter la politique dans ce coin du monde. A un moment ou un autre, il faut se brancher pour savoir qui dirigera le pays … sinon on va se retrouver avec le meme probleme que les italiens, qui ont eu plus d’une fois dans leur histoire des difficultés à former un gouvernement. Manquerait plus qu’un nouveau parti draine un autre 10% des votes… on ne serait pas dans le caca avec ce systeme electoral depassé.

    En conclusion, je ne suis pas totalement en desaccord avec votre logique… mais pitié laissez tomber les petits combats ridicules gauche-droite. Ca n’existe pas ici. Il y a la droite… et un ramassis de partis-arc-en-ciel.

  21. 21 renartleveille septembre 17, 2008 à 17:36

    Juste comme ça en passant, le commentateur Kevin est sur ma liste noire, donc banni à vie : il n’a pas compris le message de se calmer que je lui avais envoyé en privé…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 343 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]

%d blogueurs aiment cette page :