L’auguromanie expliquée aux enfants…

La civilisation a fait de nous des monstres, suceurs de plaisirs et d’habitudes contre nature. Et je suis bien sûr du nombre, même si mon auguromanie (addiction au bonheur — ah! le bonheur d’inventer des néologismes!) me semble très modéré en présence des us et coutumes de mes concitoyens que j’observe du bas-fond de mon laboratoire virtuel. En Afrique c’est le sida qui fait des ravages, ici c’est l’auguromanie qui nous fait tourner en rond en nous clouant seulement un pied!

J’accuse donc les meneurs d’avoir mené la barque à leur image, celle de la rapidité, de la facilité, enveloppés des habits clinquants en or transmués en cravates multicolores, enserrés dans un carcan qui vient le moins possible de chez Moores… Et le mimétisme propre au peuple, par définition consensuel au niveau domestique, a bien fait le reste du travail. Nous voilà heureux d’être malade!

Aussi, je les accuse surtout d’avoir sauté par-dessus toute considération de risque extérieur : le plomb, le bisphénol A, les colorants artificiels, etc., qui parcoure le sang des enfants est une abstraction tant et aussi longtemps qu’un graphique à la baisse ne vient pas les secouer; l’abstraction étant hautement attractive dans les sphères éconocentriques. Ce sont les contrecoups, les effets secondaires de notre accoutumance, comme des plaques d’eczéma, et il semble que nous sommes loin d’en prendre note : ça nous pique à peine…

Tiens, pendant que j’y pense, est-ce que la famine mondiale actuelle serait un assez gros coup de réalité pour réveiller les dormeurs toute catégorie, ou le coup est carrément calculé dans ses moindres détails?

Avouez que ça serait assez incroyable, d’une invraisemblance à m’octroyer le titre de grand gourou du conspirationnisme pour avoir pensé que sciemment des groupes ont provoqué ce qui pourra être considéré dans le futur comme étant un génocide sans commettant direct, un crime contre l’humanité corporatiste, un laisser-faire idéologique. Mais comment réagir à toute cette misère provoquée quand on est auguromane, atteint de la première maladie psychologique occidentale, qui commence déjà à faire des ravages du côté chinois et indien, donc pris dans le tourbillon du bonheur le plus facile à obtenir, celui qui s’achète avec des devises?

Pour moi, ce billet est un pas de plus vers la guérison et le premier signe de guérison est bien sûr de se savoir atteint.

Mais une dernière question : pensez-vous l’être et à quel degré?

(Photo : WayneMethod)

Publicités

13 Responses to “L’auguromanie expliquée aux enfants…”


  1. 1 Reblochon avril 17, 2008 à 16:42

    Ah non ! Pas quand on bouffe ! C’est degueulasse, enleve moi tout de suite cette photo. En plus ce soir c’est peut-etre le dernier match pour Boston, un peu de compassion bordel ! Y a des gens qui souffrent ici aussi.

  2. 2 Safwan avril 17, 2008 à 17:38

    Dépendance au bonheur causant l’aveuglement volontaire? Non, je ne souffre pas de cette maladie. Je souffre plutôt de lucidité légendaire.

  3. 3 renartleveille avril 17, 2008 à 19:40

    Safwan,

    « Je souffre plutôt de lucidité légendaire. »

    bonne chose!

  4. 4 Alain B. avril 20, 2008 à 2:54

    Auguromane? Je ne sais pas. Je crois que je suis trop dépressif pour ça (à moins que la dépression ne soit un effet secondaire de l’auguromanie occidentale, c’est possible).

    Mais je trouve que c’est trop facile d’accuser « les meneurs »… et un peu méprisant de parler du « mimétisme » du peuple. Je ne suis pas si certain que tout cela soit « contre-nature »… je crois plutôt que nous sommes aux prises justement avec notre « nature ».

    L’aveuglement quasi-volontaire découlant de nos aspirations et désirs collectifs est une tragédie… une tragédie qui se répète sous une forme ou une autre tout au long de notre histoire… et qui nécéssite une certaine évolution de la conscience collective… et d’accord, pointer du doigt les meneurs est peut-être un pas dans cette évolution, mais c’est nettement incomplet.

    Les meneurs existent en symbiose avec les menés. Ils ne mènent pas là où ils veulent mais là où ils peuvent… selon les critères de l’auguromanie des menés. Leur imputer la responsabilité d’en être conscient et de s’élever au dessus de l’auguromanoie collective… c’est un peu leur donner la qualité de sauveur… tout en admettant que le peuple est impuissant et pas responsable de son destin.

    Ce n’est pas une vision qui me plait.

  5. 5 renartleveille avril 20, 2008 à 10:55

    Alain,

    je suis content de te lire après tout ce temps, je reviendrai te répondre plus particulièrement lundi!

  6. 6 S-A avril 20, 2008 à 18:10

    Non, je ne crois pas que le coup soit calculé d’avance. C’est probablement plutôt le résultat justement de développements et de politiques insensées et à courtes vues.

    Tout absorbés que nous sommes par la soirée du hockey on ne prend pas assez la pleine mesure de ce qui est en train de se dérouler ailleurs… tout à côté. Ici nous avons encore le pain et les jeux. Repus, nous sommes le plus souvent heureux…

    De tout temps, l’augmentation du prix du pain et des denrées de base a eu des conséquences politiques et structurelles majeures. Comme la révolution française par exemple.

    anyway, la compagnie est bonne, c’est dimanche et il fait beau ; )
    vivement le déni

  7. 7 renartleveille avril 21, 2008 à 11:02

    Alain,

    « Mais je trouve que c’est trop facile d’accuser “les meneurs”… et un peu méprisant de parler du “mimétisme” du peuple. Je ne suis pas si certain que tout cela soit “contre-nature”… je crois plutôt que nous sommes aux prises justement avec notre “nature”. »

    Il est clair que le mode de vie de la classe riche fait rêver le peuple qui tend vers cela. Mais bien plus, c’est la dynamique de déresponsabilisation de tout ce qui est externe à la consommation que je dénonce ici. Les meneurs, armés de leurs psychologues, designers et spécialistes du marketing, sondent les faiblesses (la nature humaine, a contrario de la nature, l’écologie) du peuple pour constituer une culture encourageant leur vision du monde, axée sur la croissance, pour ne pas dire leur propre croissance.

    Dans le fond, ce que je reproche le plus à ces meneurs, les gens entreprenants, c’est de ne pas assez calculer les risques, en dehors de leurs propres profits. Par exemple, est-ce que c’est le peuple qui leur a demandé de polluer les cours d’eau? Non, assurément, le peuple s’est fait bourrer par le merveilleux de ce que leurs usines pouvaient leur donner comme emplois et comme produits.

    Mais ici, je comprends bien, c’est que tu n’aimes pas ma vision, car j’ai décidé de prendre parti dans cette question qui ressemble étrangement à celle de l’oeuf ou la poule… Si on fait le calcul à savoir où se trouve la majorité du pouvoir, il me semble qu’il se trouve du côté des meneurs. Mais peut-être que tu n’aimes pas ma vision surtout parce que j’ai diabolisé la totalité des meneurs, alors qu’il est clair que, comme partout, il y a aussi du bon? Désolé, j’ai écrit ce texte avec l’image de gens qui se frottent les mains de joie devant la montée des prix des céréales et du riz alors que des millions de personnes crèvent de faim pour cela. Je trouve conséquemment assez difficile de diluer mon propos, je préfère rentrer dans le tas!

    S-A,

    merci d’avoir répondu à ma question. Et c’est certain que je crois plus amplement à ta réponse qu’à celle d’un complot visant à faire disparaître une bonne partie de la population du tiers-monde…

    Mais malheureusement, le résultat sera le même.

  8. 8 Alain B. avril 21, 2008 à 13:04

    « j’ai écrit ce texte avec l’image de gens qui se frottent les mains de joie devant la montée des prix des céréales et du riz alors que des millions de personnes crèvent de faim pour cela. »

    En effet, tu comprends bien ce qui me dérange dans ton propos. Je dirais même que cette phrase résume parfaitement l’élément central qui me dérange dans tout le discours de gauche. Étant un « mené » qui a un temps frayé dans l’univers des « meneurs » corporatifs et politiques… je suis tout simplement incapable d’avaler cette image. À mon avis, (à quelques exceptions près) ces gens là n’existent tout simplement pas.

    Je comprends bien l’indignation, la rage que tu ressens face à la crise qui s’annonce, crois moi, je la partage. Et la question qui t’anime, je crois, est la même que moi: Comment diable a-t-on pu se rendre là?

    Mais en jetant le blâme sur une poignée de gens hypothétiques qui se frotteraient joyeusement les mains à profiter de la misère des autres, ne créons nous pas plutôt un « homme de paille »?… Un réceptacle nous permettant d’exorciser notre propre culpabilité sans l’examiner?

    Une fois que j’établit que la responsabilité appartient aux meneurs, je n’ai plus besoin d’examiner le rôle que je joue cette tragédie. Et en leur prêtant des motivations malsaines et méprisables, je me donne le rôle du « bon ». C’est réconfortant. Mais est-ce que ça ouvre la porte au dialogue et à l’amélioration de la situation?

