Femmes, je vous aime

En cette journée de la femme, j’aimerais revenir sur l’émission d’hier soir de Il va y avoir du sport où un des sujets était : « L’instinct maternel existe-t-il? »

J’étais déjà pas mal du côté du Non, mais les arguments de Nathalie Collard et Marcia Pilote sont venus encore plus clouer le cercueil du Oui.

En tant que gros ours un peu perdu parfois dans tout ce qui touche le domestique, et même parfois dans ce qui touche au domaine affectif, je suis admiratif devant la détermination et le courage des mères, ces femmes qui ont choisi de mener à terme une grossesse et de prendre ensuite leurs responsabilités, puisqu’aujourd’hui il est clair que ce n’est plus la nécessité, ni le piège de la sexualité (la contraception aidant), qui mènent le train de la reproduction de l’espèce.

Je dirais même que c’est le sens moral qui est à la barre, bien après toutes les considérations physiologiques, biologiques et hormonales : réduire la maternité et l’éducation des enfants à un instinct quelconque est bien trop réducteur. À défaut de posséder la vérité infuse, mon opinion est celle-là!

Et, pour marquer cette journée, voilà la liste des femmes (enfin celles que l’on peut identifier comme telles) dans ma blogoliste, allez les lire et leur dire un petit quelque chose de gentil :

Bibconfidences

Campagne profonde

Ceinture rose, troisième sacoche!

Chez Zoreilles

Divagations d’une belette longueuilloise

Écrits et autres travers…

Extravagances Épistolaires (c’est un couple hétéro)

Humain, comme nous

Intellexuelle

Juste un peu frustrée

La plume souverainiste

Le blogue d’ND

Le vent dans les dents

Les carolinades

Les rôles inversés

Moonlady

Noisette sociale

Regardez la musique

Soif et respire

Supercath

Ya basta!

Publicités

41 Responses to “Femmes, je vous aime”


  1. 1 lutopium mars 8, 2008 à 12:54

    « Redécouvrir le principe féminin, dans la société, comme en chacun de nous. Redécouvrir la femme. C’est une question de survie. Soit que l’humanité se tourne vers les valeurs féminines de coopération, d’entraide, de communauté, ou nous sommes condamnés à disparaître à plus ou moins brève échéance. »

    « Pour le dire brièvement, la position matriarcale représente le principe de l’amour humain inconditionnel. La Mère – bien sûr, La Mère – aime ses enfants sans considération de leur mérite. Elle les aime parce qu’ils sont ses enfants. Et, de fait, si une Mère n’aimait son bébé que parce qu’il sourit et qu’il est sage, la plupart des enfants seraient condamnés à mourir de faim. Le père – pour le dire en un mot – aime les enfants parce qu’ils lui obéissent, parce qu’ils lui ressemblent.

    « Naturellement, je ne veux pas dire : chaque mère et chaque père, commente Érich Fromm. Je parle ici d’une catégorie typique idéale. C’est-à-dire du type classique de l’amour maternel et de l’amour paternel tel qu’on le rencontre à travers l’histoire. Pris individuellement, les hommes sont tellement mêlés qu’il existe beaucoup de pères maternels et de mères paternelles. La différence concerne le système de société, à savoir la différence entre les systèmes sociaux patriarcal et matriarcal. Ce qu’on peut lire de plus beau à ce sujet est Antigone; elle représente le principe matriarcal : je ne suis pas là pour haïr, je suis là pour aimer – si Bachofen mentionne Antigone; c’est qu’il l’a étudié et il a par ailleurs analysé tous les grands mythes à partir de l’hypothèse qu’il y avait eu précédemment une civilisation matriarcale -, tandis que Créon, continue-t-il, représente le principe patriarcal (fasciste, dirions-nous même aujourd’hui) de l’évidente supériorité des lois de l’État sur toutes les valeurs humaines « .

    Rappellons-nous de l’importance de partager nos vies avec les femmes et ce, à chaque jour. Je me joins à Renart pour vous déclarer mon amour.

  2. 2 Arnold S. mars 8, 2008 à 13:38

    « Redécouvrir la femme. C’est une question de survie. Soit que l’humanité se tourne vers (..LISEZ BIEN CELA) …> les valeurs féminines de coopération, d’entraide, de communauté, ou nous sommes condamnés à disparaître »

    lol! Toi tu es mûr pour le fémi-nazisme!

    Comme si c’était les femmes qui avaient inventé la coopération, l’entraide et la communauté… seigneur…

  3. 3 Arnold S. mars 8, 2008 à 13:44

    lol! Vous deux, vous êtes mûr pour le fémi-nazisme!

    Allez! Bonne fête à nos femmes! Nous les aimons toutes! 😉

  4. 4 lhommedelarue mars 8, 2008 à 13:50

    @ Arnold S.: Tu vas surement dire que je suis mûr pour le « fémi-nazisme » (D’ailleurs drôle d’idée de mêler le nazisme à tout ça), mais moi je trouve qu’il y a , en effet, plus de coopération et d’entraide chez les femmes que chez les hommes. J’aurai plein d’exemples…

  5. 5 Zed Blog mars 8, 2008 à 14:17

    Ces conceptions archaïques, les principes féminin et masculin, etc., contribuent à maintenir violence et exploitation. Aussi sexiste d’aimer LES femmes, que raciste d’aimer LES Blancs ou LES Noirs.

    À cause d’elles, plus d’un milliard de femmes sont voilées, portent niqabs, burqahs, etc., sont excisées, mutilées, doivent dissimuler leurs « attributs féminins», ou au contraire, les montrer, les changer, les maquiller, quand ces deux types de violences ne cohabitent pas, plusieurs hommes se font traiter de fifis, tapettes, pédo, etc., les droits des personnes sont bafoués sur la base de l’appartenance ou de l’orientation sexuelle.

    Bravo et merci à toutes les personnes, femmes et hommes luttant pour l’éducation non sexiste et non stéréotypée de personnes avec des physiologies différentes ayant pour but ultime, dans le grand ensemble de la nature, de perpétuer l’espèce. J’ai la chance d’en compter plusieurs dans mon entourage et aussi chez mes amis et amies blogueurs et blogueuses.

    Zed Blog

    Note : J’ai essayé hier d’envoyer un message dans votre section « Féminisme », où un homme (Simon, je crois), était justement outré par une image chez vous montrant le coeur de la femme là où il doit être et celui d’un homme à la place du pénis. Il était blessé et moi avec lui. J’ai malheureusement perdu mon commentaire, n’ayant pas mis d’adresse courrielle.

  6. 6 renartleveille mars 8, 2008 à 14:22

    ArnoldS,

    déjà que je trouve le terme « fémi-fascisme » assez pénible à lire, « fémi-nazisme » m’agresse carrément l’oeil…

    Ne pas admettre que généralement les femmes sont plus fortes dans la coopération, a contrario des hommes qui sont plus forts dans la compétition, me semble de mauvaise foi. À moins que ce soit une belle manière de provoquer! 😉

  7. 7 renartleveille mars 8, 2008 à 14:44

    Zed Blog,

    voilà bien la preuve qu’on peut tout virer à l’envers…

    Si je dis que j’aime les femmes, je ne dis donc pas obligatoirement que je n’aime pas les hommes, les noirs, les blancs, les homosexuels, etc. C’est un peu facile de sauter sur mon billet d’aujourd’hui (qui parle en majorité d’instinct maternel en passant) et de se placer en porte à faux pour faire passer ton point. Qu’est-ce qui te fait penser dans mon billet que ta position n’est pas aussi la mienne?

    Ça s’appelle prêter des intentions.

    Pour ce qui est de la question de l’image « fâcheuse », je suis en train de me dire que ta position n’est pas tout à fait la mienne puisque je n’exclus pas comme toi et Simon le côté social (en fait, anecdotique) des relations entre humains, qui fait que je suis capable, comme beaucoup d’autres, dont ma conjointe (une féministe accomplie), d’autodérision et de ne pas tomber dans la dramatisation et le politiquement (ou plutôt socialement) correct.

    Mais une autre question : est-ce que tu te considères féministe?

  8. 8 Regard urbain mars 8, 2008 à 14:56

    Quels sont les arguments contre l’instinct maternel? J’aimerais les savoir. Ayant été élevé par un père au foyer, je pense être la preuve vivante que ça n’existe pas. Depuis quand y aurait-il chez la femme un instinct qui la pousserait à comprendre les finesses de la psychologie infantile? C’est de la bouillie pour les chats,,,

  9. 9 Arnold S. mars 8, 2008 à 15:03

    @lhommedelarue:

    Tu idéalises trop les femmes.

    L’art de la femme c’est celui de la séduction, de la poudre aux yeux et du leurre. Et devant une jolie paire de nichons nous, les hommes, perdons nos moyens…

    En fait, tant que cela demeure dans la bulle locale (la maisonnée, les groupes de femmes, le voisinage, etc.) oui, les femmes s’entraident, sont solidaires, etc. et c’est très bien ainsi.

    Elles ont bien tenté de transférer ces valeurs de bonnes soeurs dans notre royaume bureaucratique, dans les CLSC, les écoles, etc. avec leurs cortèges d’intervenantes, de travailleuses sociales, d’aidantes, de psychologues, de « ressources » et de gnagnaneuses de toutes sortes etc. mais elles ont plutôt créé un hydre à mille têtes qui est en train de nous asphyxier.

    Et pour le reste, toi aussi tu es mûr pour le fémi-nazisme, le « nous », les « conversations », les « eux », la souveraineté-association-par-étapes, les « , l’affirmation nationale, les « gestes » et tout le gnagnan péquiste! 😉

  10. 10 Intellex mars 8, 2008 à 15:04

    Il y a peu de temps, j’ai écris un billet dans lequel j’inscrivais clairement que j’étais devenue féministe depuis peu – moi qui suis femme de naissance, et pourquoi.
    En ce qui me concerne, je ne vois pas où je pourrais être plus femme qu’ici, chez moi, dans mon monde et dans ma vie.
    C’est par conscience sociale – pas si solidaire que sociale – que je le suis devenue. Par imputabilité. On naît femme ; une condition décidée à la 50-50. Et pis le temps, et pis les mentalités, et pis les griffes de la société, et pis les religions, et pis le reste.
    Ma mère a déjà revendiqué tout ce qu’elle a pu pour moi, qui en bénéficie bien.
    D’autres mères de d’autres femmes ne peuvent le faire. C’est pour cette raison que j’en suis.
    La première personne capable de me défendre l’excision devient mon Dieu. Ou se soumet à l’ablation du gland sans chirurgie. Aux autres, je dirai que tant que les femmes ne seront pas à l’abri dans la même sécurité que leur contrepartie sexuée, je serai féministe. Un exemple fort, que celui de l’excision. D’autres sont probants et s’ils piquent votre curiosité, messieurs, mesdames, ils méritent une recherche approfondie.

    Sans militer à grands cris, sans brûler de sous-vêtements. Juste en profitant de ce que la vie m’a donné : l’exemple de ces autres femmes et de ces autres hommes qui ont pris cette imputabilité pour une logique implacable, au lieu d’y voir une sorcière à balai.

    J’ai une hâte sans nom de ne plus jamais avoir à célébrer une journée « de la femme ». Cela voudra signifier, alors, qu’il n’y a de contraste sexué que dans les moeurs anciennes et dans les salles d’accouchement.

    D’ici là, et pour la gentillesse d’avoir mis entre vos points tant de délicatesse, merci, Renart.

  11. 11 Arnold S. mars 8, 2008 à 15:07

    « À moins que ce soit une belle manière de provoquer!  »

    …tu as bien compris 😉 Très bon texte, par ailleurs!

  12. 12 renartleveille mars 8, 2008 à 15:11

    Regard Urbain,

    juste pour être certain, j’aimerais spécifier que je pense que l’instinct maternel n’existe pas, ou sinon très peu…

    Pour ce qui est des arguments pour ceux et celles qui pensent que oui, l’instinct maternel existe, dans l’émission Nathalie Petrovski disait entre autres, qu’elle en était une preuve vivante : elle évoquait la différence entre son attitude envers la maternité avant et après le moment où elle est tombée enceinte, car avant elle ne se sentait pas du tout interpellée par cela tandis qu’après elle s’est mise à s’impliquer fortement. Assez mince comme argument, quand même! Et je le détruis assez bien dans mon billet, je crois.

  13. 13 Moonlady mars 8, 2008 à 15:24

    Merci mon cher Renart 😉 Et j’ajouterai un seul petit commentaire sur ce qu’ils appellent « l’instinct maternel » … non ce n’est pas inné … on ne naît pas avec ça d’après moi … en tout cas, j’dois pas, pour ma part, être née avec parce que ça pris au moins 1 an si ce n’est pas plus avant de vraiment créer un lien d’attachement profond avec mon fils … et ce n’est pas que je ne l’aimais pas … mais le lien n’y était pas … voilà …

    Sur ce, Bonne Journée de la femme aux femmes qui passeraient par ici et bon weekend de pelletage aux hommes ! HA HA HA ! (ok ok je sais, joke plate … sortez vos souffleuse à place :P)

  14. 14 lhommedelarue mars 8, 2008 à 15:45

    @ Arnold: T’es drôle (Pas nécessairement comique)…C’est pour toi qu’existe la journée de la femme! On vois bien que tu as le sens de la procovation… J’ai l’impression que tu travaille à CHOI-FM…

  15. 15 Arnold S. mars 8, 2008 à 17:22

    « C’est pour toi qu’existe la journée de la femme! « 

    HUuuummm… Ils ne sont pas obligés de se donner tout ce mal seulement pour moi.

  16. 16 renartleveille mars 8, 2008 à 17:40

    Moonlady,

    merci pour ce commentaire. En tout cas, une chose est sûre, il n’y a pas de censure chez toi!

  17. 17 Zed Blog mars 8, 2008 à 17:48

    Renart,

    Depuis plus d’une vingtaine d’années, on parle plutôt de postféminisme. Mais on met tellement de choses sous cette bannière.

    Je n’aime pas, à de prime abord, me situer dans la réaction, mais je ne suis pas toujours certaine d’avoir raison d’avoir autant d’espoir.

    Je suis souvent d’accord avec des positions dites féministes, mais l’important pour moi est ce que j’ai dit : que toutes les personnes, femmes, hommes, luttent pour l’égalité (attention car l’islam prétend que femmes et hommes sont égaux mais qu’étant donné leur nature profonde différente (islam vient de chrétienté. Même racines, mêmes problématiques), chacun a son rôle et doit adopter des comportements en fonction de sa nature profonde.

    Pour moi, « égalité » est aux sens de la charte des droits, pas ma repris par le Conseil du statut de la femme site à la commission B-T. Si on répond à une question en débutant par « Parce que c’est une femme ou un homme », c’est sexiste. Hormis les fonctions directement liées à la physiologie.

    Pas mal f=d’hommes de ce côté aussi. C’est pour ça que si j’avais à me qualifier de iste, je seras bien embêtée, personnaliste représentant un courant philosophique, il y a plusieurs années. Et suis pas folle des catégories de toute manière.

    Zed

  18. 18 charlotterusse11 mars 8, 2008 à 20:58

    Hommes aussi je vous aime !

    @Renart: Merci de ce soulignement. (f)

    Dominique

  19. 19 lutopium mars 9, 2008 à 7:09

    Les expressions « fémifascisme » et « féminazisme » n’ont pas leur raison d’être. Sans doute connaissez-vous ou croyez-vous connaître des femmes qui investissent beaucoup d’énergie et d’intensité dans leur combat pour l’égalité des femmes mais comment peut-on comparer ça au fascisme? Sans doute que la docteure Emily Howard Stowe a été traitée de tous les noms au 19ème siècle pour la lutte qui donna le droit de vote aux femmes. Il y avait sûrement un macho quelque part au magasin général pour la qualifier de fémixxx et lui prédire l’enfer après sa mort…

    Hier soir, RDI nous a présenté un excellent reportage sur la règlementation reliée à la composition des conseils d’administration des grandes sociétés publiques norvégiennes. Cette mesure a non seulement permis aux femmes d’entrer dans un cercle fermé – réservé aux hommes, mais commence à démontrer que la gestion des entreprises s’en trouve grandement améliorée… Tous s’entendent pour dire que les femmes sont « plus proches » des préoccupations des clients alors que les hommes s’intéressent beaucoup plus au rendement de l’entreprise. Un heureux mélange de compétences qui assure le succès d’une entreprise tout en respectant les employés et les clients. Grâce à la présence de femmes sur un conseil d’administration, on a pu déceler et dénoncer un scandale de corruption dans la société pétrolière norvégienne Statoil, ce qu’un C.A. masculin aurait probablement gardé sous silence.

    Je crois qu’un plus grande présence et implication des femmes dans les domaines politiques et économiques pourraient contribuer fortement à faire disparaître la corruption et l’exploitation. À l’exception de quelques Tatcher, Clinton et Jérôme-Forget, les femmes sont rarement responsables de mesures qui nuisent aux démunis et semblent plus préoccupées que les hommes à assurer une justice sociale et une répartition de la richesse. C’est leur côté « solidaire » que je cherchais à souligner hier, le 8 mars, encore aujourd’hui le 9 mars et toujours demain le 10 mars et au-delà…

  20. 20 renartleveille mars 9, 2008 à 10:49

    Lutopium,

    très bon commentaire. Et il s’en trouvera toujours pour lire dans cela la défaite des hommes devant le fémixxx…

  21. 21 raymondviger mars 9, 2008 à 13:44

    Félicitations à Renart d’avoir pris le temps de souligner la Journée de la femme sur son blogue.

    Je suis un peu déçu de la tournure des commentaires qui parle de facisme et de nazisme et tout le bataclan. Je pense que lorsqu’on souligne la Fête de quelqu’un, ce n’est peut-être pas la meilleure place pour faire un débat de société.

    Félicitations aussi pour Renart d’avoir tant de femmes qui le lisent et s’intéressent à son blogue. De mon côté, c’est une majorité d’hommes, pour ne pas dire que des hommes. Les commentaires de femmes me manquent sur mon blogue. Les femmes ne sont attirés par mon blogue que lorsqu’elles sont déprimées et qu’elles cherchent des moyens pour se suicider.

    Bravo à tous en cette Journée de la Femme!

  22. 22 folly mars 9, 2008 à 15:56

    Pour augmenter ton lectorat féminin : Parles de seins Raymond 🙂

  23. 23 Arnold S. mars 9, 2008 à 22:11

    @Lutopium et Renart,

    Quand je parle de fémi-fascisme ou de fémi-nazisme, ce n’est pas gratuit et je ne le fais pas à la légère. Et comme je sais que notre Maître Renart n’apprécie pas du tout ces qualificatifs, leur utilisation mérite donc une certaine justification.

    En fait, est-on réellement justifié d’utiliser cette appellation de fémi-fascisme? Ou bien, est-ce que je tombe dans le piège du masculinisme?

    Vous allez le voir, je ne le pense pas. Je pense que cette appellation n’est pas exagérée, le problème est réel et le reconnaître serait une contribution positive pour tous, tant pour le bien des hommes que des femmes.

    Malheureusement, un commentaire de blog n’est pas l’endroit idéal pour une longue dissertation. Mais, enfin… esquissons quelques idées.

    Je vais débuter par énoncer un principe politique fondamental. Chaque idéologie politique évolue dans un contexte donné où s’exerce un certain nombre de rapports de force. Chaque idéologie possède une forme malade, un germe déviant, un « côté obscur » de la force, qui conduit vers un certain totalitarisme et qui résulte généralement d’une lente dérive qui survient lorsque les mécanismes régissant l’équilibre sont rompus.

    Dans le cas du féminisme, le fémi-fascisme en est sa forme malade, déviante. Par analogie, dans le cas du communisme, on peut (peut-être ?) dire que le stalinisme en est la forme malade. Même le libéralisme possède sa forme déviante…

    Ceci dit, il faut d’abord comprendre que la critique du féminazisme n’est pas une critique du féminisme en soi, tout comme critiquer le stalinisme n’est pas nécessairement une critique du communisme ==> Tout ce qui peut augmenter la liberté des individus, tout ce qui peut les aider à actualiser leur potentiel humain ne peut être que positif. Je suis pour. Les femmes ont accès à une indépendance économique, à une égalité juridique confirmée, etc. Si c’est cela le féminisme, alors je suis le premier des féministes.

    Or, dans les faits, concrètement, au Québec, le « côté obscur » du féminisme existe et est bien réel. Il peut s’observer pratiquement, dans les nombreuses pratiques discriminatoires anti-hommes dans la fonction publique. Cela s’eppele la « discrimination positive ». Dans certains ministères, la « discrimination positive », anti-hommes, s’exerce de façon éhontée et ce sont les jeunes finissants de nos cegeps ou universités qui en écopent. Par principe, je suis contre, toute activité discriminatoire, qu’elle soit « positive » ou négative. On ne répare pas une injustice par une autre injustice. C’est simple.

    Un autre élément qui me fait carrément « disjoncter », c’est la représentation extrêmement négative du mâle dans les espaces symboliques. En clair, à la télé, dans les commerciaux, dans les téléromans au Québec, les crétins sont de sexe masculin. C’est le totalitarisme symbolique.

    L’absence de débat critique ou d’espace où cette critique peut se faire entendre, est un autre exemple de totalitarisme. Soulever ne serait-ce que la moindre micro-question sur les femmes et on se fait lancer toutes sortes d’accusations de masculinisme. …ou pire, d’être un néolibéral! 😉

    Je reproche aussi à l’école primaire un certain sexisme soft, les particularités et les intérêts des garçon n’y étant peu ou pas respectés: on n’y retrouve pas de modèle masculin, peu d’enseignants, peu de techniciens masculins en garderie, peu d’activités à caractère masculin (sports de contact, compétition, etc.), les livres obligatoires n’abordent pas des thématiques propres aux garçons. Au secondaire, et plus tard, le garçon doit faire la preuve qu’il n’est ni un futur agresseur, ni un futur délinquant, ni un futur fauteur de troubles dans les classes, ni un paresseux, etc.

    Ne pas respecter l’être humain dans toutes ses dimensions, dans toute sa richesse, dans le projet éducatif est du nazisme ou du fascisme, selon moi.

    La situation est tellement aberrante que c’est à se demander quelquefois s’il ‘y a pas une politique concertée d’aliénation des jeunes garçonnets, avec un but ultime d’exclure physiquement l’homme de la sphère éducative. On a qu’à regarder les statistiques sur le décrochage ou voir ce qui arrive à l’université pour en constater les dégâts.

    En tout cas, chose certaine, il y a un malaise et ce malaise est tabou: toute discussion est impossible sans que cela soit vu comme une « remise-en-question-des-acquis » et tout le baratin . Tu vas voir, les quelques femmes qui fréquentent ce blog vont me tomber dessus comme la misère sur le pauvre monde et je vais me faire accuser de « masculinisme » primaire. Or ma critique est toute autre. Je suis pour un féminisme ouvert, pas un féminisme totalitaire.

    Donc, en résumé, il y a de nombreux excès qui peuvent être vus comme des dérives négatives du féminisme. Ces dérives ne sont pas actuellement analysées et ne peuvent même pas être considérées comme « analysable ». C’est pour cela que cela s’appelle du fémifascisme ou du féminazisme.

    Je pourrais en écrire des pages, mais je vais m’arrêter là pour ce soir!

    …mais, je suis peut-être dans les patates?? 😉

    Désolé pour la longueur!

  24. 24 Arnold S. mars 9, 2008 à 22:12

    Ouain…..
    Je pense que je vais remporter le prix du commentaire le plus long sur wordpress!

  25. 25 folly mars 9, 2008 à 23:21

    « mais, je suis peut-être dans les patates?? » C’est bon Arnold, tu laisses place au doute…

    Une affirmation ou deux que je partage, mais l’ensemble, non. Le nazisme et le fascisme ne peuvent être entremêlé avec le féminisme. Ce n’est pas tous les ismes qui sont interchangeables comme les petites culottes (pour rester dans le thème). Il ne faut pas décharger la connotation et l’historicité des mots au goût du jour et au grès de tes pensées.

    « Le nazisme est en fait une doctrine politique d’extrême droite qui prône l’inégalité raciale et l’élitisme en affirmant la supériorité de la « race aryenne »; d’où la politique raciste et antisémite. »

    « Le fascisme prône l’institutionnalisation de la dictature, le culte du chef « providentiel » et charismatique, le corporatisme, le parti unique et le nationalisme ethnique. » Autre doctrine de l’extrême droite.

    « Féministe : personne appartenant à un mouvement politique qui prône l’égalité réelle entre les hommes et les femmes dans la vie privée et dans la vie publique. » (définition des trois notions : World perspective monde : http://perspective.usherbrooke.ca)

    Le nazisme et le fascisme ont tué des vies au nom de doctrines d’extrêmes droites. Alors que le féminisme est essentiellement progressiste et égalitaire. Aucun lien entre ces notions idéologiques et politiques. Tes commentaires sont anecdotiques, sans plus. Si un jour un groupe de femmes se prônent supérieur sous des allures de dictature, alors là on reparlera, mais d’ici là, ne fréquenter plus les réunions de Father for justice, cela biaise votre interprétation… 😉 Arnold!

  26. 26 renartleveille mars 10, 2008 à 9:30

    ArnoldS,

    peut-être que je vis dans un monde onirique, mais je ne ressent pas autour de moi de pression qui pourrait ressembler à du fémi-quelque-chose-de-mauvais-en-isme, même que le simple féminisme n’est pas tellement mis de l’avant, surtout de la part des femmes qui ont peur, du haut de leurs poteaux à danse érotique, pour cibler seulement les plus extrêmes, de s’affirmer autrement que par le regard des hommes. À propos des « ismes », dans les dernières années, on a plus souvent entendu parler du masculinisme alors…

  27. 27 Davidg mars 10, 2008 à 10:33

    Bravo Arnold S. pour votre propos tout à fait articulé et vous n’êtes pas dans les patates!

    Mais j’avoue que j’aime mieux le terme « fémi-fascisme » que « fémi-nazisme » qui me semble plus péjoratif.

    N’oublions pas qu’il s’agit de la journée INTERNATIONALE des femmes. Dans un contexte mondial, la lutte féministe est toujours d’actualité!

  28. 28 Davidg mars 10, 2008 à 10:40

    Les pires fémi-fascistes ne sont pas des femmes: ce sont les hommes roses « efféminé psychologiquement » métrosexuels. Quelle plaie!

    P.S.: Je ne m’adresse qu’aux hétérosexuels ici, le problème ne provient pas de l’homosexualité. Je le précise pour éviter les accusations d’homophobie.

  29. 29 Davidg mars 10, 2008 à 11:15

    @lutopium

    « Les expressions “fémifascisme” et “féminazisme” n’ont pas leur raison d’être. Sans doute connaissez-vous ou croyez-vous connaître des femmes qui investissent beaucoup d’énergie et d’intensité dans leur combat pour l’égalité des femmes mais comment peut-on comparer ça au fascisme? Sans doute que la docteure Emily Howard Stowe a été traitée de tous les noms au 19ème siècle pour la lutte qui donna le droit de vote aux femmes. Il y avait sûrement un macho quelque part au magasin général pour la qualifier de fémixxx et lui prédire l’enfer après sa mort… »

    Ce genre de féminisme égalitaire est absolument justifié n’a rien à voir avec le fémi-fascisme. Aucun anti-fémi-fasciste n’est contre cela. Bravo Docteure Stowe!

    « Hier soir, RDI nous a présenté un excellent reportage sur la règlementation reliée à la composition des conseils d’administration des grandes sociétés publiques norvégiennes. »

    Voilà le genre de discrimination fémi-fasciste qui doit être dénoncée. Pourquoi empêcher les dirigeants de nommer qui ils veulent?
    L’État n’a pas à se mêler de ces conneries.

    « Cette mesure a non seulement permis aux femmes d’entrer dans un cercle fermé – réservé aux hommes, mais commence à démontrer que la gestion des entreprises s’en trouve grandement améliorée… Tous s’entendent pour dire que les femmes sont “plus proches” des préoccupations des clients alors que les hommes s’intéressent beaucoup plus au rendement de l’entreprise. Un heureux mélange de compétences qui assure le succès d’une entreprise tout en respectant les employés et les clients. »

    Si d’augmenter la présence féminime dans les CA des entreprises augmente leur performance (et ce n’est pas surprenant), tant mieux! Pourquoi alors ne pas laisser les dirigeants s’en rendre compte eux-mêmes et plus efficacement que le gouvernement? Si les propriétaires d’entreprises constatent eux-mêmes que les femmes sont plus efficaces, ils vont eux-mêmes en nommer plus sans que l’État ne s’en mêle parce que cela est dans leur intérêt!

    « Je crois qu’un plus grande présence et implication des femmes dans les domaines politiques et économiques pourraient contribuer fortement à faire disparaître la corruption et l’exploitation. À l’exception de quelques Tatcher, Clinton et Jérôme-Forget, les femmes sont rarement responsables de mesures qui nuisent aux démunis et semblent plus préoccupées que les hommes à assurer une justice sociale et une répartition de la richesse. C’est leur côté “solidaire” que je cherchais à souligner hier, le 8 mars, encore aujourd’hui le 9 mars et toujours demain le 10 mars et au-delà… »

    Thatcher est la femme la plus influente en politique de l’histoire britannique, Clinton est la plus influente chez les américains et Jérôme-Forget est la plus influente au Québec. On est loin de petites exceptions anecdotiques!

    Mais soit, il est souhaitable que les femmes prennent de plus en plus de place en politique et qu’une femme première ministre soit élue bientôt, ce qui fera en sorte que les fémi-fascistes ne pourront plus comploter dans l’ombre et que cette idéologie grotesque perdrera toute sa légimité, car les féministes auront gagné la dernière bataille qu’il leur reste à faire au Québec. Comment justifier une idéologie fémi-fasciste si les femmes contrôlent la moitié de la sphère politique?

  30. 30 Davidg mars 10, 2008 à 11:22

    « peut-être que je vis dans un monde onirique, mais je ne ressent pas autour de moi de pression qui pourrait ressembler à du fémi-quelque-chose-de-mauvais-en-isme, même que le simple féminisme n’est pas tellement mis de l’avant, surtout de la part des femmes qui ont peur, du haut de leurs poteaux à danse érotique, pour cibler seulement les plus extrêmes, de s’affirmer autrement que par le regard des hommes. »

    Probablement que c’est le fait que tu côtois souvent le milieu des bars que tu ne ressens pas une telle chose. En ce qui concerne les danseuses, elles (sauf les mineures) ne sont pas forcées à faire ce métier et elles en profitent!

    « À propos des “ismes”, dans les dernières années, on a plus souvent entendu parler du masculinisme alors… »

    Ne pas confondre anti-fémi-fascisme et masculisme. Il ne faut tout de même pas revenir en arrière et faire comme les idiots de Fathers For Justice (même si certaines de leurs revendications sont parfois légitimes) qui menacent de se suicider et qui bloquent des ponts parce qu’ils sont cocus!

  31. 31 Davidg mars 10, 2008 à 11:31

    « En clair, à la télé, dans les commerciaux, dans les téléromans au Québec, les crétins sont de sexe masculin. »

    Ça c’est vrai! Mais l’état ne doit pas empêcher les publicitaires de diffuser ce genre d’annonces qui est payante pour eux.

    Une exception, l’annonce des fenêtres Fenplast. La femme a l’air d’une crisse de niaiseuse! Excellente annonce.

  32. 32 Intellex mars 10, 2008 à 12:13

    Renart, est-ce que tu as un nouveau membre dans l’équipe de rédaction, coudonc ?
    😉

  33. 33 renartleveille mars 10, 2008 à 12:15

    DavidG,

    sérieux, il faut vraiment que je t’explique que je ne parlais pas des danseuses nues par mon image « du haut de leurs poteaux à danse érotique », mais bien du super phénomène des cours de danse érotiques (que n’importe quelle petite dame bien ordinaire peut prendre). Je pensais aussi, sans trop le dire, à la mode de s’habiller en péripatéticienne pour attirer à son bras des gars plus machos que nature qui se déguisent en « pimps » des Temps modernes et qui rêvent de traiter toutes les femmes de « biatchs », comme dans les vidéos, après les avoir payés pour leurs services, ou mieux, les faire travailler… Justement, je suis au courant, je travaille dans les bars!

    Si la culture mondiale endosse ce genre de niaiseries anti-féministes, s’il y a un mouvement fémi-quelque-chose-de-mauvais-en-isme, il est bien loin de son compte…

    Ça m’a tout l’air d’être dans la mesure du conspirationnisme cette accusation, et venant de la part de gars frustrés d’avoir à faire des compromis, surtout au niveau salarial, avec les femmes qui les entourent…

    Je me souviens d’un gars déstabilisé qui a embarqué dans cette folie parce que ça n’allait pas avec sa copine…

  34. 34 renartleveille mars 10, 2008 à 12:16

    Intellex,

    ah! je le partage avec quelques autres blogues… hé hé!

  35. 35 folly mars 10, 2008 à 12:22

    DavidG, as-tu des exemples ou mieux des noms d’artistes?

    « Les pires fémi-fascistes ne sont pas des femmes: ce sont les hommes roses “efféminé psychologiquement” métrosexuels. Quelle plaie!

    Définir aussi, si pas trop demandé : efféminé psychologiquement métrosexuels.

  36. 36 Davidg mars 10, 2008 à 13:54

    @folly

    « DavidG, as-tu des exemples ou mieux des noms d’artistes? »

    Des exemples sur quoi? Noms d’artistes? Précisez!

    Efféminé: Se dit d’un mâle qui a certains caractères femelles.

    Homme efféminé psychologiquement: Homme efféminé, castré psychologiquement en raison de son éducation familiale et/ou scolaire.

    Pour le terme « métrosexuel », allez voir ce lien:

    http://en.wikipedia.org/wiki/Metrosexual

  37. 37 renartleveille mars 10, 2008 à 14:01

    Je crois que Folly, et même moi, désire savoir quel est TA définition et à qui tu penses en écrivant le combo « efféminé psychologiquement métrosexuels ». Tiens, en fait, si tu m’inclus là-dedans, ainsi que Folly tant qu’à y être, et pourquoi?

  38. 38 Davidg mars 10, 2008 à 14:22

    @Renart

    « sérieux, il faut vraiment que je t’explique que je ne parlais pas des danseuses nues par mon image « du haut de leurs poteaux à danse érotique », »

    Là tu me rassures!

    « mais bien du super phénomène des cours de danse érotiques (que n’importe quelle petite dame bien ordinaire peut prendre). »

    Pis? Tant mieux si des femmes adultes et consentantes recherchent à améliorer leurs techniques de séduction. Pourquoi l’État les en empêcherait? À moins que ce ne soit des filles mineures, il n’y a aucun problème.

     » Je pensais aussi, sans trop le dire, à la mode de s’habiller en péripatéticienne pour attirer à son bras des gars plus machos que nature qui se déguisent en « pimps » des Temps modernes et qui rêvent de traiter toutes les femmes de « biatchs », comme dans les vidéos, après les avoir payés pour leurs services, ou mieux, les faire travailler… »

    En effet, la culture hip hop commerciale américaine (car cela provient des États-Unis et non parce que je suis un anti-américain primaire pro-Ben Laden) à la sauce « Fifty Cents » (attention! de nombreux groupes hip hop underground ne sont pas sexistes) est d’un goût discutable. Voilà une contre-réaction machiste malheureuse contre la rhétorique fémi-fasciste occidentale mais heureusement cette culture machiste est beaucoup moins présente au Québec qu’aux États-Unis.

    Par contre, le problème est que pour la majorité des femmes, la lubrification vaginale ne peut pas se produire en présence d’un homme castré psychologiquement. Donc, elles ont besoin d’un homme masculin pour être capable de copuler. Et comme les hommes castrés psychologiquement sont de plus en plus légion en Occident (surtout au Québec), elles se tournent donc vers des malfrats de ce type, des batteurs de femmes, des alcooliques, des pédophiles ou, moins pire, des hommes en uniforme (soldats, policiers, pompier, ambulanciers). Peut-on les blâmer? Où est le crime?

    L’État ne doit quand même pas empêcher les femmes ÀDULTES ET CONSENTANTES de copuler avec des hommes masculins, bordel!

    « Si la culture mondiale endosse ce genre de niaiseries anti-féministes, s’il y a un mouvement fémi-quelque-chose-de-mauvais-en-isme, il est bien loin de son compte… »

    Ni Arnold S., ni moi n’avons parlé de ça. D’abord et avant tout, nous parlons de l’idéologie fémi-fasciste dans les RELATIONS ENTRE L’ÉTAT ET LES CITOYENS QUÉBÉCOIS. Bien sûr, ce genre de culture machiste est de mauvais goût mais l’État ne doit pas le légiférer!

    « Ça m’a tout l’air d’être dans la mesure du conspirationnisme cette accusation, et venant de la part de gars frustrés d’avoir à faire des compromis, surtout au niveau salarial, avec les femmes qui les entourent… »

    De nombreux faits soutiennent l’argumentaire initiée par Arnold S. Rien à voir avec l’égalité salariale. Tant mieux si les femmes gagnent de plus en plus d’argent et j’irai même plus loin: dans l’état actuel de la loi fémi-fasciste québécoise, je ne vais habiter en couple et avoir des enfants qu’avec une femme plus riche que moi. Sinon, chacun son chez-soi et jamais d’engagement à long terme peu importe la circonstance!

    « Je me souviens d’un gars déstabilisé qui a embarqué dans cette folie parce que ça n’allait pas avec sa copine… »

    Change de disque!

  39. 39 renartleveille mars 10, 2008 à 14:34

    DavidG,

    « Pourquoi l’État les en empêcherait? »

    qu’est-ce que l’État vient faire là-dedans? Je ne prône pas la police des moeurs non plus…

    « Change de disque! »

    C’est quoi le foutu rapport? Tu te sens attaqué personnellement pour me rétorquer cette petite expression épicée? assez limite, tant qu’à moi… pourtant, je passe mon temps à t’avertir de te relire avant d’appuyer sur « envoyer »…

  40. 40 Davidg mars 10, 2008 à 14:41

    Je pense à plusieurs hommes de mon entourage immédiat.

    Homme efféminé psychologiquement: homme hétérosexuel castré psychologiquement en raison de son éducation.

    métrosexuel: homme hétérosexuel efféminé psychologiquement qui exprime sa castration psychologique par l’intermédiaire de son look.

    Je ne vous ai pas vu et donc je ne peux pas affirmer que vous êtes ou n’êtes pas métrosexuel. Mon intuition me dit que ce n’est pas le cas (et dans le cas de toi Renart, ta photo ne me laisse pas cette impression).

    Par contre, votre férocité à nier le problème fémi-fasciste
    au Québec et à ne pas distinguer le contexte québécois du contexte mondial me fait croire que vous pourriez être efféminé psychologiquement mais je ne peux pas l’affirmer avec certitude. Au mieux, vous êtes simplement inconscients de la situation qui prévaut au Québec concernant cette problématique et vous ne correspondez à aucun terme de mon combo « efféminé psychologiquement métrosexuel ».

  41. 41 Davidg mars 10, 2008 à 14:47

    @Renart

    « qu’est-ce que l’État vient faire là-dedans? Je ne prône pas la police des moeurs non plus… »

    Parfait, tu me rassures!

    « Tu te sens attaqué personnellement pour me rétorquer cette petite expression épicée? »

    Non, je ne me sens pas attaqué personnellement mais je sais à qui tu faisais allusion. Bon, c’est vrai que j’y ai été un peu trop fort sur celle-là!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 301 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Publicités
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :