Le festival des refus (bis)

Je n’ai pas l’habitude de me servir de mon blogue comme un journal personnel, mais je vais me permettre d’en user de cette manière, j’en ai vraiment besoin.

J’ai eu un vrai bon coup de barre au début de cette semaine, une fatigue intense qui me poursuit encore un peu. Un spleen d’hiver, rien de trop grave, mais quand même… Il me faut bien faire attention. Sinon, je serai obligé de prendre des vacances forcées. Pas dans les plans.

Avant de partir travailler, ouverture d’une lettre venant de la maison d’édition Québec-Amérique. Refus.

Mon roman.

Je suis habitué aux refus, mais jamais des comme ceux-là… J’en ai déjà vécu un presque semblable, avec Tryptique. D’habitude, les lettres de refus des maisons d’édition sont concises et très vagues, mais celle de Québec-Amérique est un peu trop explicite, enfin à mon goût.

La première phrase de l’annonce du refus est très correcte, suffisante. Être un directeur littéraire, je n’aurais pas poussé plus loin la rhétorique de justification :

Malheureusement, votre ouvrage ne répond pas à certains de nos critères éditoriaux.

Clair et net, une subjectivité assumée et normale puisqu’il y a implicitement la nécessité de choix, un couperet doit inéluctablement tomber.

Mais voilà la phrase zélée :

En effet, malgré une écriture dont la maîtrise a été jugée satisfaisante [on remarque ici le quasi-compliment], le comité de pré-sélection ne retrouve pas dans votre texte l’originalité recherchée dans le traitement de la thématique.

Et la cerise sur le sundae :

Nous vous suggérons donc de le soumettre à un autre éditeur.

(Ouf! une chance!)

Avouez que si on enlève la deuxième phrase, c’est presque sympathique, et ça dit : votre oeuvre ne nous convient pas, mais elle plaira sûrement à un autre éditeur. C’est tout, on passe à un autre appel!

Mais avec la deuxième phrase (en plus du fait qu’elle soit mal foutue : l’utilisation du verbe « retrouver » est hautement approximative, la répétition de « dans » rend la phrase lourde et le concept d’originalité est comme une balle de ping-pong entre le traitement et la thématique…), le message est blessant gratuitement et maladroitement.

Ce qui est le plus blessant, c’est que j’en viens à me demander qu’est-ce que l’originalité, qu’est-ce que le traitement, qu’est-ce que la thématique? Mais quel manque d’originalité on me reproche en fait? Assez difficile à répondre, car je ne comprends pas trop ce que signifie « le traitement de la thématique ». Ce n’est pas en tout cas le style d’écriture, ni l’idée générale qui est inintéressante à leurs yeux. C’est à n’y rien comprendre… J’abandonne.

Ça m’a fait du bien d’écrire ce billet et, contrairement à ce que j’ai fait avec Tryptique, je ne me donnerai pas la peine d’écrire une lettre pour les inviter à modifier leur message. Je suis trop fatigué. J’ai assez écrit à ce sujet.

C’est le temps de dormir là-dessus pour pouvoir aller ailleurs.

(Photo : François D. §)

20 Responses to “Le festival des refus (bis)”


  1. 1 gaétan février 22, 2008 à 6:30

    Jamais intéressant d’essuyer un refus, quel qu’il soit. Surtout en état de fatigue. J’imagine qu’il reste 2 choix: garder ça comme ça en se disant  »qu’ils mangent de .. » ou envisager la possibilité que oui, peut-être, en y regardant de plus près il y a moyen de modifier, de changer de petites choses qui n’entache en rien l’égo…
    bon choix

  2. 2 Zoreilles février 22, 2008 à 7:05

    Je te conseillerais plutôt de garder ton manuscrit comme il est, j’imagine que tu l’as peaufiné en masse avant de le soumettre. Reste fidèle à à ce que tu es, ce que tu écris, intègre, tu auras toujours ça de gagné. Il y a une limite à travailler sans relâche pour plaire au monde, modifier ce qu’on a créé de toute son âme, pour se plier aux caprices (peut-être) des créneaux très précis d’un éventuel éditeur qui voudra prendre une chance avec quelqu’un qui n’est pas déjà connu par la télévision (le médium le plus fort). N’y vois surtout pas une critique de ton talent, ça n’a rien à voir, c’est seulement pas aussi marketing qu’ils le voudraient mais ça ne veut pas dire que ça n’a pas de valeur.

    Le monde de l’édition est un monde très fermé, très cruel pour ceux qui veulent y accéder. Pour ceux qui en font déjà partie, c’est peut-être moins pire mais selon beaucoup de mes amis écrivains et auteurs qui ont déjà publié, c’est aussi pire.

    J’ai trop vu de gens subir des peines comme celles que tu décris. Voilà pourquoi je n’ai jamais rien soumis à aucune maison d’édition.

  3. 3 Sylvain février 22, 2008 à 7:32

    Fais comme Ducharme… Envoie ça en Europe!

  4. 4 Le JP d'Amérique février 22, 2008 à 9:12

    En te lisant sur ton blogue, je considère que ton talent pour l’écriture est grand. C’est certain que tu parles d’actualités et que ce n’est pas comme lire un roman mais ça se tient tout le temps et c’est toujours fait avec rigueur. Tu sais, l’originalité, c’est tellement subjectif d’une personne à l’autre. Ne te décourage pas. Garde ton manuscrit précieusement et n’abandonne pas l’idée de le faire diffuser. À ce que je lis, je crois que nous sommes quelques uns à attendre pour le lire. Et nous serons patient.

    Continue ton beau travail sur ton blogue et laisse la poussière retomber mon vieux.

  5. 5 Patrick Dion février 22, 2008 à 10:54

    Peut-être devrais-tu le soumettre à Brûlé?

    Il pourrait faire de toi une star de la chanson en même temps!

    😉

  6. 6 Jimmy St-Gelais février 22, 2008 à 11:00

    Lâche pas mon Renart. Tu as du talent!

    Plusieurs romanciers ont été déboutés avant d’être publiés et parfois, les éditions les ayant refusées s’en mordent les doigts!

  7. 7 renartleveille février 22, 2008 à 12:25

    Gaétan (et Zoreilles),

    je songe effectivement depuis un bout de temps à le modifier encore, dans le sens d’un commentaire constructif d’une amie (quand même assez compliqué : changer les temps de verbe au passé pour le présent), mais je l’ai retravaillé pendant plus de cinq ans alors…

    « pour se plier aux caprices (peut-être) des créneaux très précis d’un éventuel éditeur qui voudra prendre une chance avec quelqu’un qui n’est pas déjà connu par la télévision (le médium le plus fort) »

    Si on croit comme moi que le web supplantera la TV dans un avenir rapproché, j’aurai peut-être plus de chances!

    Sylvain,

    je l’ai envoyé à Gallimard (oui, j’ai visé trop haut!), mais j’ai reçu un refus assez rapidement pour me dire qu’il ne l’on même pas lu…

    JP,

    merci pour l’encouragement, très gentil! Ça me touche.

    Patrick Dion,

    je crois que tu n’as pas lu mon billet sur Michel Brûlé… mais j’avoue que c’est une bonne blague! Merci de me faire sourire! 🙂

    Jimmy St-Gelais,

    j’espère qu’ils vont se les mordre au sang!

  8. 8 Sylvain février 22, 2008 à 13:16

    Gallimard refuse des manuscrits qu’ils ne lisent pas? Je suppose qu’ils font la même chose pour ceux qu’ils publient!

    Qu’est-ce qu’ils t’ont répondu? « Monsieur, nous n’avons pas aimé votre mise en page. L’utilisation de la police Helvetica est trop utilisé en littérature. Et de plus nos concitoyens français haïssent tout ce qui vient du Québec.Cessez de nous envoyer vos chanteuses et nous changerons peut-être d’opinion. »

    Je te dit ça de même imprime ton manuscrit sur du papier rose et envoi le à Harlequin! Tu sera peut-être le premier auteur de Harlequin à gagner le Prix Nobel de Littérature!

  9. 9 Noisette Sociale février 22, 2008 à 13:23

    Il faudrait bien que j’aille voir le blogue où il est question de ton roman… Comme d’autres l’ont dit, tu as un talent certain pour l’écriture d’actualité, ça serait intéressant de voir comment tu as pu transposer ça pour le roman…

    Ne te décourage pas, il paraît que le domaine de la littérature est assez vampirisant, lui aussi 😉

    Sinon, tu pourras toujours faire comme Rappaz et le publier toi-même! (Il me semble que c’est Rappaz qui avait fait ça, si je me trompe pas.)

    *câlin*

  10. 10 Mía février 22, 2008 à 22:01

    À cette phrase: « J’abandonne. »
    Je réponds : « Vous n’en serez pas capable. »
    L’écriture est une drogue et vous êtes écrivain.
    Vous êtes donc condamné à écrire…
    Alors, faites le.
    Pour notre plus grand plaisir!:P
    Un ami m’a dit ceci un jour, « les plus grandes oeuvres ne sont pas celles qui sont publiées. Elles ne sont pas écrites pour les autres, mais pour soi-même. » Narcissique mais brillant, ce type.
    Bizes de la part d’une « wanabe » écrivaine qui comprend votre amertume,
    Mía

  11. 11 lutopium février 23, 2008 à 8:39

    Je t’ai envoyé un courriel avec une idée… Donnes-moi de tes nouvelles. Je me rallie aux fans du blogue Renart l’Éveillé pour te souhaiter les plus grands succès, pour t’encourager à persévérer et te rappeler que tu as une des plus belles plumes de la blogosphère.

    Lâches pas mon vieux… Ou devrais-je dire, lâches pas man!

    Bonne fin de semaine!

  12. 12 Patrick Dion février 23, 2008 à 10:09

    Cher Renart, c’était effectivement pour te faire rire. À moins que t’aies vraiment envie de coucher avec lui! Haha!

  13. 13 S-A février 23, 2008 à 10:20

    Sincèrement désolée Renart ;(

    Mais, toute solidaire et pleine d’empathie pour l’état du moment, permets-moi de me faire l’avocat du diable…et de me placer du côté lumineux de la force 😉

    Au moins ils ont lu et considéré ton roman. Une maigre consolation, j’en conviens mais quand même. Je serais curieuse de savoir ce qu’ils entendent par « le comité ne retrouve pas dans votre texte l’originalité recherchée dans le traitement de la thématique » ?? C’est plate et poche la critique, mais ça fait grandir, dans un sens comme dans l’autre: en confirmant ou en infirmant tes positions.

    De toute façon, des maisons d’éditions, il y en a plein d’autres! Quand ton roman sera publié et bien reçu… tu pourras rire et célébrer ce refus. 😉

    … Bon tout ce qui me vient pour finir, c’est MC Solar: Prendre du recul c’est prendre de l’élan.

    Dans un mois, c’est le printemps: courage ! ; )

    +++

    Parlant de meilleurs demain, sur une autre note, je suis tombée là-dessus:

    Pour une autre vision de l’économie
    http://www.economieautrement.org/

    Mais tu connaissais peut-être déjà!?

    +++

    Heille: Keep on rockin ; )
    Que la force soit avec toi !!

  14. 14 renartleveille février 23, 2008 à 11:27

    Sylvain,

    merci pour l’idée! Je m’y mets tout de suite… 😉

    Noisette Sociale,

    l’idée de l’autopublication commence à me sourire de plus en plus, d’autant plus qu’il semble que la forme du roman ne semble pas bien aller avec le web…

    merci pour l’encouragement!

    Mia,

    en fait, j’écrivais « J’abandonne. » en référence au fait que je ne comprends pas le bout de phrase « ne retrouve pas dans votre texte l’originalité recherchée dans le traitement de la thématique »…

    Mais tu as raison (on se tutoie?), je n’arrêterai pas d’écrire pour autant! 🙂

    Merci d’avoir pris le temps de m’écrire pour me remonter le moral!

    Lutopium,

    merci pour le beau compliment!

    Patrick Dion,

    non, pas vraiment, ha ha!

    S-A,

    oui, le problème avec la phrase vague, c’est que je ne peux même pas lui trouver un sens précis pour au moins le prendre d’une manière constructive…

    « Prendre du recul c’est prendre de l’élan. »

    Très bon ça!

    Et je connaissais déjà Économieautrement.org, j’en ai parlé rapidement dans mon billet « La santé des uns ». Il faut que tout le monde en parle, c’est une question de démocratie, le think tank de l’IEDM n’est pas le seul à avoir des idées sur l’économie.

    Merci de tenter de m’insuffler du courage! Et ça commence à fonctionner!

  15. 15 Karla février 23, 2008 à 15:09

    C’est ti moi ou tu t’es enfargé dans les mots? Parce que je ne trouve pas la deuxieme phrase si dur que ca. Ca veut juste dire que ton originalité ne cadre pas avec la leur.
    Mais je peux comprendre un peu ton desarroi car quand on met beaucoup de temps et d’effort sur un projet, on veut que ca marche question de ne pas avoir fait ca en vain.
    Mon mot de cambrone dans ce cas-la!

  16. 16 renartleveille février 23, 2008 à 16:44

    Bonjour Karla,

    merci d’être passé!

    « Ca veut juste dire que ton originalité ne cadre pas avec la leur. »

    C’est une des nombreuses manières de le voir. Sur le coup, je l’ai compris de la pire des manière, voilà le danger des mots. Dans le risque de blesser, on s’abstient à mon avis.

    Si toutes les autres maisons d’éditions sont capable d’annoncer les refus de la manière la plus neutre possible, je ne vois pas pourquoi ils ont besoin d’en rajouter. D’autant plus que Douce a déjà reçu un refus de leur part et qui était d’une méchanceté autrement plus cinglante que la mienne. Un hasard? Je crois qu’on a à faire avec une maison d’édition un peu cruelle…

  17. 17 Vecteur février 24, 2008 à 7:10

    C’est sûr que la publication est la sanction du milieu que l’on attend lorsqu’on entreprend l’écriture d’un roman. Si on écrit, c’est pour être lu. Alors je te souhaite bonne chance pour de futures démarches et j’ose te suggérer de trouver d’autres pistes de diffusion (moins lucratives, évidemment): blogue, concours, mémoire de maîtrise en création, etc.

    PS: tu devrais écrire plus souvent sur ta vie personnelle, il n’y a pas de mal à ça. Le quotidien des gens est tout aussi important et intéressant (sinon plus?) que les grands enjeux de notre société.

  18. 18 le professeur masqué février 24, 2008 à 11:01

    Certaines maisons d’éditions ne lisent pas les manuscrits qu’on leur envoie et pour être certaines de ne pas être poursuivies pour plagiat, elles n’ouvrent même pas les enveloppes afin de montrer qu’elle n’ont rien lu. De même avec les scénarios au cinéma.

    Je me suis souvent découragé, Renart, mais la joie d’être publié vaut les refus.

  19. 19 renartleveille février 24, 2008 à 11:36

    Vecteur,

    mon roman est déjà publié (en partie) sur un blogue, mais je sais trop que la lecture de roman ne se prête pas trop au web… Pour ce qui est du mémoire de maîtrise en création, je crois qu’il est un peu tard, après 5 ans de travail. Pour les concours, je ne savais pas qu’il y avait des concours de roman!!! 😉

    Pour ce qui est d’écrire sur ma vie personnelle, ça deviendrait redondant assez vite, puisque mes intérêts convergent vers les enjeux de société. Et, personnellement, mon intérêt pour les sujets personnels dans les blogues est assez minime, donc il n’y en a pas beaucoup dans le nombre que je lis. Je ne suis pas très voyeur, ça l’air! J’aime lire les opinions des autres sur les sujets qui m’intéressent, cela nourrit ma propre opinion.

    Le professeur masqué,

    « Certaines maisons d’éditions ne lisent pas les manuscrits qu’on leur envoie et pour être certaines de ne pas être poursuivies pour plagiat, elles n’ouvrent même pas les enveloppes afin de montrer qu’elle n’ont rien lu. »

    Ah! ouin???

    « Je me suis souvent découragé, Renart, mais la joie d’être publié vaut les refus. »

    Eh! bien, félicitation!

  20. 20 Un Lecteur novembre 7, 2009 à 12:15

    Eh bien moi, j’ai une aventure peu commune à raconter.

    En 2007, j’ai envoyé un manuscrit au comité de lecture de nombreuses maisons d’édition.
    Je n’ai reçu que des refus ; un certain nombre d’éditeurs n’ont tout simplement pas répondu à cet envoi, parmi lesquels “Les Éditions du Bord-de-l’Eau”, sises dans le sud-ouest de la France.
    Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, quelque temps après, sur le blog de cet éditeur, un éloge de mon manuscrit par le directeur de la maison, M. Dominique-Emmanuel Blanchard :

    « J’ai noté que ça arrivait souvent comme ça : après des semaines d’indigences littéraires surgissent, deux, trois manuscrits qui m’enchantent.
    Hier c’était “Malateste”, aujourd’hui c’est “Apostrophe aux contemporains de ma mort”.
    Que l’on ne s’y trompe pas : il s’agit d’une œuvre réjouissante malgré son titre. À commencer par son style.
    L’ai-je assez déplorée cette pauvreté du style dans ce qui tombe dans la boîte postale et sur les messageries de BDL !
    Et voilà que coup sur coup le style renaît, ne cesse de renaître de ses cendres (je vous épargnerai le cliché du Phénix, enfin, presque).
    Voulez-vous un exemple de ce fameux style dont il m’arrive de rebattre les oreilles des incrédules ? Oui, n’est-ce pas ?
    Voici donc :
    “Ensuite je ne sais plus, j’ai un trou de mémoire. Je crois que les événements se sont précipités. Qu’on sache seulement que d’assis je me suis retrouvé couché sur le dos, qu’il n’était plus à côté de moi, mais sur moi, et que de paroles entre nous il ne pouvait être question, car il s’affairait à rendre la chose impossible à lui comme à moi.” »

    http://domi33.blogs.sudouest.com/archive/2007/12/20/deb-le-style-bordel.html

    Je n’ai jamais eu aucunes nouvelles de cet éditeur.

    (Heureusement j’ai trouvé il y a peu un autre éditeur).


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Nethique.info

Finaliste Grands Prix AJIQ catégorie Illustration éditoriale

Catégorie : Illustration éditoriale

Fier collaborateur de…

Infoman
Reflet de Société

Babillages (Twitter)

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Un sous à la fois!

RSS Billets choisis de mon agrégateur (blogoliste dans la bannière)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Archives

copyleft

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Catégories

Statistiques (depuis 01/01/2008)

  • 632 312 hits

RSS Art

  • Incidence
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/
  • Barack Obama + Hillary Clinton = Scarlett Johansson!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Oui, oui, je sais, quel drôle de titre… C’est que je suis tombé tantôt sur un billet de Benoit Descary qui pointe un nouveau service de recherche d’images similaires nommé GazoPa. Étant donné que je me suis déjà fait piquer une image, je me suis amusé à essayer les […]
  • Quelques images en passant…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Pour avoir la tête dans le cul, je l’ai quand même un peu. Je suis encore légèrement enrhumé (la petite a ramenée ça de la garderie), pas grippé de l’ah! (contrairement au blogueur qui tient Le Gros BS). J’avais trouvé cette photo naguère sur le blogue de Mazzaroth et […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Monsieur l’articide,
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la suite de mon billet précédent, on m’a pointé un texte d’un auteur qu’un certain Pierre Côté considère comme étant « Le plus grand auteur québécois de sa génération » (découvert via @patdion), soit Carl Bergeron. Chacun a droit à son opinion, mais de mon côté, je n’ai pas hésité […] […]

RSS Critiques

  • André Sauvé : un monde fou!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Hier soir, je suis allé voir le spectacle d’André Sauvé avec, je vous avoue, un préjugé défavorable, bien qu’à la base j’aime beaucoup cet humoriste. C’est que j’ai pas mal vu de ses sketches sur le web, à la télé et ses « chroniques » à 3600 secondes d’extase, et j’avais […] […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]
  • Mauvais Oeil
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ La poussière est retombée, on respire par le nez, je vais donc pouvoir revenir sur le cas Pascal-Pierre Fradette. Hier, mon sixième sens me disait qu’il fallait que je google son nom et je suis tombé sur son nouveau projet : Mauvais Oeil. Je me souvenais d’un de ses […]

RSS Culture

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Questions nationales : impressions et réactions
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ J’aimerais revenir sur ma soirée d’hier au cinéma Quartier Latin où j’ai assisté au visionnement du film « Questions nationales », en compagnie du blogueur Lutopium. De visu, j’ai pu remarquer la présence de Pauline Marois, Gilles Duceppe, Pierre Curzi, Françoise David, Pierre Dubuc, Michel David, […]
  • Questions nationales : un film utile
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Le projet, qui germe, meurt et regerme depuis les années 70, s’est concrétisé hier soir par une première au Festival des films du monde. Dans une salle comble, où se trouvaient entre autres les chefs des partis souverainistes, j’y étais, question de goûter à « Questions nationales », ce […] […]

RSS Humanisme

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’endoctrinement, l’éthique, la culture et la religion
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je me souviens avoir déjà pris la défense du cours d’éthique et de culture religieuse. Je le voyais comme une bonne manière de sortir la religion de l’école en l’incluant dans l’Histoire (globale), par la mise en contexte. Il semble que ce soit plutôt le contraire. La religion, avec […] […]
  • Prix à la consommation : comme une odeur de prise d’otage
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Il y a de ces choses qu’on sait, mais quand on se les refait remettre en pleine face, elles puent. C’est ce qui m’est arrivé quand […]
  • Ce n’est pas la nature qu’il faut sauver, c’est nous!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Après tout ce bleu, étourdissant pour certains, sombre pour d’autres, en attendant le rouge noyé sous la pizza et la bière des déménagements, il serait bon de retourner à la réalité. Une de celles-là, c’est que les contaminants qui nous entourent diminuent « l’écart de poids à la naissance […] […]
  • Né pour un grand pain (les osties, c’est pas assez…)
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Vous êtes sûrement au courant que l’athéisme sort dans la rue prochainement : « une dizaine d’autobus de la STM arboreront une publicité commandée par l’Association Humaniste du Québec ». Si vous ne l’êtes pas, le message qu’on y verra : Dieu n’existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter [… […]

RSS Littérature

  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Ce que je n’ai pas encore pu dire au sujet de Nelly
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au figuré, je me mords les doigts presque au sang depuis mon petit billet d’humeur suite à la mort de Nelly Arcan. Attendre que la poussière retombe pour être certain de ne pas me précipiter stupidement dans le regret. Mais en même temps, comme le souligne bien justement Christian […]
  • Autour de Nipi
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Tant qu’à être dans la poésie, continuons! De Claude Péloquin, je ne connais pratiquement rien, sauf bien sûr sa chanson ultra connue : Lindberg; et son célèbre « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves ? C’est assez. ». J’ai bien dû lire sans trop m’en rendre compte […] […]
  • Un foutu beau débordement de singularité
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Ç’a été long, mais chose due, chose faite, je l’ai lu ton Vamp. Et je m’incline bien bas, mon cher Christian. Comme un chocolat pur cacao à 99%, je l’ai grignoté à petite dose ta brique, m’explosant les papilles, humant ton mistral a plein poumon, pour en épuiser ensuite […]
  • Le luxe du temps
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Bon, voilà, j’ai publié aujourd’hui mon dernier billet sur Blogosphère. Cette collaboration me grugeait du temps comme c’est pas possible! Je pouvais passer trois heures par jour à scruter mon agrégateur pour suivre ce qui se passait dans la blogosphère; et trois heures, c’est conservateur comme chiffre […]

RSS Musique

  • Pourquoi les gens sont gaga de la Lady?
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ À la fin de son billet « Le filon pop et les archétypes de certitude », Jean-Simon DesRochers pose une question qui attire une réponse de ma part : Et puisque je m’interroge sur la pop; quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi Lady Gaga fait un tel tabac? N’étant pas totalement idiot, […] […]
  • Blogue-notes
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Au menu, quelques notices qui pourront sûrement vous intéresser. Premièrement, question de réagir virtuellement à la corruption en cours depuis trop longtemps, il est possible de s’inscrire au groupe Facebook « http://www.nonalacorruption.com/ » et aussi de signer la pétition en ligne. Commentaire […]
  • Pour en finir avec le lipdub, entre autres…
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Un certain David Descôteaux (affilié à l’IEDM : un organisme de charité, soit dit en passant!), est venu me spécifier voilà quelque temps (à la suite d’un vieux billet, « La peur d’Anne Dorval ») qu’il a signé une chronique dans le journal Métro et que ça devrait m’intéresser. Si […] […]
  • Un pied dans le dubstep
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Même si je suis DJ, c’est très rare que je parle musique ici. C’est mon monde parallèle. Mais je vais déroger à cette habitude. C’est qu’hier je me suis rendu en compagnie d’un compagnon de travail au Piknik électronique pour entendre deux DJ d’Angleterre : Skream et Benga. Ils […] […]
  • Michael Jackson : le dernier repos? Pas de tout repos!
    Visitez mon nouveau blogue : http://renartleveille.com/ Il va sans dire que l’hommage à Michael Jackson a été le « premier événement culturel multiplateforme d’importance ». D’un autre côté, les réactions à cet événement ont été nombreuses et variées sur le web. Permettez-moi de vous présenter quelques morceaux choisis, et ce, seulement pour la journée d’hie […]

RSS Philosophie

  • Sur la liberté de surconsommer et la culture qui la soutient
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Sans un changement culturel radical qui ferait de la surconsommation un interdit, voire un tabou, les politiques écologiques et les changements technologiques en cours mènent l’humanité tout droit à un cul-de-sac écologique et économique, estime le Worldwatch Institute de Washington, dans son «état […]
  • Sur l’évolution et le changement
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Du changement. Fascinant à quel point le changement est devenu un phénomène positif… Avant, c’était risqué… aujourd’hui, c’est en certitude d’un changement pour le mieux. […] Le changement est devenu la nourrice de notre lassitude… c’est charmant comme évolution. Plus les changements sont possibles […]
  • Un dinosaure dans la blogosphère
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Dans ce monde virtuel, malgré une veille assez large, malgré des alertes Google, malgré la technologie de notification des liens entrants, l’humain est toujours utile. C’est qu’à la suite de mon premier billet en lien avec le suicide de Nelly Arcan, quelqu’un est venu m’indiquer qu’un autre comment […]
  • Sur le nationalisme
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ Je regrette qu’il n’existe pas en français de mot pour désigner l’attachement que l’on peut ressentir pour le lieu où nous vivons notre enfance, entouré de gens qui nous aiment et qu’on aime — et pourvu que notre enfance ait été heureuse. Mais si vous retirez du nationalisme cet […] […]
  • Ne bouge surtout pas!
    Visitez mon nouveau blogue :  http://www.renartleveille.com/ (Le billet qui suit a été publié parallèlement sur Les 7 du Québec, pour lire les commentaires ou en laisser, suivre l’hyperlien précédent.) Je suis tombé sur cette photo la semaine dernière. Elle m’a troublé. Au-delà de la confiance aveugle, j’y vois une allégorie de notre condition sociétale. Les […]

%d blogueurs aiment cette page :