    De dire que la cause cause du problême réside en grande partie dans la protection d’intérêts acquis par un groupe au détriment d’un autre est une chose. C’est une réalité qu’il est essentiel d’établir si nous voulons nous en sortir. Et c’est en effet ceux qui profitent qui doivent le réaliser (les exclus en sont douloureusement conscients) Mais de faire sentir à ceux qui profitent qu’ils ressentent un plaisir malin à voir leur sort s’améliorer aux prix de la misère des autres alors qu’ils sont de bonne volonté peut-il mener à les faire réaliser que leur vision du monde pose problème?

    J’ai tendance à croire que non. Mais je ne sais pas. Peut-être que la provocation et le conflit sont les seules façon de provoquer la réflexion et le changement. l’Histoire en est plein d’exemples… mais toujours au prix de beaucoup de souffrance et de tragédie.

    Tu me trouve peut-être mou. Que je ne prend pas position et demeure « entre deux chaises » comme tu m’as déjà dis.

    Mais j’ai une position claire. J’ai fait un choix. En ce que je suis convaincu qu’au point ou nous en sommes (uner famille humaine de plus en plus intégrée et responsable du destin de la planète) nous ne pouvons plus nous permettre, comme par le passé, de prendre la voie du conflit et de la récrimination pour faire avancer les choses… le prix est devenu trop élevé. Et donc j’insiste sur l’élimination du blâme et de la diabolisation dans le discours politique et ce de tout coté.

    Naïf? Peut-être. Une chose est certaine, si je continue comme ça, je vais finir par t’usurper ton titre de bisounours. 😉

  9. 9 renartleveille avril 21, 2008 à 15:42

    Alain,

    ton point de vue me semble presque noble, mais je me demande ce que me répondrait un de ceux qui s’enrichissent sur le dos des affamés. Que ce n’est pas de sa faute personnellement, que son intérêt est économique et que ce n’est pas lui qui a mis ce système en place, que c’est un problème de société, etc.

    Tu dis que ces gens n’existent pas, mais je n’en crois rien. Les spéculateurs qui ont investi dans les actions sautent de joie avec les rendements records, dans leurs tours d’ivoire ils sont en dehors du monde et il est certain qu’éthiquement ils se sentent bien avec ça, par une contorsion analytique : tout le monde fait ça, voilà le problème.

    Ma solution : s’éloigner de l’éconocentrisme et équilibrer le système en augmentant l’apport social et environnemental. Pour l’environnement, ça semble bien parti, mais le social est encore à la remorque.

  10. 10 Misko Stephane Collette mai 13, 2008 à 13:40

    Salut Renart, tu as dis :

    – « L’auguromanie (addiction au bonheur). »

    – « …le premier signe de guérison est bien sûr de se savoir atteint. »

    – « pensez-vous l’être et à quel niveau ? »

    J’ai encore quelques symptômes.

    J’ai aussi cette pathologie, et j’en arrive à la même conclusion que toi quant à son origine. D’après mes recherches, le terme latin est : – « Dominomnivivusideapathos »*, ou « Civilisation » pour les intimes.

    Tel que tu l’as mentionné : »La civilisation a fait de nous des monstres, suceurs de plaisirs et d’habitudes contre nature. ».

    Je pense qu’il ne peut rien en sortir de bon. La seule bonne chose est justement d’en sortir. La civilisation est comme un cancer se propageant partout où il y a du vivant à vampiriser, corrompre, pervertir, torturer, profiter… tuer.

    Heureusement, il existe toujours de la beauté, de la vie, sauvage…Mais il faut parfois chercher assez longtemps avant de pouvoir la contempler, communier avec… Mais ce n’est jamais la civilisation qui la procure. Il faut en sortir pour la retrouver.

    Misko Kinoo

    * : L’idéologie prônant la supériorité et la domination de la part d’une élite à l’endroit de tous les autres êtres vivants ainsi que d’absolument tout ce qui existe dans l’univers.

    P.S. : Est-ce que je me qualifie pour le club « L’association Des Néologopraticiens » ?

    P.P.S.:Désolé, j’ai aussi « infecté » de ce commentaire cette même chronique dans « Cent Papiers ».

  11. 11 renartleveille mai 13, 2008 à 13:45

    Misko,

    bienvenue ici! Et très belle contribution!


  1. 1 243 entorses à la liberté « Les 7 du Québec Rétrolien sur janvier 22, 2009 à 14:46
  2. 2 243 entorses à la liberté « Renart L’éveillé / Carnet résistant Rétrolien sur janvier 22, 2009 à 14:52

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : veuillez vous assurer que le compte Twitter est public.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 286 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Publicités
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :