L’héritage du viol et du féminisme en tentant de se projeter plus loin que le présent déprimant

J’aime bien Gaétan Bouchard. Son dernier texte, « Les femmes ne sont pas des pieds de cendrier » fait justement un pied de nez aux empêcheurs de vivre en harmonie avec les femmes, ceux qui passent plus de temps à fouiller les petits défauts de l’héritage du féminisme au lieu d’en voir avec joie le positif : et c’est bien majoritairement positif!

Qui me dira ici que ce n’est pas un progrès de considérer de plus en plus tout le monde sur un même pied d’égalité : les femmes, les enfants, les hommes, les noirs, les jaunes, les blancs, les homosexuels, les lesbiennes, les uns et les autres, etc.? Et je ne parle même pas des classes sociales et des disparités économiques entre les pays, qui devraient tendre à s’amoindrir, si on croit comme moi que le progrès social prendra le pas sur le compétitif et qu’un monde où la majorité des richesses se retrouverait dans les poches de quelques personnes serait absurde et surtout, improductif, stagnant.

Mais dans l’optique où il y a amélioration, l’histoire le prouve malgré tout — sans pour autant nier les problèmes —, on se demande pourquoi le thème du viol vient nous hanter dans les médias depuis quelque temps. Une femme sur trois aurait été en mal avec sa sexualité, vis-à-vis d’une autre personne (on sait très bien que c’est majoritairement des hommes, mais j’ai tenté de faire mon plus fin…). Voilà la vérité telle une massue.

J’ai réagi tantôt à ça à la suite d’un billet de Noisette Sociale :

C’est effroyable, et quand t’es un gars, c’est le genre de chose dont tu n’entends pas beaucoup parler.

Un jour mon ex m’a dit qu’elle avait croisé son violeur pas très loin de chez nous, ça m’a bouleversé de savoir que possiblement il habitait dans notre coin.

Étant donné que ce n’est pas le genre de chose qu’un gars va se vanter, je capote de penser que peut-être un de mes amis proches a fait ça, mais il ne faut pas y penser, trop de suspicion c’est pas-bon pour un paranoïaque (qui s’est beaucoup amélioré depuis l’adolescence) comme moi…

Est-ce que la pulsion du viol serait réellement un héritage de l’ancienne façon de vivre de nos ancêtres, et qui s’amenuisera exponentiellement alors que notre société devient de plus en plus égalitaire?

Soyons positifs, comme l’écrit mon ami Eric Bondo.

(Photo : romytetue)

Ajout (vendredi 15h30) :

Intellexuelle a écrit un beau texte, très sensible, à ce sujet, c’est .

35 Responses to “L’héritage du viol et du féminisme en tentant de se projeter plus loin que le présent déprimant”


  1. 1 Gradlon avril 3, 2008 à 15:19

    Je suis plutôt optimiste, mais nous avons encore du chemin à faire, tous et chacun. La société en générale doit accepter que des hommes sont incapables de se contrôler et elle doit fournir une aide thérapeutique à qui la demande. Un relâchement de notre jugement social face à la pulsion, lorsqu’il n’y a pas encore eu crime, encouragerait certainement plusieurs hommes à demander de l’aide.

    En contrepartie, notre jugement social envers le crime doit s’endurcir. On l’observe, les victimes sont de plus en plus à l’aise avec l’idée de poursuivre leurs agresseurs. Il faut continuer dans cette voie. Les peines doivent être exemplaire et tous devront apprendre à réagir avec empathie lorsqu’une victime se confie, car la confidence est souvent le premier pas vers l’action juridique et la «guérison». Malheureusement, le processus s’y immobilise pour trop de victimes, faute d’être crues ou d’être jugées négativement.

    M’enfin, j’aimerais bien qu’on puisse claquer des doigts et qu’alors, tous puissions vivre de façon égalitaire et sécuritaire. À défaut de magie, je pense que l’être humain est capable d’y arriver par lui-même. Ça commence entre nos deux oreilles, par la façon dont nous-mêmes avons de se traiter soi-même et de traiter les autres.

  2. 2 Anarcho-pragmatiste avril 3, 2008 à 15:37

    Le texte de Noisette est très bien mais j’ai de grosses réserves concernant celui de Gaétan Bouchard le castré psychologiquement. Pourtant son texte avait si bien commencé…

  3. 3 Anarcho-pragmatiste avril 3, 2008 à 15:54

    Excellent billet Renart!

    Il ne faut pas oublier les nombreux points positifs du féminisme égalitaire malgré cette dérive vers un fémi-fascisme d’État qui n’a rien à voir avec un féminisme égalitaire et qu’il faut toujours combattre.

    Vous avez mieux expliqué les choses que Gaétan Bouchard le féminisé qui a sombré dans un fémi-fascisme anti-égalitaire dans certains de ses propos.

    Est-ce que la pulsion du viol serait réellement un héritage de l’ancienne façon de vivre de nos ancêtres, et qui s’amenuisera exponentiellement alors que notre société devient de plus en plus égalitaire?

    Absolument pas! D’affirmer le contraire démontrerait une ignorance des pulsions sexuelles masculines ou une vision fémi-fasciste étatiste de la sexualité masculine.

    Au moins, ces viols sont de plus en plus dénoncés, car ils ne sont plus approuvés par les théocrates catho-fascistes machistes et cela est une très bonne chose.

  4. 4 Noisette Sociale avril 3, 2008 à 16:08

    Merci de m’avoir fait découvrir par la bande le blogue de Gaétan Bouchard!

    Par contre, je ne crois pas que la pulsion du viol est un héritage de l’ancienne façon de vivre de nos ancêtres.

    Une brute est une brute et c’est vrai pour toutes les époques. L’affaire, c’est que d’être une brute, c’était peut-être mieux acceptée vlà une couple d’années. C’est la seule différence que je vois.

  5. 5 Reblochon avril 3, 2008 à 16:10

    Moi renart…

    Nous ne sommes pas egaux, nous sommes differents. Et c’est ca qui fait la beauté de la chose car nous sommes complementaires et c’est cette inegalité qui nous enrichit et permet qu’on ait besoin de l’un et de l’autre.

    Le jour où nous serons tous egaux ca sera bien triste.

    Alors à part pour la parité salariale et pour l’emploi, paie egale pour un travail egal… je ne vois pas ce qui te rejouit dans l’egalité homme-femme.

    De toute facon la donne est faussée dès le depart. Nous ne serons jamais l’egal des femmes, elles peuvent donner la vie et nous ne pouvons qu’en etre temoin.

    http://www.enregistrersous.com/images2/2/3317235920080404000849.html

    Gros bisous à toutes ces femmes qui nous sont superieures.
    reblochon

  6. 6 Anarcho-pragmatiste avril 3, 2008 à 16:11

    Voici ma réponse à Gaétan Bouchard.

    Monsieur Bouchard le castré psychologiquement

    Votre billet n’est pas si mal et vous avez même très bien commencé:

    Je me réjouis que les femmes aient pris plus de place dans la société. La libération de la femme a tout autant servi la libération de l’homme.

    L’homme d’il y a cent ans avait le droit de violer sa femme à longueur de journée en la traitant comme un pied de cendrier. Rien ni personne ne pouvait s’interposer entre l’homme et sa créature. La femme ne pouvait pas voter, la conne, et il lui était impossible d’avoir un compte en banque ou d’émettre des chèques. Bref, la femme était vraiment un pied de cendrier: «Va me chercher ceci! Ramène mes pantoufles! Mon journal! Mets-toé à quatre pattes! Fais la belle! Wouf! Wouf!»

    Le vote des femmes a entraîné une amélioration notable des conditions de vie de l’ensemble de la population. Ce vote s’est déplacé naturellement vers les partis les plus progressistes. Les libertés des femmes ont engendré d’autres libertés, de sorte que tout le monde en a profité, même les hommes.

    L’homme d’aujourd’hui ne peut plus traiter sa femme comme un pied de cendrier.

    S’il hausse le ton ou veut jouer aux bras, on le crisse en dedans assez vite merci.

    Les enfants ont aussi profité de la libération de la femme. On ne peut plus les battre comme le voulait la tradition masculiniste passée… «Un enfant qui y’écout’ pas faut l’frapper à coups d’ceinture tabarnak! Ça va g’y y’apprendr’!» Ce discours n’a plus du tout la cote. Ouste! Et tant mieux qu’il en soit ainsi.

    Jusque là, je suis tout à fait d’accord avec vous. Je suis un féministe et ça me fait plaisir.

    Mais par la suite, vous sombrez dans un fémi-fascisme injuste et inacceptable qui n’a rien d’égalitaire.

    Même les joueurs de hockey en profitent. Ceux qui patinent pourront le faire sous la protection de la loi, puisque les bagarres pourraient être considérées pour ce qu’elles sont intrinsèquement: des voies de faits. C’est une autre conséquence de la libération de la femme. Même le sport s’ennoblit. Le hockey va devenir un art. Ça va bientôt scoré sur Casse-Noisettes ou La flûte enchantée.

    L’État n’a pas d’affaire à s’en mêler.

    Les bagarres et les actes brutaux masculins CONSENTIS font partie intégrante du hockey junior majeur et du hockey professionnel et c’est très bien ainsi. Les foules adorent ça. C’est la prérogative de la Ligue de réglementer elle-même ce genre de comportement qui amène des foules et du pognon $$$$$ dans les poches des propriétaires: l’État ne doit pas s’en mêler.

    Bien sûr, le geste de Jonathan Roy est un acte criminel en raison du fait que Bobby Nadeau ne s’est pas défendu et je n’aurais aucun problème à ce que la justice s’en mêle, MAIS SEULEMENT SI Bobby Nadeau porte plainte.

    Mais d’aucune façon des adultes (le cas des 16-17 ans peut se discuter mais je vous rappelle qu’ils ont le droit d’obtenir un permis de conduire) qui CONSENTENT à se battre commettent un acte criminel.

    Les fémi-fascistes ont trouvé un nouveau cheval de bataille pour féminiser le masculin et vous, l’homme féminisé que vous êtes, appuyez cela sans refléchir.

    Quand j’entends quelques vétustes représentants de la gent masculine dénoncer la «femellisation» du Québec, le pouvoir des femmes contrôlantes, les «Gère-Mène» (Germaine, sic!), le «gouverne-maman» (gouvernement, sic!) et toutes ces expressions courantes dans la bouche de André Arthur, entre autres, eh bien je me marre.

    Quel beau sophisme ad hominem! Il n’y a pas seulement André Arthur qui affirme cela. Personnellement, je hais profondément André Arthur, mais dites-moi en quoi il a tort dans ces propos en particulier. Comment nier une évidence aussi crasse que la femellisation de la société québécoise?

    « Il y a plus de femmes qui sortiront diplômées en droit ou en médecine, non pas parce que l’on favorise les femmes, mais parce que l’université favorise les bonnes notes, généralement obtenues quand on sait lire, écrire et compter, trois matières méprisées par bon nombre d’hommes, encore coincées dans la nostalgie de leurs arrières-grands-pères triples cons qui s’ennuient de leur pied de cendrier… »

    Encore la maudite propagande fémi-fasciste à marde. Il y a autant d’hommes intelligents que de femmes intelligentes mais le système scolaire fémi-fasciste québécois favorise les femmes, réprime le masculin et fait en sorte que de plus en plus de garçons sont décrochés. Vous êtes un homme (mais féminisé) intelligent pourtant, et vous osez écrire une telle ânerie.

    Monsieur Bouchard, j’adore lire, écrire et compter, j’ai une maîtrise universitaire et je ne me reconnais pas du tout dans l’homme préhistorique machiste que vous décrivez.

    Vive le féminisme!

    À bas le fémi-fascisme d’État!

  7. 7 Anarcho-pragmatiste avril 3, 2008 à 16:17

    @Reblochon

    Je pense que Renart parlait de l’égalité en droit et non pas de l’ égalité factuelle.

    Mais il y a pire: l’ égalité substantive des fémi-fascistes.

  8. 8 Humeurs montréalaises avril 3, 2008 à 16:43

    Salut Renart,

    j’ai changé d’adresse. Regard n’existe plus.

  9. 9 renartleveille avril 3, 2008 à 17:02

    Gradlon,

    « Un relâchement de notre jugement social face à la pulsion, lorsqu’il n’y a pas encore eu crime, encouragerait certainement plusieurs hommes à demander de l’aide. »

    excellent point ça!

    Il faudrait pour cela passer par-dessus la culpabilisation, intrinsèque à notre société et promouvoir la conscientisation, héritage, qui est encore mal compris, des découvertes de notre ami Freud (mise à jour depuis, bien sûr…).

    Noisette Sociale,

    c’est drôle, mais la vision que j’ai de l’histoire me dit que même les moins brutes étaient plus brutes que les brutes que nous avons aujourd’hui, et les femmes étaient d’autant plus infériorisées qu’aujourd’hui.

    Pour ce qui est de cette idée, en fait, elle me vient d’une discussion que j’ai eue de vive voix avec Eric Bondo et qui me parlait d’un livre qu’il avait lu à ce sujet. Comme quoi il y a eu beaucoup de viols à une époque (alors qu’il y avait encore des hommes de Néandertal) et qu’on s’en ressentirait encore aujourd’hui. Et ce qui rejoint l’idée que dans nos gênes il y a toute l’histoire de notre généalogie. Il pourrait mieux en parler que moi.

    Anarcho-pragmatique, Reblochon,

    effectivement, l’égalité que je parle est celle de droit, ou, dit autrement, de l’absence de supériorité consciente dans le système social. Je sais bien que l’égalité dans les faits est impossible, même deux bébés naissants ne pourraient être égaux.

    P.S. (Anarcho) J’ai bien hâte de voir comment Gaétan Bouchard va réagir…

    Pour ma part, encore en lien avec ce que je pense de notre héritage, et de l’évolution qui tend à l’amélioration, je souhaite que l’évolution de la société élimine les niaiseries comme les bagarres au hockey. Alors, c’est comme ça que j’ai vu la partie de son texte où il en parle. En plus, dans mon monde idéal, l’intérêt numéro des mâles du Québec ne serait pas le hockey…

    Humeurs montréalaises,

    j’ai tout changé, merci de me l’avoir annoncé!

    Mais pourquoi être resté sur canalblog? (Sûrement parce que tu es habitué…)

  10. 10 Anarcho-pragmatiste avril 3, 2008 à 17:43

    @Renart

    Au moins, monsieur Bouchard ne m’a pas censuré. Sans surprise.

    Pour ma part, encore en lien avec ce que je pense de notre héritage, et de l’évolution qui tend à l’amélioration, je souhaite que l’évolution de la société élimine les niaiseries comme les bagarres au hockey.

    Je ne suis pas d’accord. Les bagarres sont bonnes pour le hockey et l’expression brutale masculine est une bonne chose.

    En plus, dans mon monde idéal, l’intérêt numéro 1 des mâles du Québec ne serait pas le hockey…

    Tout à fait d’accord. Moi qui pensait que c’était le sexe!

    Personnellement, j’aime bien le hockey…surtout quand le Canadien n’est pas bon. Y en a marre de la religion du Canadien (quel nom laid en plus) au Québec. Quand je pense que plusieurs veulent faire revivre les Nordiques (que j’aimais tant à l’époque) avec des fonds publics, je trouve ça très idiot! Maudite drouate étatiste!

  11. 11 lutopium avril 3, 2008 à 18:46

    À moins de souffrir d’une maladie mentale qui lui fucke tout le cerveau, un homme ne peut pas s’approprier le corps d’une femme sans son contentement. La grande majorité des hommes le savent très bien et la presque totalité des hommes qui ont une libido en boîte-à-surprise ne violeront jamais une femme. Ceux qui le font sont à chier.

    Pour ce qui est des foules qui trouvent plaisir à regarder des bagarres, ils devraient se poser de sérieuses questions sur leurs instincts. Les hommes adorent les combats de boxe itou. Seul sport où vous devez provoquer une comotion cérébrale à votre adversaire pour gagner un match. Plus imbécile que ça, tu meurs…

  12. 12 lutopium avril 3, 2008 à 18:48

    Ma première phrase porte à confusion et laisse entendre que le viol serait justifié pour certains. Pas du tout. Je voulais dire qu’il n’y a aucune justification à l’acte.

  13. 13 Guy avril 3, 2008 à 19:59

    Ok, j’ai pas tout lu les réponses, mais qu’est-ce qui vous prouve que la femme était tellement mal traitée « dans l’ancien temps » au Québec? Le mariage-rapt n’a jamais été pratiqué dans cette culture. Les hommes venaient plutôt chercher leur femme dans les bordels de nonnes.

  14. 14 Guy avril 3, 2008 à 20:08

    « Jeanne Mance […] née en 1606 à Langres, en France. Troisième de douze sœurs, à l’âge de trente-trois ans, elle ressent une vocation spéciale et décide d’aller aider les missionnaires de Nouvelle-France.

    Le 17 mai 1642, elle arrive à l’Île de Montréal, faisant partie de ce petit groupe fondateur de la ville, composé de quelques cinquante personnes et trois femmes : Jeanne Mance, Madame de la Peltrie et Charlotte Barré, demoiselle de compagnie de l’antérieure (on dit parfois qu’il y avait quatre femmes, mais l’histoire n’a retenu que trois noms).

    C’est Jeanne Mance qui fonde avec Maisonneuve la société de Notre-Dame de Montréal. C’est à elle qui est confié la gestion économique et financière de la société.

    C’est Jeanne Mance qui érige, en 1645, l’Hôtel-Dieu de Montréal, le premier hôpital de la ville et en assume la direction jusqu’en 1659. ( le premier hôpital se situait au coin des rues Saint-Paul et Saint-Sulpice ).
    […]
    C’est grâce à son aide que l’autre femme célèbre à laquelle Montréal doit beaucoup et amie de Jeanne, Marguerite Bourgeois, fonde la Congrégation Notre-Dame, pour l’instruction des jeunes filles. »

    http://grandquebec.com/gens-du-pays/jeane-mance/

  15. 15 bibconfidences avril 3, 2008 à 20:15

    Parfois Renart les propos des autres me laissent engluée d’humilité….Certaines personnes, dont toi, écrivent tellement bien et si juste ça me fait penser à la chanson du petit cordonnier ) que je ne parviens pas à trouver les bons mots pour répondre et je me sens insignifiante. Dans ce temps-là, on préfère rester silencieux j’imagine. Je ne dois pas être la seule dans ce cas…

  16. 16 bibconfidences avril 3, 2008 à 20:16

    Oups! J’pense que j’ai pas répondu au bon billet … (C’est pour ça que des fois j’suis mieux de me taire )

  17. 17 Reblochon avril 4, 2008 à 1:46

    « se poser de sérieuses questions sur leurs instincts » … comme l’instinc de l’homme de cro-magnon ? Ca fait environ 40000 ans qu’on se tape sur la gueule et certains se demandent si nous n’avons pas un probleme d’instinc ?!

    Je me demande si nous n’avons pas plutot un probleme identitaire. Quand on en est rendu à devoir se controler pour ne pas avoir certaines pulsions, si nous avons besoin de voir des gens se tapocher, c’est peut-etre qu’au fond de nous meme, nous ne sommes pas ce que nous essayons de nous faire croire, nous nous mentons.

    Et si nous laissions une chance aux hommes qui, il n’y a encore pas si longtemps, devaient jouer des poings et des pieds – quand ce n’etait pas à coup de fusil – pour defendre leur famille, leur territoire, leur patrie, leurs convictions. On appelait cela des heros ! Une société ne se batit pas en 50 ans. Laissons le temps aux mentalités d’evoluer. Gamin, j’ai vu plus d’un pere fier de son fils qui revenait victorieux d’une bagarre de cour d’ecole.

    Bousculer n’amene souvent que d’autres problemes parfois plus pernicieux. La nature n’aime pas le vide, alors enlever quelque chose subitement sans avoir un truc sous la main pour le remplacer, ce n’est jamais tres bon. Je pourrais vous donner des dizaines d’exemples de cette regle rien qu’avec l’actualité. Et personnellement, je ne sais pas ce qui pourrait remplacer ce qu’amene une bonne bagarre.

    Deuxiemement, il n’y a pas que les hommes qui aiment regarder la boxe, ni meme les bagarres au hockey, meme si ils sont majoritaires. Sexiste ! Il y a aussi des femmes qui adorent regarder des hommes se battrent pour elle. Que de barbarie. Troisiemement on n’est pas obligé de provoquer une commotion cérébrale pour gagner un match, c’est meme plus rare qu’un K.O. technique ou une decision des juges. Quatriemement, il y a souvent plus de respect entre deux combattants qu’il n’y en aura jamais entre deux citoyens pacifistes/pacifiques. Mais ca, ce serait trop long à expliquer

    Parlons d’une autre forme de violence. Celle des mots, de l’humliation, de la domination, cette violence dont on ne parle pas souvent et qui pourtant fait souvent plus mal qu’une baffe dans la gueule. Ah ca choque moins, et pourtant, pour chaque coup de poing qui disparait, c’est souvent elle qui prend la releve (ouais le vide, tout ça…). Ca ne laisse pas de marque en surface, mais je me demande si c’est vraiment mieux. La mechanceté et la connerie humaine n’ont pas de sexe, pas d’age et ne sont pas pres de disparaitre. Alors lever les bras en l’air en s’indignant de la violence, c’est assez violent comme reaction.

    Plus imbécile que ça ? Certains point de vue.

    Tiens pour rire une petite comparaison entre un etat et un individu :
    – Quand un etat entre en conflit avec un autre, au debut il l’ignore, il negocie, joue de diplomatie, quand l’etat en face est voyou ou dangereux, notre gentil etat le previent, le sanctionne, le menace… si il ne comprend toujours pas, parfois il l’attaque. C’est legitime, il a tout essayé, des fois on se met meme à plusieur pour lui faire comprendre et le tabasser, comme avec l’ONU. C’est bien, c’est civilisé.
    – Bon maintenant, quand dans la rue tu rencontres un abruti qui te les brises menues, au debut tu l’ignores, tu joues de diplomatie, si il commence à etre menacant, tu le previens, tu le menaces, si il ne comprend toujours pas, ben parfois tu lui petes la gueule… et c’est bien ! Si si, pour avoir deja essayé, c’est meme super agreable. Surement un probleme d’instinct. Desolé.

    Parmis ceux qui ne se battent pas, il y a les pacifistes, les vrais non-violents ; il y a ceux qui se controlent et qui esperent ne pas en arriver là, les sages ; il y a aussi les petits frustrés qui n’osent pas, qui ont peur, j’en ai connus. On les reconnait facilement, ils sont aigris, tout mal en dedans, frustrés et tournent dans leurs petites tetes des scenarios plus delirants les uns que les autres ; un gros balaise qui viendrait taper sur le vilain personnage qui les a ennuyés, ils se le montre prenant une debarque dans l’escalier, passant sous le metro, parfois ils s’imaginent eux-memes en super heros entrain de distribuer des baffes, un peu comme dans le tres bon sketch de Martin Matte, d’apparence ils ont l’air non-violents, mais en realité, en dedans, y a rien de plus terrible comme violence, parfois envers eux-meme. Dès fois meme qu’ils prennent des fusils, vont dans des lieux publics et ils tirent sur tout le monde… on se demande pourquoi apres.

    Juste pour dire que c’est facile de critiquer, mais qu’en vraie, la violence ce n’est pas si facile à resoudre comme probleme, elle peut avoir mille visages. Et ce n’est pas en empechant des boxeurs de se battre qu’on changera la mentalité des gens. Nous sommes toujours les memes hommes de Cro Magnon sous une fine couche de civilité. Et je ne veux pas dire par là que la violence ou l’amour de la violence est tolerable, mais elle peut etre comprehensible. Donc si nous foutions la paix à la bande de mongols qui se rejouissent de voir des combats aux hockeys. Si ca peut les defouler et leur permettre de mieux vivre leur semaine sans taper sur quelqu’un, c’est super.

  18. 18 Guy avril 4, 2008 à 4:54

    Blah blah blah

    Ron ron

  19. 19 Reblochon avril 4, 2008 à 6:45

    Nan, dans le web 2.0, on ecrit:

    tl;nr

    Mais bon, ton argumentation est à peu pres du meme niveau, ca va on se comprend.

  20. 20 renartleveille avril 4, 2008 à 12:57

    Anarcho,

    le sexe est pour beaucoup d’hommes l’intérêt « physique » numéro un… Le Hockey va du côté du « mental », hé hé!

    Lutopium,

    tout ça me fait juste penser et dire que nous nous éloignons de plus en plus de la bête et c’est tant mieux, voilà! Quoique, quand on regarde les vidéo-clips de r&b-hip-pop, ça coupe l’optimisme…

    Guy,

    ce à quoi je fais référence va plutôt du côté des premiers balbutiements de l’humanité. Pensons à l’accouplement des animaux et le petit côté très violent et quasi non consentant…

    Bibco,

    mais de quel billet s’agit-il?

    Guy et Reblochon,

    pas de chicane dans ma cabane! Hé hé!

  21. 21 Gaétan Bouchard avril 4, 2008 à 13:49

    Je discutais avec ma conjointe ce matin et je lui parlais du blogue de Renart Léveillé qui me semble plus intéressant que bien d’autres blogues parce qu’il ne cultive pas cette manie de tout ramener vers une doctrine politique. En le lisant, j’ai l’impression d’avoir affaire à un auteur et non pas à une machine à scander des slogans.

    Je rouvre le blogue de RL ce matin et, paf!, je m’étonne d’apprendre que Renart Léveillé m’aime beaucoup… Fuck! C’est de la télépathie! Je jure que je ne connais pas Renart Léveillé et que je ne lui ai jamais parlé de ma vie! Nous avons échangé deux ou trois commentaires, comme ça, et c’est tout.

    Sérieusement, Monsieur Léveillé, votre blogue est excellent et je ne dis pas ça pour faire un retour d’ascenseur. Votre orthographe et votre syntaxe surpassent de loin tout ce qui se publie dans la blogosphère francophone. Vos thèmes sont diversifiés et vous écrivez avec vos tripes. Bravo.

    Pour ce qui est de cet anarchopragmatisme qui me traite ici de «castré psychologiquement», je comprends assez vite qu’il doit être une espèce de libertarien sectaire qui ne vaut guère mieux qu’une féministe ou un marxiste sectaire… C’est du pareil au même, la même attitude psychologique de fanatique complètement à côté de ses pompes qui voit le monde par le petit bout de la lorgnette. Je ne m’en offusque même pas et me plais même à publier in extenso son galimatias de politicien à gogo.

    Il est plus difficile d’apprendre à lire qu’à écrire. L’ironie passe inaperçue aux yeux de ceux qui ne s’en tiennent qu’aux statistiques et aux travaux de l’institut Von Mises pour se faire une idée.

    Une idée, au fait, c’est tout le contraire d’une idée fixe…

    Une idée, c’est une hypothèse, une intuition, un satori, n’importe quoi mais pas une idée fixe, ce qui relève du vocabulaire des troubles mentaux.

  22. 22 Gaétan Bouchard avril 4, 2008 à 14:52

    Oups! Je me dois de faire amende honorable. Anarcho-pragmatisme est un libertaire socialiste et non pas un libertarien… Je viens de visiter son site où il publie ses 1, 2, 3, alinéas a, b, c de sa grande théorie libertaire… Trop organisée pour que j’y croie, cette anarchie-là…

    Et dire que je suis allé à la même école… J’étais moi aussi anarchiste, il y a 20 ans, à l’époque où j’essayais de vendre le journal Rebelles lors des manifs… Pour être encore plus anarchiste que les anarchistes j’ai dit fuck l’anarchie. Et je me suis mis à baiser plus souvent au lieu de faire de la politique.

    Mes valeurs humaines sont encore à la bonne place malgré tout. J’ai encore le coeur à gauche, comme à peu près tout le monde, et j’aime beaucoup la tarte aux pommes.

  23. 23 renartleveille avril 4, 2008 à 15:44

    Gaétan Bouchard,

    eh! bien, merci des compliments, très gentil!

    Pour ce qui est d’Anarcho-pragmatiste, pour ma part, je l’accepte comme il est. Des fois, à mon bien humble avis, il dépasse les bornes par des tournures de phrases inutilement assassines (pour qui meurt rapidement…) et il sait bien ce que j’en pense… Mais j’aime bien discuter politique avec lui et j’apprends beaucoup avec lui.

    Alors au plaisir mon cher!

  24. 24 Mía avril 4, 2008 à 18:22

    LOL serait-ce dire que les violeurs sont des primates??? Très d’accord!
    Mía

  25. 25 lutopium avril 4, 2008 à 18:55

    Renart, promets-moi de m’avertir si je deviens trop endoctriné. J’aime bien la tarte aux pommes moi aussi 😉

  26. 26 renartleveille avril 5, 2008 à 2:37

    Mia,

    ça ressemble pas mal à ça…

    Lutopium,

    t’inquiètes, je n’y manquerai pas. En espérant que ça ne fera pas comme avec notre ami (enfin, mon ancien ami) colérique…

  27. 27 bibconfidences avril 5, 2008 à 5:03

    Je répondais à Pochitude…Mais comme je lis parfois deux ou trois billets puisque j’ai du retard je manque souvent le bateau coté commentaires…

  28. 28 La Belette lachinoise avril 6, 2008 à 16:09

    Ce que j’ai écrit sous le billet «Si votre mari suggère l’accouplement» s’appliquerait un peu ici…

  29. 30 Morgane avril 11, 2008 à 8:32

    Être une femme, c’est être pris en l’écorce est l’arbre : faut être désirable, sous peine d’être méprisée, mais pas trop, sous peine d’être agressée.

  30. 31 renartleveille avril 11, 2008 à 12:20

    Morgane,

    drôlement bien écrit! Une chance que le tranchant de cette formule n’est pas aussi vrai dans la réalité…

  31. 32 Morgane avril 11, 2008 à 18:45

    Être méprisée ou être agressée ne sous-entendait pas l’être par tout le monde, mais par au moins quelques-uns, voire même quelques-unes !

  32. 33 Romy août 6, 2008 à 8:51

    Ravie de découvrir votre site, merci.


  1. 1 Le bruit du silence | Intellexuelle Rétrolien sur avril 4, 2008 à 13:14
  2. 2 INTELLEX md » Le bruit du silence Rétrolien sur février 28, 2009 à 21:56

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : veuillez vous assurer que le compte Twitter est public.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 362 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]

%d blogueurs aiment cette page :